Contrats doctoraux

Préambule sur le nombre de contrats doctoraux attribués à l’ED STS

Le nombre de Contrats Doctoraux (CD) attribués à l’ED STS n’est pas encore fixé. Il sera probablement au minimum de 3 CD auxquels pourront être ajoutés des CD supplémentaires éventuellement accordés par l’Université. Le nombre d’unité de recherche rattaché à l’ED STS est actuellement de 16.

Mode d’attribution des Contrats Doctoraux

Afin de garantir la qualité de la recherche doctorale et d’optimiser l’insertion professionnelle des futurs docteurs, le Conseil de l’Ecole Doctorale Sciences Technologie Santé a adopté lors de sa séance plénière du jeudi 25 février 2016 une méthode d’attribution des Contrats Doctoraux basée sur l’excellence, dont les modalités sont décrites ci-dessous.

 

1°) Appel à projet de thèse à destination des Unités de Recherches de l’ED STS

Cet appel d’offre concerne les laboratoires et Unités de recherche de l’ED STS. Les unités de recherche de l’ED STS proposent un seul projet de thèse par unité de recherche (soit un total maximum de 16 projets). Cet appel d’offre sera lancé le Lundi 19 février 2018.

Les laboratoires ont jusqu’au vendredi 30 mars 2018 pour soumettre un projet de thèse.

 

2°) Appel à candidature à destination des étudiants de M2

Les sujets sont proposés aux M2 via le site internet du pole recherche à partir du 3 avril 2018 et pourront être diffusés le plus largement possible.

 

3°) Sélection des candidats par Les laboratoires et Unités de recherche

Les laboratoires et Unités de recherche de l’ED STS opèrent une sélection d’un seul candidat par sujet.

Le choix des laboratoires devra parvenir à l’Ecole Doctorale au plus tard le vendredi 8 juin 2018.

 

4°) audition des candidats

Les candidats (un candidat par sujet) seront auditionnés le vendredi 29 juin 2018. Ils seront évalués sur l’excellence de leur parcours universitaire, l’adéquation de leur formation au projet de thèse et l’environnement permettant de réaliser leur thèse, ainsi que sur leur motivation et leur maitrise du sujet.

Un classement sera établi et diffusé le mercredi 4 juillet 2018.

Les candidats classés en position d’obtenir un CD auront jusqu’au mercredi 16 août 2018 pour confirmer ou non leur candidature. En l’absence de confirmation ou en cas de désistement, le candidat suivant sur la liste sera alors contacté et ainsi de suite.

Le concours sera clos le vendredi 07 septembre 2018.

 

Rappel du calendrier

 

lundi 19 février 2018Lancement de l'appel à projets de thèse
vendredi 30 mars 2018Date limite de dépôts des projets de thèse
à partir du 30 mars 2018Période de candidature des étudiants de master 2
vendredi 8 juinDate limite de sélection des candidatures
vendredi 29 juin 2018Audition des candidats
mercredi 4 juillet 2018Diffusion des résultats
jeudi 16 août 2018Date limite d'acceptation des contrats doctoraux par les étudiants classés premiers
et appel éventuel des étudiants sur liste complémentaire
vendredi 7 septembreclôture du concours 

Proposition de sujets de thèse

Laboratoire : DETROI

Directeur de thèse : Emmanuel BOURDON

Résumé :

Le diabète affecte 3,5  fois plus d'individus à La Réunion qu'en métropole et 80 % des diabétiques vont développer des complications vasculaires.

 

Le stress oxydant et dommages oxydatifs sont impliqués dans les complications du diabète. Les globules rouges des diabétiques sont soumis à des phénomènes de glycation en raison de l'hyperglycémie de la maladie. Peu de choses sont connues quant à l'implication des globules rouges glyqués dans les complications vasculaires  du diabétique. Aussi, l'objectif de ce projet est de définir l'impact de la glycation d’érythrocytes sur leur morphologie, statut redox et capacité à moduler la fonctionnalité de cellules vasculaires humaines.  Ce travail vise ainsi une meilleure compréhension du rôle du stress oxydant et des dommages oxydatifs dans le diabète et ses complications vasculaires. Il pourrait permettre la découverte de biomarqueurs de la pathologie diabétique et d'envisager de nouvelles stratégies thérapeutiques.

Laboratoire : ENTROPIE

Directrice de thèse : Hélène MAGALON

Résumé :

Ce projet doctoral se propose d’étudier un complexe d’espèces chez les coraux du genre Pocillopora, retrouvées en sympatrie au sein des récifs coralliens du point chaud de biodiversité du Sud-Ouest de l’océan Indien.

Ce projet doctoral se propose d’étudier un complexe d’espèces chez les coraux du genre Pocillopora, retrouvées en sympatrie au sein des récifs coralliens du point chaud de biodiversité du Sud-Ouest de l’océan Indien. Pour cela, nous utiliserons une approche de génomique des populations afin de comprendre l’histoire évolutive des différents taxons. Il s’agira également d’estimer le degré de connectivité entre les populations de ces taxons au sein du Sud-Ouest de l’océan Indien ainsi que les variables écologiques (profondeur, présence d’algues corallines, micro-habitat) intervenant dans la distribution à fine échelle de ces différents taxons sur le récif. Ce projet permettra de mieux comprendre les patrons de biodiversité au sein de ce point chaud ainsi que les patrons de connectivité entre récifs de l’océan Indien. Pour cela, nous utiliserons une approche de génomique des populations afin de comprendre l’histoire évolutive des différents taxons. Il s’agira également d’estimer le degré de connectivité entre les populations de ces taxons au sein du Sud-Ouest de l’océan Indien ainsi que les variables écologiques (profondeur, présence d’algues corallines, micro-habitat) intervenant dans la distribution à fine échelle de ces différents taxons sur le récif. Ce projet permettra de mieux comprendre les patrons de biodiversité au sein de ce point chaud ainsi que les patrons de connectivité entre récifs de l’océan Indien. 

Laboratoire : IRISSE

Directeur de thèse : Nicolas PEYROT

Résumé :

Tendre la main pour attraper un objet altère de manière mécanique l’équilibre postural en changeant la distribution spatiale des masses du corps humain. Au-delà de cet effet mécanique, tendre la main – la tâche focale – altère aussi la capacité de contrôle de l’équilibre par le système nerveux central (SNC). 

La notion de synergie compensatoire va être utilisée pour identifier quand et dans quelle mesure le contrôle de l’équilibre est affecté par la tâche focale. Les stratégies de contrôles seront déterminées par l’identification des synergies cinématiques et dynamiques, représentant les unités de contrôle du SNC. En utilisant diverses contraintes sur l’équilibre et sur la tâche focale nous mesurerons les capacités d’attention partagée au niveau moteur. Nous proposerons dans un second temps des entrainements adaptés pour améliorer ces capacités chez la personne âgée. Ces connaissances seront réinvesties pour former nos professionnels de santé

Laboratoire : PVBMT

Directeur de thèse : Stéphane POUSSIER

Résumé :

Le flétrissement bactérien est causé par le complexe d’espèces Ralstonia solanacearum (ceRs) chez au moins 250 espèces de plantes, dont les solanacées maraîchères.

 

 La résistance variétale est considérée comme le moyen le plus efficace pour lutter durablement contre la maladie à un coût raisonnable. Récemment, nous avons détecté chez l’aubergine un facteur majeur de résistance (EBWR9) contrôlant spécifiquement certaines souches du ceRs exprimant un effecteur bactérien de type III (ripAX2). Les objectifs de cette thèse sont i) d’identifier et de caractériser le gène EBWR9 par une approche de génétique fonctionnelle ; ii) d’étudier la diversité et l’évolution moléculaire de EBWR9 et de ripAX2 par génomique comparative et phylogénie moléculaire, et iii) d’identifier des nouveaux déterminants moléculaires de la résistance dans la diversité des aubergines par génétique quantitative. Ces résultats seront exploités pour appuyer notre programme d’amélioration variétale.

Laboratoire : LIM

Directeur de thèse : Jean DIATTA

Résumé :

Nous nous intéressons au problème de classification supervisée basée sur l’extraction de motifs pour les données type graphe. Les méthodes basées sur les motifs (ici des sous-structures de graphes) sont populaires pour leurs bonnes performances prédictives et pour leur interprétabilité. Toutefois, elles font face aux mêmes verrous scientifiques que pour les méthodes d’extraction de motifs dans les données classiques (e.g., binaires) : i.e ., la malédiction du paramétrage, l’explosion du nombre de motifs extraits et du temps de calcul dans les grandes bases de données, et l’instabilité des mesures d’intérêt utilisées pour évaluer les motifs. Pour s’attaquer à ces verrous scientifiques, nous proposons d’explorer les méthodes Bayésiennes robustes de sélection de modèles couplées à des algorithmes heuristiques efficaces afin de miser sur un compromis entre complexité temporelle, précision et généralité des modèles extraits

Laboratoire : PIMENT

Directeur de thèse : Alain BASTIDE

Résumé :

L’optimisation topologique est un domaine de recherche dont le but est de trouver la localisation d’un matériau afin de minimiser une fonction coût représentant un phénomène physique.

 

De nombreuses études ont déjà été réalisées pour des solides parfaits, c.a.d un milieu dans lequel la vitesse du fluide est nulle. Néanmoins, certaines applications telles que les processus de filtration font intervenir des matériaux poro-élastiques. Leur modélisation fait appel aux équations de Biot qui sont hétérogènes car faisant intervenir deux opérateurs différents pour décrire l’écoulement dans le fluide et dans le mileu poreux. De ce fait, les méthodes classiques permettant d'utiliser la localisation du milieu poreux comme paramètre d’optimisation ne s’appliquent plus. Ainsi, l’objectif principal de cette thèse sera de proposer de nouvelles méthodes mathématiques et numériques permettant de traiter des problèmes d’optimisation topologiques pour des matériaux poro-élastiques.

Laboratoire : PIMIT

Directeur de thèse : Patrick MAVINGUI

Résumé : 

Les chauves-souris ont un comportement grégaire saisonnier très marqué, qui consiste notamment à former des colonies propices à la transmission de virus. Nous testerons les effets de la structure des communautés d'hôtes et de la saisonnalité sur les dynamiques de co-infection (approche épidémiologique) et la diversité génétique des virus (approche phylodynamique). Le projet combinera des travaux de terrain, de laboratoire (biologie cellulaire, moléculaire et virologie), et d'analyses statistiques et phylogénétiques. Les recherches apporteront des connaissances fondamentales sur l’épidémiologie de trois familles virales d’intérêt médical et permettront d’identifier les facteurs environnementaux susceptibles de favoriser leur émergence dans les populations humaines des îles du sud ouest de l’Océan Indien.