Les soutenances de thèses et d'HDR à l'Université de La Réunion

SHS : Soutenances de thèses 2018

STS : Soutenances de thèses 2018

- 28 février 2018 Keshika MAHADEO, Chimie

Le 22 mars 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Jean Charles FOSSARD pour son doctorat en Littérature française. Dirigée par Madame Françoise SYLVOS , elle s'intitule "Plaisirs du texte et plaisirs du sexe : l’érotisation de l’histoire dans les récits historiques de Paul Lacroix (1829-1835)".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Françoise SYLVOS, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Pierre LAFORGUE, Professeur, Université de Bordeaux – Michel de Montaigne
  • Monsieur Carpanin MARIMOUTOU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Daniel SANGSUE, Professeur, Université de Neuchâtel



Résumé:


Les années 1830 sont marquées par l’émergence d’une jeune génération romantique. Parmi ces nouveaux écrivains se trouve Paul Lacroix, jeune homme ambitieux qui désire marquer la littérature de son temps. Il connaît le succès grâce à ses romans historiques publiés sous le pseudonyme de « Bibliophile Jacob », vieil érudit amateur de livres. Il exprime à travers son œuvre la volonté de donner à son public le goût de l’histoire, science réputée austère et exigeante. Il cherche également à se démarquer de ses illustres aînés et à devenir le « Walter Scott français ». Il joue pour cela sur l’attrait de l’érotisme et introduit ses lecteurs au cœur des secrets les plus intimes de l’histoire de France. Erotiser l’histoire est une manière pour Paul Lacroix de proposer une définition personnelle du roman historique, de s’interroger sur l’esthétique romantique et d’exprimer ses revendications idéologiques. Cette approche plurielle permettra de cerner au mieux les enjeux de son écriture et de montrer les limites de son projet.

 

 

Le 24 mars 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Aurélie GAUDIEUX pour son doctorat en Sciences Economiques. Dirigée par Monsieur Philippe JEAN-PIERRE et co-dirigée de Monsieur Rémy COURDIER , elle s'intitule "Expérimentation d’un outil d’aide à La Décision à base de Systèmes Multi-Agents pour la gestion des ressources naturelles appliqué à Madagascar et à La Réunion. Représentation de la communication, des interactions et de la cognition dans les stratégies d'acteurs ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Monsieur Stéphane BLANCARD, Professeur, Agrosup Dijon
  • Monsieur Olivier BRANDOUY, Professeur, Université de Bordeaux 4
  • Monsieur Rémy COURDIER, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Daniel DAVID, Docteur, AGORAH Réunion
  • Monsieur Philippe JEAN-PIERRE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Vélayoudom MARIMOUTOU, Professeur, Recteur, Académie de La Réunion
  • Monsieur Jeannot RAMIARAMANANA, Professeur, Université d’Antananarivo


Résumé:

Dans cette thèse nous proposons à la communauté scientifique une méthode alternative d’analyse des interactions et de la cognition découlant de la gestion des ressources naturelles.
Le système créé se nomme SIEGMAS (Stakeholders Interactions in Environmental Governance by a Multi-Agent System). Il s’agit d’un outil d’aide à la décision reposant sur la simulation des interactions entre les agents agissant sur un territoire dans la gouvernance des ressources naturelles via une interface socio-économique et environnementale.
L’objectif de SIEGMAS est double. D’une part, il s’agit d’offrir un modèle agent générique réutilisable dédié à la communauté scientifique pour la gestion des ressources naturelles. D’autre part, l’objectif consiste à offrir un cadre de solution informatique adaptée aux décideurs du milieu économique et politique pour la prise de décisions.
Pour ce faire, nous avons créé un modèle de représentation de la gestion des ressources naturelles dans la zone Océan Indien en considérant tout spécialement les déviances. Ce modèle se base sur des règles différenciées en fonction des interactions et stratégies entre agents à différents endroits afin d’apporter des informations et l’identification des impacts spatialisés.
En créant ce système computationnel simulable, nous développons un cadre méthodologique pour initialiser et exploiter les résultats du modèle simulé adapté à la prise de décisions pour trois territoires de l’Océan Indien: La Région de La Réunion et deux régions de Madagascar (Analamanga et Itasy).


Mots-clefs :
simulation multi-agents, interactions, ressources naturelles.

 

 

Le 25 mars 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Vincent MUGNIER pour son doctorat en Littérature française. Dirigée par Madame Françoise SYLVOS , elle s'intitule Chaos et création dans le Voyage en Orient de Gérard de Nerval".

 

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Françoise SYLVOS, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Pierre LAFORGUE, Professeur, Université de Bordeaux – Michel de Montaigne
  •     Monsieur Carpanin MARIMOUTOU, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Daniel SANGSUE, Professeur, Université de Neuchâtel


Résumé:


Le but de notre travail de recherche a été de montrer de manière méthodique, selon une démarche narratologique, que l’effet d’unité présenté par le récit nervalien résidait dans la fixité de sa structure syntaxique. A cet égard, le choix du Voyage en Orient pour support à une telle démonstration pouvait sembler paradoxal: inscrit dans le genre peu codifié de la relation viatique orientale, un tel texte est soumis à tous les décentrements ou digressions. Or, il est possible d’identifier derrière le foisonnement de surface une unité logique fondamentale, preuve que plus Nerval se masque, plus il se révèle. Aussi avons-nous envisagé de décliner cette dimension synergique associant l’unité à la disparité selon trois modalités complémentaires. En premier lieu: une dialectique syntaxique qui articule la fixité d’une phrase narrative unique à des variables d’ajustement en assurant le renouvellement. En second lieu : une dialectique actantielle mettant en regard l’unité d’un psychodrame identitaire et une série de modulations autofictionnelles. En troisième lieu: la dynamique d’un arc herméneutique où la donnée psychique pathologique trouve, d’une part, une amorce de compréhension dans la configuration narrative puis, d’autre part, une forme de dépassement sublimatoire dans un art poétique singulier: la rhapsodie littéraire. Ambiguïté au demeurant d’une narrativité indéniablement incomplète: comment qualifier de récit un texte fragmentaire récusant toute idée de clôture? Comment s’étonner, du reste, d’une telle incomplétude quand l’utopie orientale relativiste d’une « guérison des cœurs » cache mal, selon l’éclairage psychanalytique, une tentative visant à contourner le tabou universel de l’inceste?

 

 

Le 31 mars 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Aurélie VELOUPOULE pour son doctorat en Langues, Lettres et Civilisation Germaniques. Dirigée par Madame Gabriele FOIS-KASCHEL et codirigée par Monsieur Jean-Philippe WATBLED , elle s'intitule " Les mouvements de la "Réforme de la Vie" au contact de la culture et des traditions corporelles indiennes ".

 

Composition du jury :

Madame Christine DE GEMEAUX, Professeur, Université de Tours
Madame Gabriele FOIS-KASCHEL, Professeur, Université de La Réunion
Madame Catherine REPUSSARD, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Strasbourg
Monsieur Jean-Philippe WATBLED, Professeur, Université de La Réunion



Résumé:


Dès la fin du XIXe siècle, la Lebensreform (« réforme de la vie ») recouvre trois aspects qui sont la modernité (ère industrielle), la crise des valeurs et l’émergence de nouvelles pratiques artistiques, culturelles et sociales dans les pays de l’espace germanophone. La Lebensreform est une réponse aux ruptures de la modernité ; de nouvelles formes de vie collectives voient le jour. Les espaces d’accueil fondent leur propre mode de vie autour du programme d'une réconciliation avec la nature, en adoptant plusieurs réformes de la vie.
Parallèlement, l’Inde artistique et spirituelle évolue et influence l’art moderne occidental, d’où l’apparition de passerelles transculturelles. Les artistes de la Lebensreform adoptent de nouveaux modes d’expression corporelle qui s’inspirent de l’art indien (mudrâs, rythme, etc.). Il s’agit dans notre thèse d’aborder l’ « esthétique du performatif » ; l’art de la danse moderne devient un mode de communication à part entière, c’est-à-dire un langage non verbal, traité sous l’angle du concept de performatif. L’art moderne, qui se développe dans l’espace germanophone, conduit à une nouvelle quête, celle d’une recherche de sa propre identité à travers l’exploration du mouvement.

Le 30 mai 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Loïc PEYEN pour son doctorat en Droit. Dirigée par Monsieur  Éric NAIM-GESBERT, elle s'intitule "Droit et biopiraterie. Contribution à l’étude du partage des ressources naturelles.".

 

Composition du jury :

  • Madame Pascale STEICHEN, Professeur, Université de Côte d’Azur
  • Monsieur Philippe BILLET, Professeur, Université Jean Moulin -  Lyon 3
  • Monsieur Éric NAIM-GESBERT, Professeur, Université de Toulouse 1 – Capitole
  • Monsieur Jochen SOHNLE, Professeur, Université de Lorraine
  • Monsieur Jean-Marc SOREL, Professeur, Université de Paris 1 - Panthéon Sorbonne



Résumé:


Sources de convoitises, les ressources naturelles font parfois l’objet d’actes de prédation tels que la biopiraterie. Le phénomène, de plus en plus médiatisé, mais encore largement sous-étudié, est souvent dénoncé comme un véritable pillage des ressources naturelles. En fait, même si elle recouvre une réalité plurielle, la pratique de la biopiraterie peut être caractérisée comme un accaparement des ressources naturelles. Saisie comme telle, il est permis de comprendre comment elle est née et a évolué, ce qui est du plus grand intérêt pour son appréhension. Aussi, parce que la biopiraterie interroge les modalités de partage des ressources naturelles, elle contribue à un renforcement des dimensions solidaristes du statut juridique de ces ressources. Cependant, si des règles existent, elles ne sont pas pleinement satisfaisantes. Cette situation invite à une réflexion plus globale sur le statut juridique de l’environnement et conduisant à le considérer, juridiquement, comme un bien commun.


Mots clés :

Biopiraterie - biopiratage - partage - ressources naturelles - appropriation - accaparement - pillage - bien commun - colonisation - communautés autochtones et locales - savoirs traditionnels - souveraineté sur les ressources naturelles - accès et partage des avantages.

Le 7 juin 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Florian GIROND pour son doctorat en Géographie. Dirigée par Monsieur  Télésphore BROU , elle s'intitule "Mise en place d’un système d’information géographique pour la détection précoce et la prédiction des épidémies de paludisme à Madagascar".

 

 

 

Composition du jury :
    • Madame Lætitia HUIART, Professeur, CHU de La Réunion - Université de La Réunion
    • Madame Annelise TRAN, Chargée de Recherche – H.D.R., CIRAD
    • Monsieur Télesphore BROU, Professeur, Université de La Réunion
    • Monsieur Jean GAUDART, Professeur, Université Aix Marseille
    • Monsieur Patrice PIOLA, Docteur, Institut Pasteur du Cambodge
    • Monsieur Fanjasoa RAKOTOMANANA, Docteur, Institut Pasteur de Madagascar


Résumé:

Cette thèse a permis la mise en place d’un système d’alerte précoce des épidémies de paludisme basé sur le système de surveillance sentinelle proposant différents seuils épidémiques et un modèle de prédiction. Les données collectées quotidiennement par SMS sont automatiquement stockées sur un serveur dédié. Concomitamment, le système acquiert systématiquement et de manière automatique des données satellitaires météorologiques sur chaque site sentinelle en lien avec les changements de prévalence du paludisme, tels que la température, les précipitations et l'indice de végétation. Une base de données des interventions contre le paludisme a également été créée. Ce système a déjà démontré sa capacité à détecter une épidémie de paludisme dans le sud-est du pays en 2014.
 
Deuxièmement, nous avons réalisé une étude pour évaluer la relation entre la durée de l'efficacité de la campagne de masse des moustiquaires imprégnées d'insecticide à effet longue durée (MILD) et les épidémies de paludisme identifiées à Madagascar de 2009 à 2015 par le système de surveillance sentinelle. Cette étude a montré que la différence entre l'efficacité théorique et l’efficacité réelle peut entraîner des lacunes dans la couverture des services pendant les années suivantes, contribuant au rebond du paludisme et souligne la nécessité de mise en place de mécanisme de distribution continue de moustiquaires.
Ce travail vise à maximiser l'utilité d'un système de surveillance sentinelle dans des milieux à ressources limitées, guider les changements dans l'orientation des programmes de lutte et fournir des exemples pratiques pour son utilisation dans d'autres systèmes ou contextes.

 

 

 

Le 14 juin 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Joey MASSE pour son doctorat en Littérature américaine. Dirigée par Madame Eileen WILLIAMS WANQUET et co-dirigée par Madame Liliane LOUVEL et co-encadrée par Madame Sandra SAAYMAN , elle s'intitule "Jeux et enjeux du regard : entre plaisir et danger. L’œuvre d’art dans le roman de Siri Hustvedt.".

 

Composition du jury :

  •     Madame Géraldine CHOUARD, Professeur, Université Paris Dauphine
  •     Madame Corinne DUBOIN, Professeur, Université de La Réunion
  •     Madame Liliane LOUVEL, Professeur émérite, Université de Poitiers
  •     Madame Sandra SAAYMAN, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  •     Madame Françoise SAMARCELLI, Professeur, Université Paris Sorbonne
  •     Madame Eileen WILLIAMS WANQUET, Professeur, Université de La Réunion



Résumé :

Cette thèse de doctorat a pour but d’analyser les relations entre le texte et l’image dans trois romans de Siri Hustvedt : The Blindfold (1992) What I Loved (2003) et The Blazing World (2014). L’auteur introduit dans ses récits de nombreuses et longues ekphraseis qui saturent visuellement le texte. Les œuvres d’art décrites, majoritairement fictives, font appel à des techniques et des médiums variés (peinture, photographie, installation, vidéos). L’auteur invente des œuvres d’art qui évoluent au fur et à mesure des romans, passant de deux dimensions à trois dimensions et d’images fixes à des images animées. Cette étude s’intéresse à la fonction de l’introduction de l’image dans le roman et interroge l’impact de cet événement de lecture sur le lecteur. Dans chaque roman, la rencontre entre le « narrateur-voyeur » et l’œuvre d’art suscite un plaisir esthétique, voire sensuel. Les jeux de miroirs et de masques auxquels prennent part les personnages les mettent parfois en danger. Aveuglés ou pris au piège de leur propre perception, la confrontation avec l’œuvre d’art entraîne alors une perte de contrôle et une aliénation. Une participation active est demandée au lecteur, qui atteint un paroxysme dans The Blazing World.

 

Le 19 juin 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Pascale MONTRESORINE pour son doctorat en Langues, Lettres et Civilisation. Dirigée par Monsieur Carpanin MARIMOUTOU, elle s'intitule "Le Noir ou le Nègre aux XIXe et XXe siècles en France ".

Madame Pascale MONTRESOR soutiendra sa thèse de doctorat en Langues, Lettres et Civilisation Françaises, intitulée : " Le Noir ou le Nègre aux XIXe et XXe siècles en France ", sous la direction de Monsieur Carpanin MARIMOUTOU le :

Lundi 19 juin 2017

 

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Sylvie CHALAYE, Professeur, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
  •     Monsieur Anthony MANGEON, Professeur, Université de Strasbourg
  •     Monsieur Carpanin MARIMOUTOU, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Jean-Philippe WATBLED, Professeur, Université de La Réunion


Résumé:
Suivant les groupes auxquels appartiennent les énonciateurs, le point de vue sur les mots « noir » et « nègre » évolue durant les XIXème et XXème siècles en France métropolitaine. De Toussaint Louverture à Fanny – l’héroïne du roman de Marie Ndiaye En Famille– l’emploi et la réception des mots « noir » ou « nègre » correspondent soit à une lutte de la reconnaissance réciproque entre le maître et l’esclave soit à la révolte du sujet noir qui impose son droit à la parole ou encore au déni de cette lutte pour fonder un projet sociétal qui ne repose plus sur l’occultation de l’Autre mais sur un dialogue interculturel. Au XIXème siècle, contrairement aux textes scientifiques qui réifient le sujet nègre afin de le catégoriser, la littérature, quant à elle, promeut l’interaction et l’intersubjectivité en mettant en scène l’appréhension du sujet noir et du sujet blanc au sein de la métropole. L’expérience de l’Ailleurs se vérifie aussi en France où les sujets s’interrogent sur leurs places respectives dans l’espace commun. Si ce siècle est marqué par des valeurs européocentristes qui rejettent l’humanité du sujet noir, le XXème siècle, quant à lui, révèle, une parole nègre qui les conteste en revendiquant sa dignité. Cependant, les désillusions des indépendances et des départementalisations découvrent aussi bien les limites de l’européocentrisme que celles de cette parole nègre car les essentialismes n’enraient ni la solitude ni le désarroi de l’être. Dans les textes littéraires, scientifiques et politiques, la production et la réception des mots « noir » et « nègre » témoignent des tentatives d’émancipation de la domination de l’Autre pour constituer une poétique et un projet sociétal qui s’appuie sur l’éthique d’un dialogue entre les cultures et entre les genres.

Mots clés :
Noir/nègre, lutte pour la reconnaissance, décolonialité, praxème et éthique
.

 

 

Le 22 juin 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Idris FONTAINE pour son doctorat en Sciences Economiques. Dirigée par Monsieur  Alexis PARMENTIER , elle s'intitule "Essais sur les dynamiques du marché du travail".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Thepthida SOPRASEUTH, Professeur, Université Cergy Pontoise
  • Monsieur Yves CROISSANT, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur François LANGOT, Professeur, Université du Mans
  • Monsieur Philip MERRIGAN, Professeur, Université du Québec
  • Monsieur Nicolas MOREAU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Alexis PARMENTIER, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Fabien TRIPIER, Professeur, Université d’Evry Val D’Essonne



Résumé:
L’objet de cette thèse est d’appréhender les dynamiques du marché du travail. Afin d’éclairer sur les mécanismes à l’origine des variations des stocks, comme le taux de chômage, cette thèse étudie en profondeur les flux de travailleurs. En effet, les évolutions des stocks masquent un mouvement incessant de flux entre les états du marché du travail. Lorsque certains individus trouvent un emploi, d’autres perdent le leur, tandis que d’autres encore se retirent de l’activité. Dans le but d’envisager ces éventualités, la thèse propose des analyses appliquées, à partir de données d’enquête, mais aussi des analyses théoriques, basées sur des modèles macroéconomiques modernes. Les quatre essais composant cette thèse suggèrent que l’inactivité et l’accès à l’emploi ont un rôle prédominant dans l’explication du chômage français. Il apparait également que les expériences en matière de transition sur le marché du travail sont diversifiées et dépendent, dans bien des cas, des caractéristiques individuelles. Ainsi, les « moins qualifiés » subissent les trajectoires les moins favorables et les femmes voient leur probabilité de réintégrer le marché du travail se réduire en fonction du nombre d’enfants. Au niveau macroéconomique, il est montré que les flux de travailleurs ne répondent pas de la même manière aux chocs économiques. Qui plus est, l’environnement économique a un impact direct sur les flux. Les périodes d’incertitude, caractérisées par une forte imprévisibilité, modifient le comportement des agents. Les gains retirés des activités de recherche d’emploi étant réduits, moins d’individus souhaitent devenir actifs.

Mots clés : dynamiques du chômage, flux de travailleurs, participation au marché du travail, incertitude, Modèles d’Equilibre Général Dynamique et Stochastique, offre de travail des femmes

 

 

Le 24 juin 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Isabelle MALMON pour son doctorat en Langues, Lettres et Civilisation Françaises. Dirigée par Monsieur Bernard TERRAMORSI, elle s'intitule " Le tupapau et le génie à la capuche. Étude d’une figure entêtante dans l’œuvre de Paul Gauguin ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Monsieur David GAMBONI, Professeur, Université de Genève
  • Monsieur Carpanin MARIMOUTOU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Daniel-Henri PAGEAUX, Professeur, Université Sorbonne Nouvelle
  • Monsieur Bernard TERRAMORSI, Professeur, Université de La Réunion


Résumé:

En 1892, la toile Manao tupapau de Paul Gauguin présente, à l’arrière d’une vahiné dénudée, un petit personnage encapuchonné. L’artiste explique qu’il s’agit d’un tupapau, d’un revenant dans les traditions polynésiennes. Le motif en réalité est déjà apparu en France en 1888, sans référence à l’Océanie, et ne cessera de hanter l’œuvre jusqu’au décès de Gauguin en 1903. Cette figure thanatique, intrusive dans une œuvre qualifiée d’exotique et d’érotique, méritait réflexion, d’autant que la critique l’a souvent banalisée ou effacée. Ce personnage montre-t-il que l’artiste cède au fantastique fin-de-siècle ? S’agit-il d’alimenter l’exotisme, comme les Orientalistes, en faisant cohabiter cette entité ténébreuse avec la « belle des îles » ? Y a-t-il, de la part d’un homme exécrant l’Europe mercantiliste et racialiste, un intérêt sincère pour le surnaturel polynésien persécuté par les missions chrétiennes ? Notre travail a montré que l’excursion dans les îles du Pacifique pouvait virer à la descente aux Enfers. Face à la normalisation coloniale et chrétienne des mœurs et croyances polynésiennes, la peur de la damnation, la mortalité effrayante due au mal vénérien, le démon à capuche est la mort qui gagne sur les plaisirs, la diabolisation de la liberté sexuelle. Mais il exprime aussi une ingression dans les ténèbres de la psyché, une tension entre volonté de jouissance dans la nouvelle Cythère et peur d’une sexualité féminine diabolisée et indomptée, entre désir de régression vers la mère et envie de fuir une figure tutélaire anxiogène. Le petit génie macabre contribue enfin à orienter l’œuvre vers une esthétique originale, mettant à mal les stéréotypes artistiques et idéologiques.


Abstract:

In 1892, Paul Gauguin’s painting Manao tupapau shows, behind a naked Tahitian woman, a little hooded character. The artist explains that this is a tupapau, that is to say a ghost in the Polynesian traditions. In reality the pattern already appeared in France in 1888, without any reference to Oceania, and it will haunt the work of Gauguin until he died in 1903. This figure, invasive in a so-called exotic and erotic work, deserves special attention, especially as most critics often trivialised or deleted it. Does this character prove that the artist  is yielding to fin-de-siècle fantasy ? Is it a way to feed exotism, like the Orientalists painters, by the coexistence between this shadowy ghost and the « belle des îles » ? Knowing that Gauguin hated the mercantilist and racialist Europe, does he have a real interest in the Polynesian occult world and beliefs as they were fought by Christian missions ? Our dissertation showed that Gauguin’s excursion in the Pacific islands went a downward spiral. When the Polynesian customs and religion are standardized by colonialism and Christianism, when guilt of damnation and mortality caused by the syphilis are spreading, the hooded genius represents death prevailing over pleasure, the demonization of sexual freedom. This figure expresses also  a descent into the dark room that is Gauguin’s psyche, his being torn between will of enjoyment in the new Cythère and fear of a demonized and untamed female sexuality, between his desire to come back to the mother image and his avoidance of a stressful domination figure. At last the little genius helps to give the work an original esthetics, challenging artistic and ideological stereotypes. 

 

 

Le 28 juin 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Eric Bérenger LAURET pour son doctorat en Sciences de l'Education. Dirigée par Monsieur Michel LATCHOUMANIN , elle s'intitule "Gestion de la discipline en classe au collège : étude des pratiques et des représentations des enseignants à l’Île de la Réunion ".

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Catherine LANARIS, Professeur, Université du Québec en Outaouais
  •     Monsieur Alain GEOFFROY, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Michel LATCHOUMANIN, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur André.C MOREAU, Professeur, Université du Québec en Outaouais



Résumé:

Depuis plusieurs années le système éducatif français peine à remplir sa mission auprès de tous les élèves. En outre, les comportements indisciplinés de ces derniers en classe viennent contrarier la tâche des enseignants et par conséquent la réussite scolaire des élèves. En l’absence de données sur la gestion par les enseignants de l’indiscipline des élèves en classe à l’île de La Réunion, cette recherche qualitative descriptive interroge, après les vagues successives de plans de lutte ministériels contre les comportements déviants à l’école initiée il y a plus de 20 ans, la place accordée au domaine de la gestion de classe dans le système éducatif français. Cette recherche vise à documenter : 1- le comportement des collégiens en classe ; 2- les connaissances et les pratiques de gestion de classe des enseignants ; et 3- leurs représentations quant à leur formation dans ce domaine. L’échantillon est composé de 47 enseignants de collège de Réseau d’Éducation Prioritaire renforcée (REP+) de La Réunion. Les résultats de cette recherche montrent l’ampleur du phénomène d’indiscipline dans certaines classes et semblent indiquer chez les enseignants, indépendamment de leur âge, de leur sexe et de leur ancienneté, un manque de connaissances au regard du phénomène d’indiscipline scolaire et des pratiques efficaces de gestion de classe. L’analyse des données suggère que ces lacunes s’expliquent entre autres par une formation insuffisante dans le domaine de la gestion de classe. Si cette recherche souligne l’importance majeure de la gestion de classe dans l’exercice du métier d’enseignant, elle invite également la communauté scientifique française à investir ce thème de recherche peu étudié en France et pourtant constitutif des sciences de l’éducation.

Mots clés : Gestion de classe, modèle de gestion de classe, indiscipline, comportement déviant, pratiques de gestion de classe, formation en gestion de classe

Le 6 juillet 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Francky LAURET pour son doctorat en Langues et Cultures régionales Créoles. Cette thèse, dirigée par Madame Gillette STAUTACHER-VALLIAMEE s'intitule L’humour créole réunionnais : dynamique linguistique et culturelle (1963-2011) ".

 

Composition du jury :

  • Madame Gillette STAUTACHER-VALLIAMEE, Professeure, Université de La Réunion
  • Madame Yolande GOVINDAMA, Professeure, Université de Rouen
  • Monsieur Guy FONTAINE, Professeur émérite, Université de La Réunion
  • Monsieur Georges Daniel VERONIQUE, Professeur émérite, Université d’Aix-Marseille


Résumé:

Cette thèse, entreprise dans le champ des Études Créoles s’intitule L’humour créole réunionnais, dynamique linguistique et culturelle (1963-2011). La recherche doctorale se fonde sur un corpus complexe de données linguistiques, sociales et historiographiques, représentatives du spectacle vivant des humoristes réunionnais, agents majeurs de la tradition orale créole sur la période moderne et contemporaine. Pour définir et analyser l’humour créole réunionnais, la discussion s’instaure avec les théoriciens de l’humour, dont Freud S. (1905), Escarpit, R. (1960) et Stora-Sandor, J. (2015). En questionnant le schéma sémantique de l’humour élaboré par Attardo, S. (1994), un nouveau schéma propre à la situation créole réunionnaise s’établit grâce à une relecture comparative des principaux ouvrages lexicographiques  disponibles pour le créole réunionnais (1972-2014). La langue créole de l’humour ainsi reconstruite en dix champs sémantiques et deux cents unités lexicales révèle une clef du lexique de l’humour au croisement de données syntaxiques et sémantiques (Staudacher-Valliamée, G. 2004, 2010). Notre thèse aboutit à la formalisation linguistique du champ sémantique de l’humour avec le schéma des universaux et le schéma des spécificités créoles réunionnaises.

Le corpus performé de base, sélectionné au sein de 131 productions, porte pour sa part sur 661 citations, issues de 59 performances scèniques - d’une durée totale de six heures - enregistrées à La Réunion qui mettent en scène 119 personnages dont les répliques, étalées sur 48 années sont celles des humoristes : Charles Cazal et Julien Féron (1963), Axel Kichenin (1965), Daniel Vabois (1979 & 1990), Thierry Jardinot (1989, 1990, 2011) Didier Mangaye et Bruno Cadet (2005), Marie-Alice Sinaman et Jean-Laurent Faubourg (2011).

Nos travaux identifient l’historiographie de l’humour à La Réunion de 1804 à 2017 et confirment l’hypothèse première d’un point nodal entre les formes de spectacle populaires nées de la tradition orale créole, réinvesties par les humoristes. Pour le domaine des Études Créoles (Véronique, D. 2000), notre thèse met à jour des tendances dominantes pour le créole réunionnais : la stabilité du système linguistique dans le fonds créole commun réinvesti par la scène et les nouvelles technologies de la communication, l’existence d’une classe grammaticale d’interjections, un recours humoristique à la référenciation du signe linguistique, une nouvelle pertinence des registres langagiers et des variétés de langue, la mise en œuvre de 50 procédés linguistiques et culturels.


Le 12 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Alan BEHAJA pour son doctorat en Droit Privé. Cette thèse, dirigée par Monsieur Jean-Baptiste SEUBE s'intitule La notion de risque en droit des assurances : étude comparative en droits malgache, français et de la C.I.M.A. ".

 

 

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Anne PELISSIER, Professeur, Université de Montpellier 1
  •     Monsieur Didier KRAJESKI, Professeur, Université de Toulouse 1 – Capitole
  •     Monsieur Pascal PUIG, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Ramarolanto RATIARAY, Professeur, Université d’Antananarivo
  •     Monsieur Jean-Baptiste SEUBE, Professeur, Université de La Réunion



Résumé:

Notion cardinale du droit des assurances car autour de laquelle s’organisent autant l’opération que le contrat d’assurance, le risque est un terme résolument polysémique. Si ailleurs, dans d’autres domaines du Droit, cette réalité ne poserait pas véritablement de difficulté, ici, en droit des assurances il en va autrement. En effet, dans ce domaine du Droit, la polysémie exagérée du risque a fini par générer une cacophonie sémantique qui provoque des difficultés de communication et a fortiori de compréhension entre l’assureur, l’assuré, le juge, le législateur et la doctrine. Or chacun le sait : lorsque les paroles des lois n’éveillent plus chez tous les hommes les mêmes idées, l’insécurité juridique guette car le raisonnement juridique se fait alors nécessairement « à tâtons ». C’est au-devant de ce constat que l’intérêt de notre thèse point alors : en effet, au-delà des apparences, le risque assurantiel n’intègre-t-il pas à quelque échelle d’analyse la potentialité d’une conception uniformisée qui permettrait d’éveiller chez tous les hommes la même idée ? Nous allons démontrer que la réponse à cette interrogation est plus qu’affirmative. Cette donne acquise, il nous faudra alors aller au-delà du constat et en analyser au plus près les différentes répercussions au plan juridique.

 

 

 

Le 13 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Jasmine DIJOUX LATCHIMY pour son doctorat en Langues et Cultures Régionales (Oprion Créoles). Cette thèse, dirigée par Madame Gillette STAUDACHER-VALLIAMEE s'intitule Langage oral, prélecture-compréhension et prévention de l’illettrisme : une analyse linguistique des productions orales des élèves de grande section de maternelle créolophone à La Réunion. ".

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Claire MARTINOT, Professeure, Université de Paris Sorbonne
  •     Madame Gillette STAUDACHER-VALLIAMEE, Professeure émérite, Université de La Réunion
  •     Monsieur Driss ALAOUI, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Georges Daniel VERONIQUE, Professeur émérite, Université d’Aix Marseille


Résumé:

Notre thèse Langage oral, prélecture-compréhension et prévention de l'illettrisme : une analyse linguistique de productions orales d'élèves de grande section de maternelle créolophone à La Réunion mobilise les choix théoriques de la linguistique descriptive à l’aune d’une saisie dynamique (Staudacher-Valliamée, 1999) des faits de langues sur le terrain scolaire réunionnais (Livret1-Institut de l'Illettrisme, 2012). Notre recherche s’inscrit dans le dispositif Dire, lire, calculer en grande section de maternelle. L’objet d’étude cerne les productions d’élèves dans l'acquisition du langage oral en français, LV2 (Véronique, 2009) à leur entrée dans la prélecture-compréhension. L’enquête linguistique (16 classes) touche 544 élèves dits sensibles, en situation potentielle de décrochage scolaire. Le corpus de base, constitué de 2500 énoncés d’un premier test diagnostique exploratoire (TD1) à partir d'images illustratives s’élargit à 5009 énoncés lors du second test expérimental (TD2), sur des images d’un album de littérature de jeunesse.

Deux nouveaux outils sont élaborés, complétés par le logiciel AntConc, pour une analyse adaptée à la dynamique enregistrée: une grille d’observation des unités grammaticales les plus fréquentes (noms, pronoms de personnes, déterminants, verbes), une grille de sept indicateurs de compréhension. Sur le critère des productions orales conformes ou non conformes aux attentes lexicales et sémantiques, porteuses de compréhension ou non, les résultats obtenus différencient 3 types de profils (TD2) : le prélecteur confirmé ( 55,90%), le prélecteur en difficulté  (35,60%)et le prélecteur silencieux (8,50 %). Notre travail réalise la fiche action 3 proposée par l’Institut de l'Illettrisme en partenariat avec l’académie de La Réunion  pour le Plan APLCI 2010-2015.

Nos résultats éclairent de manière inédite le lien entre la construction du langage oral  et  la mémoire visuelle chez les  jeunes élèves à leur entrée dans l'écrit. Une contribution  à la didactique de l’oral (Dolz, Schneuwly, 1998)  préconise la considération  de la langue des élèves imprégnée des caractéristiques de la société orale créole, perceptibles dans la référenciation et l'organisation informationnelle (Picoche, 1993) du discours. Les applications pédagogiques rendent compte des contenus de formation, d’élaboration d'un outil de diagnostic des compétences lexicales et des connaissances sémantiques des élèves.


Mots-clés: élèves créolophones de La Réunion, corpus, langage oral et mémoire visuelle, prélecture-compréhension, didactique de l’oral, entrée dans l’écrit, prévention de l’illettrisme.

 

Le 15 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Emmanuelle NELAUPE pour son doctorat en Études du Monde Anglophone. Cette thèse, dirigée par  Madame Corinne DUBOIN s'intitule " Transition politique et production romanesque : l’écriture féminine noire en Afrique du Sud de 1998 à 2011 ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Corinne DUBOIN, Professeur, Université de La Réunion
  • Madame Sandra SAYYMAN, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Benaouda LEBDAI, Professeur, Université du Maine
  • Monsieur Gilles TEULIE, Professeur, Université d’Aix Marseille


Résumé:


Le passage de l’Afrique du Sud d’un système politique répressif à un système démocratique a ouvert un nouvel espace de parole aux exclus, notamment aux femmes noires à travers les Commissions pour la Vérité. La libération de la parole féminine suite à la transition politique du pays se reflète aussi dans le développement d’une production littéraire féminine, donnant lieu à l’émergence de nouvelles formes d’écriture romanesque, étudiées dans ce travail qui porte sur dix romans publiés par huit auteures entre 1998 et 2011 : S. Magona, K.L. Molope, K. Matlwa, A.N. Sithebe, A. Makholwa, H.J. Gololai, Z. Wanner et C. Jele. Nous étudions dans un premier temps comment les écrivaines s’approprient le genre romanesque durant la période transitionnelle, s’éloignant d’une écriture réaliste politiquement engagée, courante durant l’apartheid, pour se tourner vers une écriture de l’intime qui met en lumière les traumatismes d’un passé national qui hante le présent. Puis, nous étudions dans les trois parties suivantes comment les auteures émergeant durant la période post-transitionnelle explorent des genres jusque-là peu utilisés par les femmes noires sud-africaines : le Bildungsroman, le roman policier et la chick lit, mettant en mots les peurs et les angoisses de la nouvelle Afrique du Sud. Revisitant des genres européens, pour certains populaires, à travers une perspective féminine noire nouvelle, ces auteures continuent d’innover tant dans les thématiques abordées que dans une écriture fondée sur le mélange. Le roman devient un moyen subversif pour critiquer une société patriarcale fortement occidentalisée, qui ne doit pas renier son passé afin de faire face aux nouveaux défis à venir.


Mots-clés :

Littérature sud-africaine, écriture feminine noire, réécriture, Bildungsroman, roman policier, chick lit, transition, post-transition, Commissions pour la Vérité, féminisme. 

 

Le 16 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Sandra DOMEN pour son doctorat en Langues et Cultures Régionales. Cette thèse, dirigée par Madame Gillette STAUDACHER-VALLIAMEE s'intitule " Étude linguistique des proverbes et devinettes créoles de La Réunion : 1921-2014.".

 

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Claire MOYSE FAURIE, Directrice de Recherches, LACITO - Paris
  • Madame Gillette STAUDACHER-VALLIAMEE, Professeure émérite, Université de La Réunio
  • Monsieur Jean-Philippe WATBLED, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Georges Daniel VERONIQUE, Professeur émérite, Université d’Aix Marseille


Résumé:

Notre thèse s’intitule Étude linguistique des proverbes et devinettes créoles de La Réunion : 1921-2014.
Notre recherche s’inscrit dans le champ des Études Créoles (Chaudenson, R., 1974 ; Carayol, M., 1980) et plus particulièrement en linguistique descriptive et en syntaxe (Véronique, D., 1994, 2000 ; Staudacher -Valliamée, 1994). Y sont privilégiées les caractéristiques syntaxiques et prédicatives des proverbes et devinettes (Staudacher-Valliamée, G., 2009, 2010, 2012). Ces choix instaurent un dialogue avec les théories linguistiques disponibles pour l’étude des proverbes (Vicetti, Y.M, Cadiot, P., 2006, Anscombre, J.C (éd.) 2012)), plus précisément de leur complexité sémantique (Kleiber, G. 2012). Le corpus de la thèse rassemble pour le créole réunionnais moderne 652 proverbes et 355 devinettes. L’analyse d’un recueil encore inédit (K/Ourio, M., 1921) éclaire la dynamique en oeuvre depuis ce créole ancien. Notre étude identifie un système de 19 structures prédicatives et syntaxiques des formes modernes. L’analyse révèle les traits linguistiques saillants les plus fréquents : prédominance des structures à prédicat verbal (88% pour les proverbes et 73% pour les devinettes), à prédicat nominal (9 % pour les proverbes et 18 % pour les devinettes) et à prédicat adjectival (3% pour les proverbes et 9 % pour les devinettes), La détermination nominale est majoritairement portée par le déterminant Ø (53 % pour les proverbes et 37 % pour les devinettes). Le caractère complexe de nos formes parémiales éclaire et revisite l’histoire même du créole réunionnais parmi les créoles français de l’océan Indien (Baissac, C., 1880, 1888 ; Baker, P. 1987). Ces formes véhiculent une vision créole du monde, traditionnelle sagesse populaire ouverte, temps de critique sociale et espaces de la fonction ludique (Jakobson, R., 1963). Issues de la tradition orale créole, nos parémies se maintiennent dans la société réunionnaise, diffusées à travers les programmes culturels mis en place sur le territoire par les institutions et réinvesties par le travail de création et de transmission des conteurs (Andoche,S. 2014). Leur vitalité reste visible dans l’espace médiatique (Le Quotidien, 2014-2015, sites Internet).

 

 

Le 18 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Fouad ALI ABDALLAH pour son doctorat en Histoire. Cette thèse, dirigée par Monsieur Yvan COMBEAU* s'intitule "L’immigration comorienne à la réunion de 1900 à nos jours".

*Cette thèse a débuté sous la direction du Professeur Sudel FUMA, puis reprise par le Professeur Yvan COMBEAU.

 

 

Composition du jury :

  • Monsieur Sidi AINOUDDINE, Professeur, Université des Comores
  • Monsieur Yvan COMBEAU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Prosper EVE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Barthélémy MANJAKAHERY, Professeur, Université de Tuléar


Résumé:

Le phénomène migratoire n’est pas nouveau dans l’histoire de l’humanité : il demeure inéluctablement un phénomène mondial, hier, et avec beaucoup plus d’acuité aujourd’hui. Les peuples anciens ont connu le nomadisme : les déplacements massifs, à la recherche d’un refuge, de la nourriture, du fait des changements climatiques ou des saisons…

De nos jours, les migrations présentent certes de multiples spécificités, mais d’évidence, elles empruntent leurs caractéristiques fondamentales des anciens phénomènes migratoires. L’immigration comorienne à La Réunion n’échappe à cette règle immuable de l’évolution humaine. De l’immigration forcée à celle choisie par des hommes et des femmes vers une contrée lointaine, l’île de La Réunion, les Comoriens s’y sont installés durablement depuis le début du XXème siècle, amenant avec eux ce qui les caractérise : leur « comorianité », c’est-à-dire leurs us et coutumes. Si cette dernière rend cette population visible, il n’en reste pas moins vrai qu’elle demeure méconnue du fait notamment de son effacement et de sa difficile visibilité sur le plan sociopolitique local. Pour autant, cette situation n’est pas figée, elle évolue avec le temps. Cette diaspora s’emploie tant bien que mal pour réussir son intégration et participer ainsi à l’effort collectif dans le génie réunionnais du bon vivre ensemble.

Cette thèse se propose donc de répondre aux questionnements que soulève cette présence des Comoriens au sein de La Réunion. Il importe en effet de s’interroger sur les causes et les conséquences de cette immigration comorienne dans cette île. Ses causes et ses conséquences sont multiples et variées et donnent à cette immigration une spécificité propre la distinguant des autres migrations.

Le 26 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Frédéric ANNETTE pour son doctorat en Sciences de gestion. Cette thèse, dirigée par Monsieur Patrick VALEAU s'intitule " Les changements d’échelle de l’ESS à la Réunion. Un passage par l’entrepreneuriat institutionnel en réseau ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Monsieur Philippe EYNAUD, Professeur, IAE Paris
  • Monsieur Philippe JEAN-PIERRE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Jean-Louis LAVILLE, Professeur, Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris
  • Monsieur Patrick VALEAU, Professeur, Université de La Réunion


Résumé:

L’ESS porte en elle des promesses de développement et d’émancipation citoyenne à l’échelle des territoires et des sociétés. L’objectif général de cette thèse est de tenter de mieux comprendre ce qui permet le changement d’échelle de l’économie sociale et solidaire (ESS), c’est-à-dire l’institutionnalisation de logiques économiques, sociales et solidaires pérennes portée par les acteurs agissant en réseau. Suivant une démarche qualitative de type théorisation ancrée, sur la base de l’approche établie par Desjeux (2004), nous avons procédé à une analyse chronologique du cas de La Réunion de 2000 à 2016. L’analyse des articulations entre les niveaux macro, micro et méso socioéconomiques nous a permis de mettre en évidence les changements dans les relations entre ces échelles et le caractère contingent des possibilités d’action institutionnelle en réseau.

 

 

 

Le 25 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Julie MOUNOUSSAMY pour son doctorat en Sciences Economiques. Cette thèse, dirigée par Monsieur Philippe NARASSIGUIN s'intitule "Fondements théoriques et empiriques des crises monétaires".

 

 

 

Composition du jury :

  • Monsieur Michael GOUJON, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Clermont Auvergne
  • Monsieur Jean-François HOARAU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Serge REY, Professeur, Université de Pau et des Pays de l’Adour
  • Monsieur Philippe NARASSIGUIN, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion



Résumé :

Les crises monétaires sont les premières crises financières de l'histoire économique. Elles se traduisent par l’élimination ou la substitution des monnaies nationales. L’objectif de cette thèse est de poser les fondements théoriques et empiriques des crises monétaires, mais également de proposer un cadre de prévention de ce type de crise qui sévit en zone euro depuis 2008. Les débats économiques et politiques actuels autour des questions de désintégration monétaire, témoignent de la persistance et de l’ampleur de la crise, où la légitimité et la souveraineté de la monnaie unique est menacée à moyen long terme. Les divers plans de sauvetage et les politiques d’austérité dans les pays-membres en difficulté ne sont que les conséquences et les coûts directs d’une telle crise. Ces derniers doivent interpeller les autorités de supervision à une plus grande vigilance, ainsi qu’à une politique de prévention plus avisée. L’objectif de cette thèse est double : dans une première partie, nous analysons le concept, les fondements historiques et théoriques des crises monétaires, puis dressons une typologie de celles-ci. Dans une seconde partie, nous apportons une contribution empirique relative aux déterminants des crises monétaires en zone euro et proposons un outil de prévention des crises monétaires, grâce à la mise en place d’un système d’alerte avancée (Early Warning System), par l’approche économétrique de type logit multinomial. Pour ce faire, la détection et la mesure des mésalignements des taux de change réels à l’intérieur de la zone euro est cruciale, puisqu’il constitue l’indicateur premier des crises monétaires. L’estimation des taux de change d’équilibre permettent ainsi d’apprécier la sur ou sous-évaluation des monnaies, indispensable à la mise en place d’un système d’alerte avancée, à des fins de prévention des crises monétaires.


Mots clés :
Crises monétaires, Mésalignements, Monnaie, Taux de change réels, Modèle Logit Multinomial, Système d’alerte avancée.

 

Le 9 octobre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Michèle ADOLPHE pour son doctorat en Géographie, aménagement du territoire, environnement et développement. Cette thèse, dirigée par Monsieur Thierry SIMON s'intitule Réalités et efficacités de la "Trame Verte et Bleue" à La Réunion : le paysage comme outil de médiation pour analyser les représentations sociales des trames écologiques ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Monsieur Paul ARNOULD, Professeur émérite, Ecole Normale Supérieure de Lyon,
  • Monsieur Gilles LAJOIE, Professeur, Université de La Réunion,
  • Monsieur Jean-Yves PUYO, Professeur, Université de Pau et des Pays de l'Adour,
  • Monsieur Thierry SIMON, Maître de Conférences émérite, H.D.R., Université de La Réunion.


Résumé:

L’outil «Trame Verte et Bleue» (TVB), alliant biodiversité et aménagement du territoire, a aujourd’hui pleinement intégré la planification territoriale, en métropole et outremer. Néanmoins, dans les DOM, la mise en place de cet outil s’est confrontée à des réalités complexes. Ce projet doctoral a choisi d’étudier l’exemple de La Réunion, territoire précurseur dans la transcription de cette politique d’aménagement. Depuis 2014, La Réunion possède des cartographies des réseaux écologiques régionaux, établies pour accompagner les acteurs locaux dans leurs projets d'aménagement et de développement. Pour autant, seuls les espaces naturels protégés ont été considérés dans les projets de territoire, laissant ainsi pour compte les espaces de "nature ordinaire". Pour comprendre ce manque d’adhésion, un travail de type sociologique a été mené pour cerner les réalités politiques et sociales inhérentes à la TVB. Si, pour les professionnels de l’aménagement, la planification de secteurs à enjeux pour préserver la biodiversité tombe sous le sens, pour les institutions, cet outil est  d'abord perçu comme un moyen de promouvoir le développement de l’île. Concernant les autres usagers, la TVB reste un concept  largement ignoré. Cependant, ils associent étroitement la biodiversité au "paysage quotidien", et ce, grâce à la reconnaissance de services écosystémiques.
La traduction cartographique de ces résultats a permis d’identifier, d’une part, des secteurs d’intérêts écologiques porteurs d’une demande sociale collective et, d’autre part, des secteurs exclus de cette demande qui peuvent subir des dégradations. Ainsi, pour maintenir un bon fonctionnement des réseaux écologiques, il est aujourd’hui nécessaire d’agir sur les perceptions paysagères.
 

 

 

 

Le 30 octobre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Laura VARAINE pour son doctorat en Droit. Cette thèse, dirigée par Monsieur Jean-Baptiste SEUBE s'intitule " La religion du contractant ".

 

 

Composition du jury :

  • Monsieur Jean-Pierre MARGUENAUD, Professeur, Université de Limoges
  • Monsieur Pascal PUIG, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Emmanuel PUTMAN, Professeur, Université d’Aix-Marseille
  • Monsieur Thierry REVET, Professeur, Université de Paris 1
  • Monsieur Jean-Baptiste SEUBE, Professeur, Université de La Réunion

Résumé: Instrument d’échange économique par excellence, le contrat n’est pas, de prime abord, le terrain le plus propice à la satisfaction d’un idéal religieux. Il n’est pas rare, cependant, qu’un contractant se prévale de ses convictions et pratiques religieuses aux fins d’y adapter le contenu ou les conditions d’exécution d’une prestation. La tentation est grande de s’y montrer indifférent. D’un côté est invoquée, pour y parer, l’autonomie de la volonté. De l’autre, il est même suggéré de transposer le principe de laïcité aux relations privées pour obliger les contractants à faire preuve de neutralité. Or, ces dernières sont gouvernées par la liberté de religion. Ainsi, la contractualisation des convictions et pratiques religieuses doit être fortement encouragée. En outre, dans le silence du contrat, le juge peut imposer certaines obligations positives aux contractants, au nom de la liberté de religion et du droit à la non-discrimination, au terme d’un processus de conciliation. Mots clés : Contrat – Autonomie de la volonté – Laïcité – Neutralité – Liberté de religion – Droit à la non-discrimination – Obligations positives – Effet horizontal indirect des droits fondamentaux – Proportionnalité.

 

 

Le 31 octobre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Stephane MENESSON  pour son doctorat en Droit privé. Cette thèse, dirigée par Monsieur Pascal PUIG s'intitule " Les droits sur choses de genre".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Anne PELISSIER, Professeur, Université Montpellier 1
  • Monsieur Pascal PUIG, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Thierry REVET, Professeur, Université Paris 1
  • Monsieur Jean-Baptiste SEUBE, Professeur, Université de La Réunion


Résumé:

Cette étude a pour objet de démontrer la possibilité d'existence de droits sur des choses de genre, c'est à dire sur des choses définies de manière générale, ou bien encore sur des choses déterminées génériquement, et d'exposer ensuite ses implications. Cette hypothèse est traditionnellement écartée par la théorie des biens, qui n'admet l'existence de droits de propriété et de droits réels que sur des choses individuellement déterminées. Le principe d'une réservation totale ou partielle de choses génériquement déterminées est pourtant concevable et mérite, dans ces conditions, d'être reconnu.
Les conséquences principales de cette reconnaissance sont au nombre de deux. Les droits sur choses de genre présentent tout d'abord la particularité de pouvoir survivre à la confusion de la chose qui constitue leur assiette. Ils présentent  également la particularité plus remarquable de pouvoir, dans un assez grand nombre d'hypothèses,  survivre à la disparition matérielle ou juridique de la chose qui en constitue l'objet.

 

 

Le 2 Novembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Gaëlle POTHIN pour son doctorat en Sciences de Gestion. Cette thèse, dirigée par Monsieur Michel BOYER et co-encadrée par Madame Christelle CAMELIS s'intitule " La cherté de la vie du point de vue du consommateur : définition, antécédents et conséquences".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Christelle CAMELIS, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Madame Patricia COUTELLE, Professeur, Université François Rabelais – Tours
  • Monsieur Kiane GOUDARZI, Professeur, Université Jean Moulin – Lyon 3
  • Madame Sylvie LLOSA, Professeur, Université d’Aix Marseille
  • Monsieur Michel BOYER, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Patrick VALEAU, Professeur, Université de La Réunion


Résumé:


    La recherche se propose d’introduire en Sciences de Gestion le concept de cherté de la vie du point de vue des consommateurs.  Pour ce faire, la recherche propose, dans un premier temps, de définir le concept de cherté de la vie du point de vue du consommateur et d’en identifier son contenu. Dans un second temps, la recherche pose la question des antécédents de cette évaluation et de ses conséquences sur le comportement d’achat des consommateurs.

    A des fins de compréhension et de corroboration, la démarche empirique s’appuie à la fois sur une approche qualitative et une approche quantitative. Dans cette optique, deux principales études empiriques ont été réalisées : (1) une étude exploratoire qualitative composée de plusieurs méthodes de collecte de données (entretiens semi directifs, netnographie, sondage en sortie de supermarché) et (2) une étude quantitative confirmatoire menée auprès de 700 résidants de l’île de La Réunion.

    L’étude qualitative permet (1) de déterminer les causes de cette cherté de la vie du point de vue des consommateurs, (2) de définir l’évaluation de la cherté de la vie, d’en proposer un instrument de mesure et (3) d’analyser les conséquences de cette évaluation sur le comportement d’achat des consommateurs. A la lumière de ces premiers résultats et de la revue de la littérature, une série d’hypothèses ainsi que le modèle de la recherche qui en découle sont alors formulés. Hypothèses et modèle testés lors de la phase quantitative.

    L’étude quantitative permet quant à elle (1) de valider un instrument de mesure de l’évaluation de la cherté de la vie, (2) de mettre en évidence l’influence de l’évaluation de la cherté de la vie sur les comportements d’achat des consommateurs, et (3) de souligner le rôle modérateur de la préoccupation du maintien du pouvoir d’achat.

    La recherche a comme principaux apports la conceptualisation de la cherté de la vie du point de vue du consommateur, la création d’un instrument de mesure de ce concept ainsi que la mise en exergue des conséquences de cette évaluation sur les habitudes de consommation des individus. Les résultats permettent d’alimenter la réflexion sur la nécessité, pour les managers, de tenir compte de cette évaluation de la cherté de la vie en constante croissance au sein de la population.

 

Mots clés : cherté de la vie, pouvoir d’achat perçu, coût de la vie, comportements d’achat, déconsommation, hyperconsommationepidemiology

 

 

Le 3 Novembre 2017s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Hanitriniaina IHANTAMALALA  pour son doctorat en Géographie. Cette thèse, dirigée par Madame Gwenaëlle PENNOBER et co-encadrée de Monsieur Vincent HERBRETEAU et Madame Fanjasoa RAKOTOMANANA s'intitule " Modélisation de la dynamique du paludisme à Madagascar ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Gwenaëlle PENNOBER, Professeur, Université de La Réunion
  • Madame Fanjasoa RAKOTOMANANA, Chercheur, Institut Pasteur de Madagascar
  • Madame Annelise TRAN, Chercheur, H.D.R., CIRAD
  • Monsieur Jean GAUDART, Professeur, Université d’Aix Marseille
  • Monsieur Vincent HERBRETEAU, Chercheur, Université de La Réunion
  • Monsieur Solofo RAKOTONDRAOMPIANA, Professeur, Université d’Antananarivo
  • Monsieur François TAGLIONI, Professeur, Université de La Réunion



Résumé:

D’après le rapport de l’OMS en 2015, près de la moitié de la population mondiale est exposée au risque du paludisme et le plus grand nombre des cas recensés se trouve en Afrique subsaharienne. Madagascar fait partie des pays où le paludisme est encore endémique. La géographie et le climat de l’île se traduisent par une répartition assez particulière du paludisme. Les zones les plus endémiques se trouvent sur les littoraux alors que les moins endémiques sont sur les Hautes Terres Centrales. Cinq zones épidémiologiques et opérationnelles ont été définies par les services de lutte contre le paludisme : Est, Ouest, Sud, Hautes Terres et les Marges. Cette étude s’inscrit en vue d’apporter une meilleure compréhension de l’épidémiologie de cette maladie et de donner un appui technique aux acteurs de la santé publique. Elle offre une nouvelle approche permettant d’évaluer la dynamique spatio-temporelle du paludisme, de quantifier la circulation de l’infection palustre en tenant compte de la mobilité de la population par l’utilisation des données de téléphonie mobile et d’identifier les principales zones exportatrices et importatrices de la maladie. En premier lieu, ce travail, à travers une analyse rétrospective des données d’incidence, a montré une hétérogénéité évidente dans chaque stratification épidémiologique et la recrudescence de la maladie sur les Hautes Terres et les Marges. En second lieu, indépendamment de la densité de la population, nous avons montré que les Hautes Terres et surtout la capitale Antananarivo sont des zones à haut risque d’importation d’infection palustre et que les zones exportatrices étaient surtout à l’Est et à l’Ouest. Enfin, notre enquête de terrain a souligné l’importance d’une mobilité inter district faible et une mobilité intra district voire intra communale importante qui mériterait d’être pris en compte dans la mesure de la circulation de l’infection palustre. Cette étude a permis de mettre en lumière que le paludisme est très dynamique à Madagascar avec un degré d’intensité différent même si les zones appartiennent à la même stratification. Ce constat devrait se traduire par une adaptation des stratégies de lutte. Enfin, la mobilité humaine joue un rôle important dans la transmission. A l’heure où la téléphonie mobile s’est largement diffusée à Madagascar, son utilisation pour estimer le déplacement des populations devient un outil pertinent pour contribuer à orienter la direction de la lutte à Madagascar.

 

 

 

Le 3 Novembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Pierre-Alexandre RIVIERE   pour son doctorat en Amenagement du territoire et Urbanisme. Cette thèse, dirigée par Monsieur François GARDE et co-dirigée de Monsieur Michel DIMOU s'intitule Analyse du retour d'expérience et optimisation de la recherche opérationnelle maîtrise d'ouvrage pour les quartiers durables en milieu tropical ".

 

Composition du jury :

  • Madame Marjorie MUSY, Directrice de Recherches, CEREMA Ouest
  • Madame Pascale PHILIFERT, Professeur, Université Paris Ouest – Nanterre la Défense
  • Monsieur Michel DIMOU, Professeur, Université de Toulon
  • Monsieur François GARDE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Jean-Philippe PRAENE, Maître de Conférences, Université de La Réunion


Résumé:

L’application du concept de développement durable à l’urbanisme suscite de nombreuses questions tant les contours de « l’urbanisme durable » et des « quartiers durables » paraissent flous. De nombreux outils ont été développés pour aider à la conception des « quartiers durables », souvent dérivés des outils de conception des bâtiments (LEED, BREAAM, HQE etc…) ; ils restent largement proposés et conduis par les Maîtres d’Oeuvre (MOE) et les Assistants à Maîtrise d’Ouvrage (AMO).
Dans ce contexte, une question émerge, celle de savoir quel peut-être l’impact de ces outils sur les décisions et la conduite du projet urbain par la Maîtrise d’Ouvrage Urbaine (MOU). De plus, le projet urbain qui a pour objet la création d’un quartier ou « morceau de ville », fait appel à un large jeu d’acteurs et les questions soulevées par les outils d’aide à la conception dépassent largement le champ d’action de la MOU. Ceci posé, si le couple MOE et AMO peut « se contenter » de l’utilisation d’outils existants au regard de leurs missions respectives, la MOU, du fait de son rôle central et moteur dans le « quartier durable » a de son côté besoin de nouveaux process pour répondre aux enjeux de la durabilité posés par ces outils : comment travailler avec les différents acteurs en vue d’objectifs communs et/ou convergeants ? Se pose alors la problématique de l’évolution des méthodes de travail de la MOU au fil des opérations d’aménagement durable ; comment ne pas avoir de « pertes en ligne » et ainsi continuer à progresser entre deux opérations d’aménagements : la capitalisation des savoir-faire du « chef d’orchestre » qu’est la MOU est alors un questionnement central.

 

 

Le 14 Novembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Guy BOUSSOUGOU BOUSSOUGOU  pour son doctorat en Géographie. Cette thèse, dirigée par de Monsieur Télésphore BROU s'intitule " Vulnérabilité des paysages forestiers en relation avec les activités humaines et la variabilité climatique en Tanzanie : Analyse prospective des dynamiques de l’occupation du sol des réserves forestières de Pugu et de Kazimzumbwi ".

 

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Yamna DJELLOULI, Professeur, Université du Maine
  • Madame Béatrice MOREL, Maître de conférences, Université de La Réunion
  • Madame Bénédicte THIBAUD, Professeur, Université Bordeaux Montaigne
  • Monsieur Hassan BENCHERIF, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Sylvain BIGOT, Professeur, Université Grenoble Alpes
  • Monsieur Télésphore BROU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Patrick VALIMBA, Associate Professor, University of Dar Es Salaam


Résumé:

L’objectif de ce travail est de montrer la vulnérabilité des paysages forestiers en relation avec la variabilité climatique à l’échelle de la Tanzanie d’une part et d’analyser les dynamiques forestières, afin de réaliser une étude  prospective des dynamiques de l’occupation des sols dans les réserves forestières de Pugu et de Kazimzumbwi d’autre part.
L’analyse des données TRMM sur la période 2001-2013 a permis de mettre en évidence une variabilité saisonnière et interannuelle des précipitations à l’échelle du pays. Les cartes de précipitations interannuelles ont  permis de distinguer les années à faible pluviométrie (2003, 2005,2012), les années à forte pluviométrie (2002, 2004, 2006, 2011) et les années à pluviométrie intermédiaire (2001, 2007, 2008,2009, 2013). Cette analyse a également permis de mettre en évidence 11 types de régimes pluviométriques marqués par des modes de variabilité saisonnière différents à l’échelle de la Tanzanie. Des oppositions existent entre les régimes pluviométriques de la région centrale savanicole marquées par des hauteurs annuelles faibles, un nombre de mois secs important (7 mois) et plus affectée par la variabilité interannuelle des précipitations d’une part ; et les régions forestières du nord, sud et l’est plus humides et présentant des faibles déficits des hauteurs pluviométriques interannuelles.

La sensibilité de la phénologie végétale à la variabilité pluviométrique a été analysé par l’étude des relations spatio-temporelles entre l’indice de végétation normalisé NDVI-MODIS et la pluviométrie (pluie TRMM). Les cartes de corrélations pluie/NDVI mettent en évidence une opposition entre les régions sèches du centre marquée par des paysages de savane fortement vulnérables à la variabilité pluviométrique et les régions du sud de forêts humides de montagnes et des régions  côtières de forêts de mangroves réagissant peu à cette variabilité pluviométrique. Dans les régions de savanes du centre l’intensité de la dépendance pluie/NDVI est mesurée par un coefficient de corrélation de 0.70.

Un suivi de l’analyse des pressions humaines sur les réserves forestières a été réalisé à partir de l’exemple des forêts de Pugu et de Kazimzumbwi sur la période 1995-2015 à partir de l’imagerie SPOT 6 (haute résolution) et LANDSAT. Les classifications de l’occupation du sol ont été réalisées à partir de la méthode orientée objet. Le bilan forestier montre que, des deux réserves forestières, seule la réserve de Pugu conserve encore près de la moitié de sa surface en forêt en 2015. A l’inverse la réserve de Kazimzumbwi ne contient  que 5 % de forêt de sa superficie. Sur l’ensemble de la période étudiée, la sous-période 2009-2014 a été la plus critique en terme de perte de forêt. En effet, en l’espace de 5 ans les réserves forestières de Pugu et Kazimzumbwi ont presque  perdu le double de leur superficie.
 
Partant du constat d’une vulnérabilité accrue des pressions humaines dans les réserves forestières de Pugu et de Kazimzumbwi et dans leur périphérie, une analyse multicritère a permis d’identifier les zones de fortes et faibles pressions humaines. Les zones les plus vulnérables restent celles situées à proximité des axes de communication et des villes. Ainsi, les réserves forestières sont plus vulnérables dans leurs parties est, proches des routes principales et des grands centres urbains comme Pugu et Kisarawé.
 
L’utilisation d’un modèle pour une modélisation prospective en 2050 a nécessité l’intégration des variables explicatives des changements observés et des cartes d’occupation du sol de 1995 et 2014. Le modèle est validé à partir d’une carte prédite et d’une carte réelle. Le résultat montre une simulation exacte à 72 %. Partant sur cette hypothèse d’une intensification des pressions humaines anthropiques sur les deux réserves forestières au cours du temps, nous avons prédit la carte d’occupation du sol de 2050 sous l’effet des variables explicatives. Cette modélisation prospective prévoit donc à l’horizon 2050 une expansion et densification des surfaces artificielles notamment à la périphérie nord-est de la réserve de Pugu et au sud dans la réserve de Kazimzumbwi. Cette croissance des surfaces artificielles entraînera un recul important des surfaces forestières existantes à l’intérieur des réserves.
 

Mots-clés :
Vulnérabilité de la végétation, variabilité climatique, pressions anthropiques, modélisation prospective, télédétection spatiale, Tanzanie, réserves forestières, Pugu, Kazimzumbwi, TRMM, NDVI.

 

 

Le 24 Novembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Autran BELSUZ pour son doctorat en Sciences de Gestion. Cette thèse, dirigée par Monsieur Alain CUCCHI et co-encadrée par Monsieur Robert TROMMSDORFF s'intitule " Tests de l'efficience faible à partir des ondelettes de Haar".

 

 

 

Composition du jury :

  • Monsieur Pascal BARNETO, Professeur, Université de Bordeaux
  • Monsieur Alain CUCCHI, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Fabrice ROTH, Professeur, Université de Lyon
  • Monsieur Robert TROMMSDORFF, Maître de Conférences, Université de La Réunion


Résumé:


Cette thèse propose d’utiliser les ondelettes de Haar pour créer de nouveaux indicateurs techniques, d’en évaluer leurs performances et afin de tester la validité de l’efficience faible des marchés financiers. L’approche choisie vise à mettre en œuvre les capacités des indicateurs techniques à capter la mémoire longue présente dans les indices boursiers à travers l’estimation de la tendance par le processus de lissage. De plus, cette dernière est une composante importante dans les séries économiques et financières. En effet, elle a fait l’objet de nombreuses investigations tant en analyse technique, qu’en traitement du signal et dans la théorie des cycles économiques. Toutefois, sa présence n’entre pas en ligne de compte dans la théorie classique de la finance, car les principaux modèles utilisés se focalisent sur les variations des cours boursiers. À cet effet, la tendance constitue une source de non stationnarité entraînant des difficultés majeures pour la modélisation économétrique ou financière. Exploiter cette tendance s’affranchit, dans ce cas, des hypothèses de non stationnarité tendancielle ou de racine unitaire. De plus, à l’issue des résultats que nous avons obtenus à partir d’un modèle à changement de régime, nous observons la présence de mémoire longue dans les cours et qu’il est possible de battre le marché.


Mots-clés :
Analyse technique, Ondelettes de Haar, Hypothèse d’efficience des marchés financiers

 

 

Le 8 décembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Younouss KARJANIA    pour son doctorat en Droit public . Cette thèse, dirigée par Monsieur Jacques COLOM s'intitule "Approche juridique entre santé et religion ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Monsieur Jacques COLOM, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Bruno PY, Professeur, Université de Nancy
  • Monsieur Jean-Baptiste SEUBE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur François VIALLA, Professeur, Université de Montpellier



Résumé:

Depuis les premières religions mythologiques, un lien indissociable s'était créé entre la santé et la religion. Des divinités étaient en charge de la maladie et de la guérison à l'instar de la déesse égyptienne Sekhmet. Ce lien a perduré lorsque la santé est devenue l'apanage de l'Église catholique avec le développement des Hôtels-Dieu. Cependant, les fléaux de la peste et du choléra ont contribué à la remise en cause de la conception religieuse de la santé par le courant scientiste. Ce détachement qui se développait avec la fin du contrôle de l'Église sur la médecine n'a pas non plus instauré une cloison étanche entre santé et religion consacrées maintenant comme droits fondamentaux. Une démarche inclusive permet alors une pénétration du fait religieux dans le domaine du droit de la santé. Néanmoins, l'essor de certaines pratiques cultuelles méconnues incitent à une délimitation plus claire par le droit tout en garantissant la liberté religieuse et le pluralisme.


Mots clés :
Droit de la santé – Droit à la non-discrimination – Droits fondamentaux – Fonction publique– Laïcité – Liberté de religion– Neutralité – Service public

 

 

Le 11 décembre 2017 se tiendra la soutenance de thèse de Monsieur Cyprien ALEXANDRE pour son doctorat en Géographie. Cette thèse, dirigée par Monsieur Gilles LAJOIE s'intitule ''Estimation de la biomasse fourragère des prairies à la Réunion et au Kalahari : apports du couplage entre modèles dynamiques de croissance et imagerie satellitaire".

 

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Annelise TRAN, Chargée de Recherches, H.D.R., CIRAD
  • Madame Frédérique SEYLER, Directrice de Recherches, Institut de Recherches pour le Développement
  • Monsieur Télésphore BROU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Gilles LAJOIE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Paulo SALGADO, Chercheur, CIRAD – Madagascar
  • Monsieur Emmanuel TILLARD, Checheur, CIRAD 3P


Résumé:

Les pays de l’océan Indien sont sujets à une grande variabilité de production fourragère utilisée par les systèmes d’élevage de ruminants. Cette variation spatiale et saisonnière entraîne un déficit de fourrage hivernal régulier, causé par des conditions climatiques et des pratiques d’élevage changeantes. Une meilleure connaissance de la répartition spatio-temporelle du disponible fourrager est indispensable à une meilleure gestion de la ressource.

Devant la multiplicité des causes affectant la production fourragère, les modèles dynamiques traditionnels de croissance de l’herbe sont difficilement applicables à l’échelle du territoire. Malgré cela ils ont la capacité à prédire la biomasse disponible quotidiennement. L’imagerie satellitaire, via les indices de végétation, permet l’étude de l’état d’un couvert végétal à l’échelle du territoire dans sa globalité. Croiser ces informations permettrait une prédiction spatio-temporelle journalière fiable.

Cette étude a eu pour but d’étudier la possibilité de couplage de modèles dynamiques de croissance de l’herbe avec des données de télédétection. Le LAI (Leaf Area Index), variable d’état centrale dans de nombreux modèles de croissance a pu être estimé par imagerie satellite. Les données Sentinel-2 ont permis d’estimer le LAI avec une RMSE (Root Mean Square Error) de 0,63 (r²=0,82).

Plusieurs méthodes de couplage via cette variable ont pu être testées durant ces travaux, permettant une baisse générale de l’erreur de prédiction de la biomasse fourragère de l’ordre de 40% par rapport au modèle sans couplage.

Ces mécanismes de simulation et de couplage ont été modélisés par grâce au langage Ocelet, qui nous a permis de spatialiser les simulations à l’échelle d’un territoire.

Ces travaux ont donc permis l’élaboration d’un outil de prédiction spatiale du disponible fourrager dont les limites et perspectives seront abordés lors de cette soutenance.

 

 

Le 12 décembre 2017 se tiendra la soutenance de thèse de Monsieur Davilla VERDUN pour son doctorat en Sciences de l'Education. Cette thèse, dirigée par Monsieur Michel LATCHOUMANIN s'intitule ''Représentations et pratiques de l’éducation interculturelle institutionnelle et parentale dans un contexte diglossique : le cas de La Réunion".

 

Composition du jury :

  • Madame Sylvia Hanitra ANDRIAMAMPIANINA, Professeur, Université de Toliara
  • Monsieur Michel LATCHOUMANIN, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Eugène MANGALAZA, Professeur, Université Toamasina
  • Monsieur Vassen NAECK, Professeur, Université de Maurice
  • Monsieur Abdallah NOUROUDINE, Professeur, Université de Comores
  • Monsieur Baholy Simone RALALAOHERIVONY, Professeur, Université de Toliara


Résumé:

Les représentations et les pratiques de l’éducation scolaire et de l’éducation familiale dans une île multiculturelle sont concomitantes d’une éducation interculturelle, notamment dans un contexte sociolinguistique où la diglossie caractérise le rapport entre les deux principales langues en présence. En effet, la langue française, langue administrative, est « considérée comme supérieure » à la langue créole, langue locale réunionnaise. Cette situation n’agit pas dans l’intérêt des élèves ayant comme langue maternelle et familiale, le créole. Autrement dit, la dévalorisation de la langue locale au profit de la langue administrative ne permet pas un accompagnement éducatif égalitaire des élèves, notamment dans leur scolarité. Aussi, la minoration de leur langue, et donc de leur culture d’origine (car la langue créole a une histoire et c’est à travers elle que les Réunionnais se reconnaissent) ne favorise pas leur  épanouissement. Cette recherche s’intéresse aux représentations que les jeunes scolarisés se font de  l’écart entre la culture scolaire et la culture familiale, sachant que la langue familiale de beaucoup d’entre eux n’occupe pas la même position à La Réunion. Elle permet de voir de quelle manière les jeunes réunionnais se représentent l’éducation scolaire par rapport à leur éducation familiale, notamment à travers la langue ainsi que la place de l’interculturel dans notre île. Nous avons ainsi constaté qu’ils opposent une interculturalité interne de ce qu’ils vivent en famille à une culture scolaire sociale prescrite. En conclusion, nous montrons le fossé existant entre la langue, et donc la culture familiale et la culture scolaire administrative. Partant de ce constat il ne s’agit pas de remettre en question l’administration française, mais de souligner la nécessité d’apporter de la reconnaissance à tout ce qui affecte l’être humain au plus profond de lui-même. Nous proposons ainsi une éducation plus ouverte vers l’interculturel et une valorisation de la culture d’autrui.

Mots clés :  multiculturalité, interculturalité, diglossie, éducation, représentations, pratiques

 

 

Le 13 décembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Armelle KLEIN pour son doctorat en Sociologie - Démographie. Cette thèse, dirigée par Monsieur Frédéric SANDRON s'intitule "Connaissances, pratiques et acceptabilité des gérontechnologies à La Réunion ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Maryse GAIMARD, Professeur, Université de Bourgogne
  • Monsieur Yves CHARBIT, Professeur, Université Paris Descartes
  • Monsieur Frédéric SANDRON, Directeur de Recherches, Institut de Recherches pour le Développement
  • Monsieur Jean-Philippe WATBLED, Professeur, Université de La Réunion


Résumé :

Cette thèse de doctorat a pour objectif de comprendre l’émergence, les enjeux et l’acceptabilité des gérontechnologies à La Réunion. Depuis les années 2000, les nouvelles technologies de la santé et de l’autonomie ont pris une place de plus en plus importante dans le débat public sur le vieillissement. Les politiques publiques de la vieillesse se sont construites, depuis les années 1960, sur un changement de paradigme du vieillissement. Celui-ci est passé d’une conception centrée sur la perte d’autonomie à une conception plus globale prenant en compte l’ensemble des situations individuelles et des domaines de l’existence impactés par l’avancée en âge. De plus, elles se sont construites en laissant de plus en plus de latitude aux territoires pour la ‘gestion’ du vieillissement. Or, La Réunion connaît un vieillissement rapide de sa population dans un contexte de pauvreté important. Ce contexte pousse le territoire à innover et trouver des solutions globales de la manière la plus anticipée possible. Les innovations sociales et technologiques étudiées dans le cadre de ce travail de thèse permettent deux niveaux de lecture. En prenant appui sur la prise en charge de la perte d’autonomie et la prévention, le premier concerne l’analyse du monde gérontologique et met en lumière l’importance du contexte institutionnel comme cadre de régulation de la relation des individus aux innovations. Le second niveau se place davantage du côté des personnes âgées concernées par l’utilisation de ces technologies de la santé et de l’autonomie. Il permet d’analyser la complexité du processus d’acceptabilité au prisme des reconfigurations sociales induites par le vieillissement.          

Mots clés : Personnes âgées, Territoire, Acceptabilité, Gérontechnologies, Prévention, La Réunion, Vieillissement, Santé.

 

 

Le 13 décembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Wesley MARIE pour son doctorat en Sciences de l'Education. Cette thèse, dirigée par Monsieur Michel LATCHOUMANIN s'intitule "Une étude comparative des performances en Anglais et en Français des apprenants mauriciens issus du CEPE et en Première année du Secondaire ".

 

 


 

Composition du jury :

  • Madame Sylvia Hanitra ANDRIAMAMPIANINA, Professeur, Université de Toliara
  • Monsieur Michel LATCHOUMANIN, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Eugène MANGALAZA, Professeur, Université Toamasina
  • Monsieur Vassen NAECK, Professeur, Université de Maurice
  • Monsieur Abdallah NOUROUDINE, Professeur, Université de Comores
  • Monsieur Baholy Simone RALALAOHERIVONY, Professeur, Université de Toliara

Résumé:

La jeune république mauricienne hérite de son passé colonial d'une société caractérisée par une multi-culturalité qui véhicule une diversité de représentations, valeurs, croyances, savoirs et savoir-faire à l’origine de la richesse culturelle de ce pays.
La pensée tout comme les pratiques du mauricien puisent à ces différentes sources dont l’entretien et la reproduction se perpétuent sous l’effet d’une éducation familiale et surtout d’un système scolaire qui concentre cette diversité et où l’on voit se côtoyer dans la plus belle harmonie les langues et les coutumes issues de l’histoire de son peuplement.
On notera cependant qu’un primat est accordé aux langues des derniers colonisateurs et c’est ainsi que l’anglais et le français occupent une place de choix dans l’ensemble des langues en usage au sein de l’école à Maurice.
Si l’anglais est la langue officielle de l’administration et de l’école (tous les examens se déroulent dans cette langue) le français jouit d’une audience très importante dans les médias notamment et le kreol morisien reste de loin le médium de communication le plus usité au quotidien.
Notre recherche s’est intéressé aux performances scolaires dans les deux langues européennes d’un échantillon d’élèves issus du CPE et de la première année de collège pour mettre en évidence le décalage significatif observé entre le niveau plus que comparable et honorable dans les deux langues attestée par les résultats au CPE et la réalité de leurs compétences évaluée dans le cadre d’une expérimentation in situ.
Nous mettons en évidence une pondération organisée de manière à niveler les performances académiques qui révèle le manque de fidélité et de validité des mesures opérées par les correcteurs assermentés.
Les dispersions des notes intra et inter –correcteur(s) invités à corriger des productions d’élèves dans les deux langues dans le cadre de notre expérimentation confirment ce constat et donnent à voir le faible niveau de compétence acquise par les élèves dans lesdites langues.  Nos résultats montrent également que les pratiques pédagogiques qui privilégient l’écrit dans des démarches fortement inductives expliquent en partie la faiblesse des performances des élèves confrontés à une situation de production écrite dans les deux langues.


Mots clés :
Langues, évaluation, pondération, représentation,  fidélité, validité pratiques pédagogiques

 

 

Le 13 janvier 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Cécile MEZON pour son doctorat en Géophysiques. Dirigée par Monsieur Laurent MICHON, elle s'intitule "Caractérisation des circulations thermo-convectives à l’échelle d’une zone fracturée par méthodes géophysiques et numériques".

 

 

 

Composition du jury :

  • Monsieur Pierre ADLER, Directeur de Recherches, Université Pierre et Marie Curie - Paris 6
  • Monsieur Raphael ANTOINE, Chargé de Recherches, CEREMA
  • Monsieur Anthony FINIZOLA, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Albert GENTHER, Docteur, ES Géothermie
  • Monsieur Laurent MICHON, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Michel RABINOWICZ, Professeur, Université Paul Sabatier – Toulouse 3
  • -Monsieur André REVIL, Directeur de Recherches, ISTerre – Université de Savoie
  • Monsieur Alain TABBAGH, Professeur émérite, Université Pierre et Marie Curie - Paris 6



Résumé :

La caractérisation des circulations thermo-convectives dans les milieux naturels est particulièrement étudiée pour ses applications industrielles, notamment en géothermie. La caractérisation des circulations au sein de ces systèmes est définie par deux enjeux liés à (i) la détection des remontées hydrothermales et (ii) la quantification de l’énergie évacuée par le système actif. La méthodologie proposée par cette thèse comporte ainsi deux
volets.
Le premier volet vise la localisation des systèmes actifs par caractérisation géophysique de sub-surface. Les techniques de prospection mises en place sont la tomographie
de résistivité électrique (TRE), la mesure in situ de température et la mesure de polarisation spontanée (PS). L’objet d’étude de cette thèse est la remontée hydrothermale située au niveau de la limite supérieure de l’effondrement de Rina Grande, au sommet du volcan Stromboli. L’approche géophysique de sub-surface est basée sur une cartographie spatiale (à l’échelle métrique) en TRE, PS et température et un suivi temporel des signaux PS et thermique. La cartographie spatiale nous renseigne sur l’extension spatiale du système hydrothermal (TRE) et le caractère actif des circulations (PS et température). Le modèle de résistivité électrique a été amélioré en tenant compte de la topographie, issue d’un Modèle Numérique de Terrain généré par photogrammétrie. Le traitement des données de surveillance montre qu’une relation linéaire lie le signal thermique et le signal PS, une relation qui ne peut être purement thermo-électrique. Le jeu de données temporelmet en ce sens l’accent sur la dynamique du système convectif et notamment la probable dépendance de la vigueur du système convectif avec les variations saisonnières de température
atmosphérique.
Le second volet vise à quantifier l’énergie évacuée par des systèmes thermo-convectifs par une approche numérique. L’approche géophysique met en évidence le fait que les zones endommagées telles que des limites structurales favorisent la circulation des fluides hydrothermaux. Ceci s’explique par le fait que fractures, failles ouvertes, zones d’altération etc. changent à petite échelle la perméabilité du milieu. L’approche numérique est donc vouée à la simulation 3Dde l’écoulement et du transfert de chaleur dans des milieux poreux fracturés. Le travail s’est basé sur un code d’écoulement en milieux poreux fracturé pré-existant. Ce code a été adapté afin de résoudre le problème thermique. L’étude théorique vise à quantifier l’influence des paramètres du réseau de fractures sur l’énergie dissipée. L’influence de la densité de fractures, de la transmissivité de fractures et l’anisotropie du réseau de fractures sont évaluées. L’étude compare également les flux de chaleur dégagés par des modèles où les fractures sont insérées de manière discrète avec des modèles homogènes et demême propriétésmacroscopiques (approche effective). Les résultats montrent que la validité de l’approche effective est fortement dépendante des paramètres du réseau de fracture.

 

 

Le 19 janvier 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Mzé Hassani ISSA pour son doctorat en Biologie des populations et Ecologie. Dirigée par Monsieur Pierre-François DUYCK, elle s'intitule " Écologie des mouches des fruits (Diptera : Tephritidae) nuisibles aux cultures fruitières aux Comores".

 

 

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Aruna MANRAKHAN, Chercheur, Citrus Research International - Afrique du Sud
  •     Madame Lala RAVAOMANANIRIVO, Professeur, Université d’Antananarivo
  •     Monsieur Marc DE MEYER, Chef du Département de Biologie, Musée Royal de l’Afrique Centrale
  •     Monsieur Pierre François DUYCK, Chercheur, H.D.R, CIRAD - UMR PVBMT
  •     Monsieur Victor JEANNODA, Professeur, Université d’Antananarivo
  •     Monsieur Bernard REYNAUD, Professeur, CIRAD- UMR PVBMT


Résumé:

De nombreuses invasions par les mouches des fruits de la famille des Tephritidae sont observées dans le monde. C’est notamment le cas aux Comores, de par sa position géographique et de ses importations de produits frais depuis les pays voisins. Afin de déterminer les stratégies nécessaires permettant de diminuer les populations de plusieurs espèces de cette famille, il est indispensable de disposer d’un état des lieux sur l’écologie et la distribution des espèces présentes dans l’archipel.

Les objectifs de cette thèse étaient : i) d’inventorier les espèces de Tephritidae présentes aux Comores et d’analyser les fluctuations saisonnières des populations en lien avec les facteurs climatiques et la phénologie des principales plantes-hôtes, ii) de déterminer la gamme de plantes-hôtes des principales espèces et iii) d’inventorier les parasitoïdes indigènes des Tephritidae et de suivre l’acclimatation du parasitoïde Fopius arisanus introduit à partir de 2013. Afin de mener à bien ces objectifs, un suivi hebdomadaire d’un réseau de piégeage ainsi que la phénologie des plantes présentes dans les îles Grande-Comore, Mohéli et Anjouan, a été réalisé durant une période de deux ans. De même, des fruits cultivés et sauvages ont été échantillonnés dans différentes régions de la diversité écoclimatique de l’île de la Grande-Comore durant une période de trois ans.

Cinq espèces de mouches de fruits ont été retrouvées dans l’ensemble de l’archipel à partir du réseau de piégeage : Bactrocera dorsalis, Ceratitis capitata, Dacus bivittatus, Dacus punctatifrons et Dacus ciliatus. Une forte dominance de l’espèce envahissante B. dorsalis a été observée à toutes les saisons et dans tous les sites. La densité des espèces de Tephritidae était plus importante durant la saison chaude et humide que pendant la saison fraiche et sèche. De plus, les résultats ont montré une forte abondance de B. dorsalis dans les régions humides de basses altitudes alors que C. capitata, subsiste dans les régions sèches et d’altitude plus élevée. Les résultats suggèrent un phénomène de séparation de niches entre ces deux espèces liée au climat.

Parmi 42 espèces de fruits échantillonnées apparentant à 22 familles de plantes, 22 fruits de 11 familles étaient infestés par des Tephritidae. Six espèces de mouches des fruits ont émergées des fruits échantillonnés avec une large dominance (91%) de B. dorsalis. Cette dernière espèce occupe une large gamme de plantes-hôtes (16 espèces), utilisant des fruits préalablement infestés par C. capitata.

Quatre espèces de parasitoïdes de la famille des Braconidae, sous-famille d’Opiinae ont émergés des fruits dont l’espèce introduite F. arisanus. Cependant très peu d’individus ont été retrouvés pour le moment et il sera nécessaire de suivre l’acclimatation du parasitoïde, en termes de taux de parasitisme, de distribution et de gamme de fruit et d’espèces de Tephritidae hôtes.



Mots clés:

Comores, B. dorsalis, Tephritidae, Braconidae, niche écologique, plantes-hôtes

 

 

Le 1er mars 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Gary RIVIERE pour son doctorat en Mécaniques et énergie. Dirigée par  Monsieur Alain BASTIDE, elle s'intitule "Spécialité de la thèse : mécanique et énergie. Optimisation topologique d’écoulements turbulents et application à la ventilation des bâtiments".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Laëtitia ADELARD, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Madame Aurélie FOUCQUIER, Ingénieur, Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives
  • Monsieur Alain BASTIDE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Pierre-Henri COCQUET, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Éric FOCK, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Patrice JOUBERT, Professeur, Université de la Rochelle
  • Monsieur Dominique MARCHIO, Professeur, Ecoles des Mines – Paris Tech
  • Monsieur Etienne WURTZ, Directeur de Recherches, Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives


Résumé :

En climat chaud, la ventilation des bâtiments permet d’assurer le confort de ses occupants.  Ainsi, une augmentation de la vitesse d’air sur un individu permet de réduire la température ressentie par celui-ci. Pour modifier les mouvements d’air dans une pièce, des formes de bouche de ventilation spécifiques peuvent être alors utilisées sans pouvoir  identifier la plus performante. Des techniques d’optimisation de forme comme l’optimisation topologique par ajout de matière peuvent alors être utilisées comme outils pour contrôler passivement les écoulements d’air.

 Ces travaux de thèse proposent ainsi, une étude numérique, avec pour objectif le contrôle d’air dans les pièces d’un bâtiment. Pour y parvenir, ces travaux s’intéressent dans un premier temps à l’optimisation de la forme d’une bouche de ventilation non connectée au bâtiment. Les formes optimales  obtenues permettent ainsi d’orienter partiellement le flux d’air en sortie de bouche et d’y minimiser les pertes de charge. Dans un second temps, le manuscrit présente l’optimisation de forme d’une bouche connectée au bâtiment. Selon la configuration proposée, les formes optimales obtenues permettent ainsi d’orienter le jet dans la direction de la zone de présence d’un usager.

 Ces nouvelles formes obtenues ont pour conséquences une augmentation significative des vitesses d’air et de l’intensité turbulente dans la pièce ;  ce qui entraine alors l’augmentation du taux d’insatisfaction des usagers. Pour répondre à cette problématique, ces travaux de thèse proposent alors une dérivation complète du modèle de turbulence k-epsilon pour pouvoir minimiser l’intensité turbulente de la pièce. Les formes optimales obtenues permettent ainsi de réduire l’intensité turbulente, mais la vitesse cible sur l’usager reste tout de même difficilement atteignable.

Mots-clés : Optimisation topoloqique ; Ventilation ; Ecoulements turbulents ; Modélisation RANS, Méthode adjointe continue, Turbulence gelée

 

 

Le 23 mai 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Sylvia SALGON pour son doctorat en Biologie des populations et écologie. Dirigée par Monsieur Bernard REYNAUD , elle s'intitule " Déterminisme génétique de la résistance au flétrissement bactérien chez l’aubergine et applications en sélection variétale". 

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Toulassi ATIAMA-NURBEL, Docteur, ARMEFLHOR
  • Madame Pascale BESSE, Professeur, Université de La Réunion
  • Madame Véronique LEFEBVRE, Directrice de Recherches, INRA   
  • Monsieur Charles-Éric DUREL, Directeur de Recherches, INRA
  • Monsieur Bernard REYNAUD, Professeur, Université de La Réunion


Résumé:

La culture de l’aubergine est confrontée au flétrissement bactérien (BW), maladie causée par le complexe d’espèces Ralstonia solanacearum (RSSC). La résistance variétale est la méthode la plus efficace pour contrôler cette maladie, mais elle se heurte à la forte diversité génétique du pathogène. Un facteur génétique majeur (ERs1) a précédemment été cartographié dans une population de lignées recombinantes (RIL) issue du croisement entre l’aubergine sensible (S) MM738 et l’aubergine résistante (R) AG91-25. ERs1 a été détecté vis-à-vis de 3 souches du phylotype I, alors qu’il est contourné par la souche PSS4 de ce même phylotype. Les objectifs de cette thèse étaient (i) de confirmer et préciser la position d’ERs1, (ii) de définir son spectre d’action, (iii) d’identifier d’autres QTLs impliqués dans la résistance aux souches virulentes sur AG91-25, et (iv) d’introgresser certains QTLs de résistance dans des cultivars S d’aubergine. Pour cela, nous avons créé 2 populations d'haploïdes doublés (HD) issues des croisements MM738 (S) × MM152 (R) et MM738 (S) × EG203 (R). Nous avons produit de nouvelles cartes génétiques denses des 3 populations. La population RIL a été phénotypée avec 4 souches supplémentaires appartenant aux phylotypes I, IIA, IIB et III. Les populations HD ont été phénotypées avec les souches virulentes PSS4 et R3598 appartenant aux phylotypes I et III. Nous avons ainsi confirmé l’existence d’ERs1 (renommé EBWR9), précisé sa position et validé son contrôle spécifique de 3 souches du phylotype I. Cinq gènes candidats de type R ont été identifiés dans l’intervalle physique d’EBWR9. Deux autres QTLs, EBWR2 et EBWR14, ont été détectés et associés à de la résistance partielle à large spectre. Les analyses sur les populations HD n’ont révélé aucun QTL statistiquement fiable chez MM152, tandis qu’elles ont mis en évidence un système de résistance polygénique chez EG203. Parmi les QTLs détectés chez EG203, ERPR3a et ERPR6 ont été détectés vis-à-vis des 2 souches PSS4 et R3598. Un schéma de transfert de la résistance dans 2 cultivars locaux a été initié et a montré la possibilité d’introgresser dans ceux-ci les QTLs EBWR9 et EBWR2. Ces premiers résultats ouvrent d'importantes perspectives quant à la création de variétés R et la possibilité à terme de contrôler une part de la diversité génétique du RSSC.

 

 

Le 30 mai 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Loïc RAFFRAY pour son doctorat en Biologie Médecine Santé. Dirigée par Monsieur Philippe GASQUE , elle s'intitule "Immunopathologie de la leptospirose : étude de la réponse immunitaire innéel".

 

Composition du jury :

  • Madame Marie-Christine JAFFAR-BANDJEE, Chercheur, H.D.R., CHU de La Réunion
  • Madame Catherine WERTS, Directrice de Recherches, Institut Pasteur
  • Monsieur Philippe GASQUE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Jean-Luc PELLEGRIN, Professeur, Université de Bordeaux
  • Monsieur Axel PERIANIN, Directeur de Recherches – CNRS, Université Paris Diderot – Paris 7
  • Monsieur Pablo TORTOSA, Maître de Conférences, Université de la Réunion



Résumé:

La leptospirose est une zoonose causée par les bactéries du genre Leptospira. Elle touche près de 1 million d’individus par an dans le monde entier et sévit à l’état endémique dans les pays au climat tropical tel que La Réunion. Les manifestations habituelles sont variables d’un individu à l’autre et englobent une simple fièvre jusqu’aux défaillances poly-viscérales avec mortalité dans 5 à 10% des cas. Sa physiopathologie est encore mal comprise, en particulier la part que joue une réponse immunitaire inappropriée dans la genèse des manifestations graves qui surviennent en quelques heures, et avant la mise en place d’une réponse immunitaire adaptative propre à éliminer le microorganisme. Si l’échappement de la bactérie au système du complément est bien documenté, le rôle des acteurs cellulaires du système immunitaire inné reste à étayer. Notre étude avait donc pour objectif d’explorer l’immunopathologie de la leptospirose humaine dans la phase initiale de l’infection.

Notre méthodologie s’est appuyée principalement sur des analyses quantitatives et qualitatives des acteurs cellulaires du système immunitaire inné à partir de prélèvements sanguins en phase précoce de la maladie, et comparaison avec la phase de convalescence et des sujets contrôles. Dans un premier temps nous avons montré qu’une population particulière de lymphocytes T impliquée dans la réponse immune innée, les lymphocytes Tγδ, avaient un taux abaissé et que cette baisse était corrélée à la charge bactérienne ainsi qu’à l’intensité de l’atteinte hépatique classiquement retrouvée lors de la leptospirose. Dans un deuxième temps, nous avons analysé les polynucléaires neutrophiles circulants dont le taux augmente d’autant plus que la maladie est sévère, mais sans pour autant présenter de modification de certains marqueurs d’activation ou de recrutement tissulaire (CD15, CD11b, CD182). Une des principales chimiokines des neutrophiles, l’interleukine 8, était à taux peu élevés. Les derniers travaux concernent les principales formes solubles issues des molécules membranaires impliquées dans le processus de recrutement/diapédèse leucocytaire. Nous retrouvons de manière isolée une forte élévation des formes solubles d’E-sélectine et ICAM-1 qui sont notamment exprimées par les cellules endothéliales. Ces augmentations n’étaient pas corrélées aux marqueurs de gravité de la maladie. La signification biologique de cette élévation n’est pas encore connue lors de la leptospirose.

L’ensemble de nos données permet d’apporter des informations nouvelles sur des acteurs du système immunitaire inné présents dans le compartiment vasculaire lors de la leptospirose humaine. Cette réponse immunitaire semble inadaptée pour permettre une clairance du pathogène au stade de dissémination hématogène.

 

Le 12 juin 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Jérémy BENARD pour son doctorat en Informatique. Dirigée par Monsieur Philippe MARTIN , elle s'intitule "Import, export et traduction sémantique génériques basés sur une ontologie de langages de représentation de connaissances ".

 

Composition du jury :

  • Madame Juliette DIBIE BARTHELEMY, Professeur, AgroParisTech
  • Madame Nada MATTA, Professeur, Université de Technologies de Troyes
  • Madame Rallou THOMOPOULOS, Chargé de Recherches, H.D.R., INRA Montpellier
  • Monsieur Anil CASSAM CHENAI, Directeur, Global Technologies Holding
  • Monsieur Nhan LE THANH, Professeur, Institut Universitaire de Technologies de Nice
  • Monsieur Philippe MARTIN, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion


Résumé:

Les langages de représentation de connaissances (LRCs) sont des langages qui permettent de représenter et partager des informations sous une forme logique. Il y a de nombreux LRCs. Chaque LRC a un modèle structurel abstrait et peut avoir plusieurs notations. Ces modèles et notations ont été conçus pour répondre à des besoins de modélisation ou de calculabilité différents, ainsi qu'à des préférences différentes. Les outils actuels gérant ou traduisant des représentations de connaissances (RCs) ne travaillent qu'avec quelques LRCs et ne permettent pas – ou très peu – à leurs utilisateurs finaux d'adapter les modèles et notations de ces LRCs. Cette thèse contribue à résoudre ces problèmes pratiques et le problème de recherche original suivant : “une fonction d'import et une fonction d'export de RCs peuvent-elle être spécifiées de façon générique et, si oui, comment leurs ressources peuvent-elles être spécifiées ?”. Cette thèse s'inscrit dans un projet plus vaste dont l'objectif général est de faciliter le partage et la réutilisation des connaissances liées aux composants logiciels et à leurs présentations. L'approche suivie dans cette thèse est basée sur une ontologie de LRCs nommée KRLO, et donc sur une représentation formelle de ces LRCs.

KRLO a trois caractéristiques importantes et originales auxquelles cette thèse a contribué : i) elle représente des modèles de LRCs de différentes familles de façon uniforme, ii) elle inclut une ontologie de notations de LRCs, et iii) elle spécifie des fonctions génériques pour l'import et l'export de RCs dans divers LRCs. Cette thèse a contribué à améliorer la première version de KRLO (KRLO_2014) et à donner naissance à sa seconde version. KRLO_2014 contenait des imprécisions de modélisation qui rendaient son exploitation difficile ou peu pratique. Cette thèse a aussi contribué à la spécification et l'opérationnalisation de “Structure_map”, une fonction permettant d'écrire de façon modulaire et paramétrable toute autre fonction utilisant une boucle. Son utilisation permet de créer et d'organiser les fonctions en une ontologie de composants logiciels. Pour implémenter une fonction générique d'export basée sur KRLO, j'ai développé SRS (Structure_map based Request Solver), un résolveur d'expressions de chemins sur des RCs. SRS interprète toutes les fonctions. SRS apporte ainsi une validation expérimentale à la fois à l'utilisation de cette primitive (Structure_map) et à l'utilisation de KRLO.

Directement ou indirectement, SRS et KRLO pourront être utilisés par GTH, l'entreprise partenaire de cette thèse.

Le 23 juin 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Christelle HOARAU pour son doctorat en Génie civil, environnement et Urbanisme. Dirigée par Monsieur Jean-Claude GATINA , elle s'intitule "Contribution à l’analyse de la qualité environnementale d’un projet d’aménagement périurbain/rural en milieu tropical - Méthodes et outils d’aide à la décision".

 

Composition du jury :

  • Madame Fiona BENARD-SORA, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Madame Divya LEDUCQ, Maître de Conférences, Université de Tours
  • Madame Marie-Hélène MASSOT, Professeur, Université Paris-Est Créteil
  • Monsieur Harry BOYER, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Jean-Claude GATINA, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Jean-Philippe PRAENE, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Bienvenue RANAIVO RABEHAJA, Professeur, Université d’Antanarivo
  • Monsieur Belkacem ZEGHMATI, Professeur, Université de Perpignan Via Domitia


Résumé:

Le développement industriel important, le fort accroissement démographique, l’urbanisation intensive, l’expansion des trafics de transports routiers, aériens et maritimes, sont tout autant de facteur contribuant à l’épuisement des ressources planétaires, du foncier et au dérèglement climatique. Faire face aux émissions de gaz à effet de serre et aux autres impacts environnementaux se résume le plus souvent à la conduite d’une politique complémentaire couplant les 3 piliers stratégiques du développement durable : environnement, économie et social. Une normalisation des principes de développement durable est difficile à clarifier, elle dépend du contexte et des objectifs d’un pays ou du territoire d’étude impliqué. La transition énergétique et écologique nécessite un référentiel d’éco-aménagement adapté aux spécificités et aux enjeux des espaces concernés. Ces travaux contribuent à accompagner l’aménagement d’un site en milieu périurbain insulaire, autour d'activité des secteurs primaires, secondaires, tertiaires et résidentiels. Dans ce cadre, plusieurs outils d’analyse ont été développés pour répondre aux exigences d’un éco-aménagement, à partir notamment des analyses techniques, environnementales et de l’évaluation globale d'un éco aménagement. Ces outils développés permettent aux acteurs d'aménagement du territoire et de construction d'espaces bâtis, d'analyser les bilans d'impacts environnementaux d’un projet et d’évaluer différentes alternatives d’aménagement. Au delà des outils d'aide à la décision, il est proposé dans cette thèse, une démarche  méthodologique basée sur l'approche systémique et typologique et le cadre normatif ISO 14044 relatif à l'Analyse de Cycle de Vie.


Le 26 juin 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Brice NATIVEL pour son doctorat en Biochime, Biologie moléculaire. Dirigée par Monsieur Christian LEFEBVRE D’HELLENCOURT , elle s'intitule "Pathologie inflammatoire : Étude de la contribution des PAMP et DAMP ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Nathalie BECKER, Maître de Conférences, H.D.R., Muséum Nation d’Histoire Naturel
  • Madame Pascale GUIRAUD, Professeur, Université de La Réunion
  • Madame Bénédicte PY, Chargée de Recherches INSERM, H.D.R., Université de Lyon 1
  • Monsieur Pierre Emmanuel CHARLES, Professeur, Université de Bourgogne
  • Monsieur Christian LEFEBVRE D’HELLENCOURT, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Wildriss VIRANAICKEN, Ingénieur d' études, Université de La Réunion


Résumé:


L’inflammation est le mécanisme de base du système immunitaire. Dans le cas de pathologie inflammatoire cette inflammation persiste et devient délétère pour l’organisme. Les causes de cette persistance peuvent être variées. L’une de ces causes est la présence de molécules induisant l’inflammation. Elles peuvent être d’origine exogène comme les PAMP (Pathogen-Associated Molecular Pattern). Ce sont des molécules issues des pathogènes (LPS, peptidoglycanes, ADN CpG …) capables d’activer le système immunitaire. Ces molécules peuvent également être d’origine endogène comme les DAMP (Damage Associated Molecular Pattern). Ce sont des molécules libérées par les cellules en état de danger (HMGB1, HSP60, S100…) pour prévenir et activer le système immunitaire. La présence de récepteurs (TLR2, TLR4, RAGE…) capable de reconnaître ces PAMP et DAMP est également nécessaire pour pouvoir induire une inflammation.

Mes travaux explorent les mécanismes moléculaires et cellulaires des PAMP et des DAMP, dans l’installation et le maintien de l’inflammation dans le cadre des maladies inflammatoires. Pour cela mon étude se focalise sur les mécanismes de reconnaissance et d’induction de l’inflammation par les PAMP et DAMP.

Le LPS est le plus connu des PAMP et sa capacité inflammatoire n’est plus à démontrer. Mes résultats ont montré que l’espèce de la bactérie et le degré de purification influencent grandement l’activité inflammatoire du LPS et modulent les récepteurs impliqués dans cette réponse. De plus en fonction de l’espèce animale stimulée avec le LPS cette réponse inflammatoire peut également varier. Les DAMP interviennent également dans l’installation et le maintien de l’inflammation, comme nous l’avons montré pour HMGB1. Il est impliqué dans l’inflammation de bas grade observée au niveau du tissu adipeux des personnes obèses, et contrôle l’inflammation via le récepteur RAGE. De plus l’association des DAMP à certains PAMP s’accompagne d’une amplification de leurs effets pro-inflammatoires. Ainsi nous avons montré que HSP60 peut se lier à du LPS et amplifier sa capacité inflammatoire alors que seul HSP60 n’a pas d’effet inflammatoire. Les récepteurs des PAMP et DAMP jouent également un rôle très important dans la réponse inflammatoire. Nous avons découvert un potentiel nouveau récepteur de DAMP et PAMP appelé CD93. Nous avons montré que CD93 était capable d’interagir avec des PAMP (LPS, ADN bactérien et ADN CpG), mais aussi des DAMP (HMGB1 et HSP60).

Nous avons ainsi mis en évidence certains mécanismes cellulaires et moléculaires dans la réponse inflammatoire liés aux DAMP et PAMP. Nous nous sommes également intéressé aux récepteurs impliqués dans ces différents mécanismes et avons même mis en évidence un potentiel nouveau récepteur CD93. Nous émettons l’hypothèse que CD93 pourrait avoir un rôle dans les pathologies inflammatoires par cette capacité à lier les DAMP et PAMP. Ainsi CD93, HMGB1, HSP60 et le LPS pourrait être des cibles thérapeutiques potentielles dans les cas de maladies inflammatoires.

 
Mots clés : DAMP, PAMP, immunité, inflammation, HMGB1, HSP60, LPS, CD93

 

 

Le 29 juin 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Antonin BLAISON pour son doctorat en Écologie Comportementale. Dirigée par Monsieur Sébastien JAQUEMET , elle s'intitule " Ecologie comportementale des requins bouledogue (Carcharhinus leucas) sur les côtes de La Réunion. Application à un modèle de gestion du « risque requin ». ".

 

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Catherine ALIAUME, Professeur, Université de Montpellier
  •     Madame Pascale CHABANET, Directrice de Recherches, Institut de Recherches pour le Développement
  •     Monsieur Jean-Louis DENEUBOURG, Professeur, Université Libre de Bruxelles
  •     Monsieur Sébastien JAQUEMET, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Francis MARSAC, Directeur de Recherches, Institut de Recherches pour le Développement – Séte
  •     Monsieur Marc SORIA, Ingénieur de recherches, Institut de Recherches pour le Développement


Résumé:


Entre 2011 et avril 2017, La Réunion a connu 22 attaques de requin, dont 9 mortelles. Cette intensification des Conflits Hommes-Requins (CHR) à La Réunion a donné naissance au programme de recherche, CHARC, dont le but est de mieux comprendre la biologie et l’écologie des requins bouledogue (Carcharhinus leucas). C’est dans ce contexte et au sein de ce programme que c’est réalisé ce projet de thèse. Représentant la première étude de ce type sur cette espèce, l’objectif principal de la thèse a été de déterminer les caractéristiques et les particularités de la population observée, de délimiter son habitat et ses micro-habitats, d’en étudier son occupation spatiale et temporelle et de comprendre le rôle de ces micro-habitats dans le cycle de vie de l’espèce. Pour atteindre ces objectifs, l’étude repose sur une campagne de marquage et le suivi acoustique passif des 35 requins bouledogue le long de la côte ouest pendant 18 mois. La quasi-totalité des requins marqués sont des adultes de grande taille, avec un sex-ratio en faveur des femelles. De part ces caractéristiques, cette population de requins bouledogue se distingue de la majorité des autres populations observées à travers le monde. L’occupation spatiale et temporelle des requins n’était pas homogène, avec l’utilisation de zones préférentielles et une forte saisonnalité. On observe également une variabilité individuelle, influencée par la taille et le sexe des individus : les jeunes adultes, des deux sexes, sont essentiellement localisés dans le sud de la zone, au cours de deux pics de présence, un hivernal et un estival. A l’inverse, les grandes femelles sont majoritairement localisées dans le nord de la zone, avec un pic de présence hivernal. Les grands mâles sont peu présents et essentiellement localisés dans le nord et à l’extrémité sud de la zone d’étude au cours de la période creuse de juillet à octobre. Indépendamment du sexe et de la taille des individus, les zones préférentielles sont utilisées comme zone de repos sur l’ensemble des périodes nycthémérale et comme zone de chasse nocturne. Certaines zones préférentielles pourraient également jouer un rôle dans la reproduction. Les zones secondaires représentent principalement des zones de passages entre les zones préférentielles ou des zones de chasse nocturne secondaire. Si l’ensemble de ces résultats devra être confirmé par d’autres études à plus grande échelle spatio-temporelle, il montre toute la complexité du comportement et des déplacements des requins bouledogue dans les eaux réunionnaises. Cette thèse ouvre de nouvelles perspectives d’étude, notamment sur l’influence des facteurs environnementaux dans l’occupation spatio-temporelle des requins ou sur l’existence de phénomènes liés à la reproduction comme la philopatrie et la polyandrie.



Mots clés :

Requin bouledogue, Carcharhinus leucas, La Réunion, télémétrie acoustique, ségrégation sexuelle, taille, comportements, zones préférentielles, saisonnalité, reproduction.

 

 

Le 3 juillet 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Mandimby Nirina RANAIVO RAKOTONDRAVELONA pour son doctorat en Droit. Cette thèse, dirigée par Monsieur Pascal ANELLI s'intitule " Utilisation d’une autostructuration pour un routage hiérarchique géographique dans les réseaux sans fil ad hoc ".

 

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Véronique VEQUE, Professeur, Université Paris Sud
  •     Monsieur Pascal ANELLI, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  •     Monsieur André-Luc BEYLOT, Professeur, ENSEEIHT
  •     Monsieur Anthony BUSSON, Professeur, Université de Lyon 1
  •     Monsieur Frédéric MESNARD, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Tahiry RAZAFINDRALAMBO, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion


Résumé :


La multiplication de l'usage des équipements connectables à un réseau sans fil tels que les smartphones ou les objets connectés peut être mise à profit pour construire des réseaux reposant sur des communications de proximité : les appareils communiquent directement entre eux, sans le support d'une infrastructure centrale. On parle de réseau ad hoc. Ce type de réseau sans infrastructure est exploité dans de nombreux domaines comme le militaire ou la gestion de catastrophes naturelles. Pour certains cas d’utilisation, le passage à l'échelle, c'est-à-dire la capacité à fonctionner avec la croissance de la taille du réseau, est une propriété indispensable. Dans cette thèse, nous nous intéressons à la problématique du routage sous l'aspect du passage à l'échelle. Le routage est la fonction responsable de l'acheminement des données au sein du réseau. Pour cela, des informations de contrôle sont échangées entre les nœuds du réseau. Mais le trafic associé à ces échanges peut être un frein pour passer à l'échelle. Afin de le réduire, nous proposons d’agréger les informations concernant des nœuds géographiquement proches. Dans un premier temps, nous mettons en place une structuration de la zone de déploiement du réseau en régions hiérarchiques. Ces régions servent d’agrégateur de nœuds à travers un adressage de ces derniers suivant les régions auxquelles ils appartiennent. Par la suite, nous proposons un protocole de routage combinant les approches topologique et géographique. Il s'agit, pour un nœud donné, de maintenir des routes menant, d’une part, vers d'autres nœuds dans un voisinage proche et, d’autre part, vers des zones géographiques de plus en plus étendues au fur et à mesure de l’éloignement. Cette dernière propriété est obtenue en profitant de la structuration hiérarchique précédente des zones d’agrégation. Les résultats montrent la faculté de notre proposition à monter à grande échelle par rapport aux protocoles de routage ad hoc classique et aussi sa capacité à adresser les problèmes propres aux protocoles de routage purement géographique.

 

 

Le 14 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Oriane LAVOGEZ pour son doctorat en Biologie des organismes, Interactions. Cette thèse, dirigée par Madame Brigitte FREROT s'intitule " Biologie et écologie chimique de la pyrale du café Prophantis smaragdina (Lepidoptera : Crambidae : Spilomelinae) pour la mise au point d’une méthode de biocontrôle. ".

 

 

Composition du jury :

  • Madame Brigitte FREROT, Ingénieure de Recherche, H.D.R., INRA
  • Madame Marie-Paule GONTHIER, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Arnaud AMELINE, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Picardie – Jules Vernes
  • Monsieur Samuel NIBOUCHE, Chercheur, H.D.R., CIRAD
  • Monsieur Bernard REYNAUD, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Théodoor TURLINGS, Professeur, Université de Neufchâtel



Résumé:

La Pyrale du Café, Prophantis smaragdina Butler (Lepidoptera: Crambidae: Spilomelinae), est un ravageur des cultures de café présent en Afrique subsaharienne. A La Réunion, P. smaragdina est le principal insecte ravageur de la culture du caféier ‘Bourbon Pointu’, café de haute qualité reconnu à l’échelle internationale. Le plan gouvernemental ECOPHYTO, ajouté aux enjeux environnementaux, contraignent les producteurs de café à réduire l’utilisation de pesticides qui est la seule solution efficace actuelle contre P. smaragdina. Cette thèse a été entreprise afin d’améliorer nos connaissances sur la bio-écologie et l’écologie chimique de P. smaragdina afin de développer une méthode de lutte biologique contre cet insecte. L’étude de la biologie a montré que la population de P. smaragdina était la plus importante au début de la période de fructification c’est-à-dire en janvier. Une corrélation positive entre la température et la densité de population a été montrée. Quatre parasitoïdes de P. smaragdina ont été identifiés à La Réunion. Parmi eux, Pristomerus rivier (Hymenoptera: Ichneumonidae) est révélé comme parasitoïde candidat pour une éventuelle lutte contre P. smaragdina par l’utilisation d’ennemis naturels. Les observations du comportement d’accouplement ont montré que, comme la plupart des lépidoptères hétérocères, la femelle attirait le mâle par l’émission d’une phéromone sexuelle. Quatre molécules suspectés de composer la phéromone femelle ont été identifiées par chromatographie en phase gazeuse couplé à la spectrométrie de masse (GC/MS). Les tests d’électroantennographie (EAG) ont montré que le composé majoritaire identifié induisait une réponse significative des antennes mâles, le faisant candidat pour être le composé majoritaire de la phéromone femelle de P. smaragdina. Les tests de piégeage au champ avec les composés identifiés n’ont, jusque-là, pas entrainé de captures, probablement à cause d’un composé mineur manquant ou d’un mauvais ratio de composés dans les pièges. Il est suggéré que le mâle P. smaragdina émet une phéromone pendant le comportement de cour. L’analyse GC/MS des composés volatiles de pinceaux androconiaux des mâles a mis en évidence cinq composés aromatiques. Les tests EAG des composés identifiés sur les antennes des mâles et des femelles suggèrent que le créosol pourrait jouer un rôle sur les comportements du mâle et de la femelle.

 

 

 

Le 19 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Maud CHARLERY DE LA MASSELIERE pour son doctorat en Biologie et Environnement. Cette thèse, dirigée par Monsieur Pierre-François DUYCK s'intitule " Spécialisation d’hôte au sein d’une communauté d’insectes phytophages. Le cas des Tephritidae à La Réunion ".

 

Composition du jury :

  • Madame Anne-Marie CORTESERO, Professeur, Université de Rennes
  • Madame Sara MAGALHAES, Professeur, Université de Lisbonne
  • Monsieur Patrice DAVID, Directeur de Recherches, Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive – Montpellier
  • Monsieur Pierre-François DUYCK, Chercheur, H.D.R., CIRAD 3 P
  • Monsieur Bernard REYNAUD, Professeur, Université de La Réunion


Résumé:


Les insectes phytophages forment un groupe d’organismes très diversifié et la plupart sont considérés comme spécialistes. Les patrons de spécialisation des insectes vis à vis de leurs plantes hôtes dépendent en partie de leur capacité à interagir avec les plantes (niche fondamentale) et aux facteurs environnementaux modulant ces interactions et aboutissant aux observations en milieu naturel (niche réalisée). La spécialisation fondamentale est déterminée par l’évolution conjointe de deux traits : la performance des larves et la préférence des femelles.
Pour comprendre cette spécialisation, nous avons étudié une communauté de huit espèces de mouches des fruits (Diptera : Tephritidae) présentes à La Réunion.
Dans un premier temps, nous avons déterminé la niche réalisée de chaque espèce et montré que ces niches étaient structurées par la phylogénie des plantes avec D. demmerezi, D. ciliatus et Z. cucurbitae spécialistes des Cucurbitaceae, N. cyanescens spécialiste des Solanaceae et C. catoirii, C. capitata et C. quilicii généralistes attaquant des plantes de différentes familles. Après l’invasion de B. zonata en 2000, C. capitata et C. quilicii ont subi une réduction de leur gamme d’hôtes.

Dans un deuxième temps, nous avons déterminé la niche fondamentale de ces espèces (sauf D. ciliatus). Nous avons évalué les préférences des femelles en mesurant la fécondité de chacune d’entre elles sur une gamme de 29 fruits, puis nous avons testé l’existence d’une corrélation entre la préférence des femelles et la performance des larves (mother knows best hypothesis). Nous avons montré une corrélation positive chez spécialistes des Cucurbitaceae qui pondent sur les plantes pour lesquelles les larves survivent le mieux contrairement aux généralistes pondant et survivant sur une large gamme d’hôtes mais sans corrélation entre ces deux traits.
Enfin, la sélection de l’hôte par les femelles se faisant principalement grâce aux composés organiques volatils (COVs) émis par les fruits, nous avons montré que les fruits infestés par les généralistes ont pour point commun l’émission de COVs responsables de la maturation des fruits. Au contraire, les fruits de plusieurs Solanaceae émettent des COVs spécifiques suggérant la détection de ceux-ci par les femelles de N. cyanescens. Les Cucurbitaceae émettent des COVs abondants peu présents dans les autres familles suggérant une détection d’un mélange spécifique de ces COVs par les Tephritidae spécialistes des Cucurbitaceae.

Le 27 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Martine BARRET pourur son doctorat en Mathématiques. Cette thèse, dirigée par Madame Marianne MORILLON s'intitule États, idéaux et axiomes de choix".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Isabelle CHALENDAR, Professeur, Université de Marne la Vallée
  • Madame Marianne MORILLON, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Christian DELHOMME, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Alain ESCASSUT, Professeur, Université Blaise Pascal
  • Monsieur Paul HOWARD, Professeur, Eastern Michigan University
  • Monsieur Etienne MATHERON, Professeur, Université d’Artois
  • Monsieur Dominique TOURNES, Professeur, Université de LA Réunion



Résumé:


On travaille dans ZF, théorie des ensembles sans Axiome du Choix. En considérant des formes plus faibles de l’Axiome du choix, comme l’axiome de Hahn-Banach HB : “Toute forme linéaire sur un sous-espace vectoriel d’un espace vectoriel E, majorée par une forme sous-linéaire p se prolonge en une forme linéaire sur E majorée par p”, ou encore l’axiome de Tychonov T2 : “Un produit de compacts séparés est compact”, on étudie l’existence d’états dans les groupes ordonnés avec unité d’ordre. On poursuit l’étude en établissant des liens entre idéaux à gauche et états sur les C -algèbres.

 

 

Le 27 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Miora RALAMBONDRAINY pour son doctorat en Sciences du Vivant. Cette thèse, dirigée par Monsieur Jimmy SELAMBAROM s'intitule "Caractérisation chimique et biologique de trois huiles essentielles répulsives issues de la biodiversité régionale contre l’alphavirus du Ross River"

 

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Marie-Geneviève DIJOUX-FRANCA, Professeur, Université de Claude Bernard – Lyon 1
  •     Madame Véronique MONTERO, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Montpellier
  •     Madame Pascale GUIRAUD, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Chaker EL KALAMOUNI, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  •     Monsieur Pierre ROQUES, Directeur de Recherches, Commissariat à l’Energie Atomique
  •     Monsieur Jimmy SELAMBAROM, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion


Résumé :

Les huiles essentielles de citronnelle (Cymbopogon citratus), de géranium (Pelargonium graveolens) et de vétiver (Vetiveria zizanioides) sont utilisées partout dans le monde pour leur activité répulsive contre les principaux vecteurs (moustiques, tiques) de maladies infectieuses chez l’Homme (paludisme, chikungunya, dengue…). L’application cutanée de ces produits naturels pour éviter le contact avec un vecteur n’avait pas été encore envisagée comme moyen de limiter les premiers stades de l’infection par l’agent pathogène transmis par le vecteur.
Pour vérifier cette hypothèse, les travaux ont été consacrés à la mise en place d’un cadre structuré pour la réévaluation chimique et biologique des trois huiles essentielles isolées à partir de plantes fournies par une coopérative locale (CAHEB, La Réunion) sur le modèle du virus du Ross River (alphavirus) de la même famille que le virus du Chikungunya. Le virus du Ross River est endémique de l’Australie et conduit chaque année à des épidémies. L’infection chez l’Homme par de multiples vecteurs compétents se manifeste généralement par des douleurs articulaires.
La caractérisation chimique des huiles essentielles avec une technique de haute résolution (GC×GC/TOF-MS, Kaunas University of Technology, Lituanie) a permis d’établir leur profil chémotypique précis pour caractériser la production réunionnaise. La caractérisation biologique in vitro des huiles essentielles a été menée avec des doses non cytotoxiques, déterminées via un protocole optimisé en raison de leur volatilité sur des lignées cellulaires représentatives d’une application cutanée (kératinocytes, mélanocytes et fibroblastes). Il a été montré que la tolérance vis-à-vis de l’huile essentielle ne nécessite pas de traitement supplémentaire (composition réduite en hydrocarbures). L’activité antivirale des trois huiles essentielles a été ensuite comparée sur une lignée de cellules épithéliales humaines (HEK293T) suffisamment permissives au virus et à l’aide de différentes techniques immuno-virologiques. L’utilisation de marqueurs spécifiques (clones moléculaires du virus avec des gènes rapporteurs, CEA de Saclay) a permis d’établir l’inhibition de la réplication virale en fonction des conditions d’application des huiles essentielles de géranium et citronnelle (dose ; exposition précoce, concomitante ou tardive avec le virus). Enfin, il a été montré que les huiles essentielles étudiées permettaient de réduire la réponse pro-inflammatoire induite par l’infection virale.
Ces résultats suggèrent l’intérêt prolongé sur la peau d’une huile essentielle répulsive dans les premiers stades d’une infection par un vecteur. A ce titre, l’étude comparative établit la haute valeur ajoutée de l’huile essentielle de géranium et oriente la recherche de nouveaux anti-infectieux naturels vers des complexes riches en monoterpènes.

Mots clés :
Huiles essentielles ; répulsifs naturels cutanés ; Cymbopogon citratus ; Pelargonium graveolens ; Vetiveria zizanioides : virus du Ross River ; alphavirus ; activité antivirale ; activité anti-inflammatoire

 

 

Le 28 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Noëlly MADELEINE pour son doctorat en Biologie Informatique. Cette thèse, dirigée par Monsieur Fabrice GARDEBIEN s'intitule " Recherche d’inhibiteurs de l’interaction Lutheran-Laminine 511/521 par des techniques de modélisation et de simulation moléculaires.".

 

 

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Brigitte GRONDIN-PEREZ, Professeur, Université de La Réunion
  • Madame Maria A MITEVA, Directrice de Recherches, Université Paris Diderot
  • Madame Liliane MOUAWAD, Chargée de Recherches, Institut Curie - CNRS
  • Monsieur Fabrice GARDEBIEN, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Bernard MAIGRET, Directeur de Recherches, Université de Lorraine
  • Monsieur Jean-Luc STIGLIANI, Maître de Conférences, Laboratoire de Chimie de Coordination - CNRS



Résumé:

La drépanocytose est une maladie génétique qui se caractérise par des globules rouges en forme de faucille. Chez les personnes atteintes de drépanocytose, ces globules rouges adhèrent à l’endothélium vasculaire et provoquent ainsi une vaso-occlusion. Ce phénomène s’explique par la surexpression, à la surface des globules rouges falciformes, de la protéine Lutheran (Lu) qui se lie fortement à la Laminine (Ln) 511/521 exprimée par l’endothélium vasculaire enflammé. Le but de cette étude est d’identifier des inhibiteurs d’interaction protéine-protéine qui possèdent une forte probabilité de liaison à Lu afin d’inhiber l’interaction Lu-Ln 511/521. Un criblage virtuel de 1 295 678 composés ciblant la protéine Lu a été réalisé. La validation préalable d’un protocole de scoring a été envisagée sur la protéine CD80 qui présente un site de liaison avec des caractéristiques topologiques et physicochimiques similaires au site de liaison prédit sur Lu ainsi que plusieurs ligands avec des constantes d’affinité connues. Ce protocole contient différentes étapes de sélection basées sur les affinités calculées et les propriétés d’interaction. L’application de ce protocole sur Lu a permis d’obtenir deux ligands validés par des tests in vitro qui font, chacun, l’objet d’un dépôt de brevet auprès de l’Office Européen des Brevets.

Mots clés :

Drépanocytose ; interactions protéine-protéine ; inhibiteurs d'interaction ; criblage virtuel ; modélisation moléculaire ; chimie quantique

 

 

 

Le 29 septembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Luc TIENNOT pour son doctorat en Mathématiques. Cette thèse, dirigée par Monsieur Dominique TOURNES s'intitule " Ethnomathématique des jeux de semailles dans le sud-ouest de l’océan Indien ".

 

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Michela MASCHIETTO, Professeur, Università di Modena e Reggio Emilia
  • Madame Marianne MORILLON, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Marc CHEMILLIER, Directeur de Recherches, Ecoles des Hautes Etudes en Sciences Sociales
  • Monsieur Jean DIATTA, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur André TOTOHASINA, Professeur, Université d’Antsiranana
  • Monsieur Dominique TOURNES, Professeur, Université de La Réunion



Résumé:

Les jeux de semailles constituent une classe de jeux combinatoires abstraits qui ont migré de l’Afrique du Nord-Est, probablement dès l’antiquité, vers pratiquement toute l’Afrique, le sud de l’Asie, une partie de l’Europe, l’Indonésie et quelques emplacements d’Amérique du Sud et des Caraïbes. Ils se répartissent en deux catégories, les solo et les wari, les solo occupant seuls et seulement le territoire africain continental au sud du Sahara et les îles du sud-ouest de l’océan Indien les plus proches de celui-ci.
Les règles de tout jeu combinatoire abstrait constituent un objet d’étude, souvent négligé par l’ethnologie, mais qui intéresse l’ethnomathématique, puisqu’il s’agit d’algorithmes, complexes dans le cas des solo, mis en œuvre par des non-spécialistes, et dont la transmission est essentiellement orale.
À partir d’analyses des enregistrements vidéos disponibles et de recherches ethnographiques menées à Madagascar, à Mayotte, auprès d’enseignants mozambicains et d’étudiants d’Afrique du Sud, nous montrons que tous les solo de notre zone d’étude, au moins, proviennent du bao de Zanzibar, l’écart entre les règles très complexes de celui-ci et celles des autres solo d’une région donnée du sud-ouest de l’océan Indien étant d’autant plus faible que les échanges avec cette région, au temps des boutres du commerce arabo-swahili, ont été intenses.
Nous proposons une modélisation des déplacements se produisant au cours du jeu des solo les plus complexes pour comprendre pourquoi les joueurs chevronnés réalisent des coups apparemment illégaux, mais « respectant globalement » les règles de ce jeu et induisant une « économie » qu’ils invoquent sans dire quelle est la quantité minimalisée.
Nous avons pu relever par ailleurs la règle d’un très rare solo à six lignes, en voie d’extinction, signalé en pays betsileo, mais jamais décrit.
Ce travail a des applications en formation des enseignants, au moins dans la zone concernée. D’une part, dans les premiers apprentissages mathématiques (cycle 1, lutte contre l’innumérisme), car ces jeux permettent de travailler le subitizing, la correspondance terme à terme entre les éléments d’une collection et une succession ordonnée d’emplacements, le principe cardinal, les (dé)compositions additives de petits nombres. D’autre part, aux cycles 2 à 4 avec des situations mettant en jeu le calcul mental dans le champ additif. Enfin, au niveau du collège et du lycée, avec des propositions d’activités d’algorithmique et programmation.

 

 

 

Le 23 octobre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Guillaume BOUDOIRE pour son doctorat en Sciences de la Terre. Cette thèse, dirigée par Monsieur Laurent MICHON et co-dirigée par Monsieur Andrea DI MURO l s'intitule ''Architecture et dynamique des systèmes magmatiques associés aux volcans basaltiques : exemple du Piton de la Fournaise".

 

 

Composition du jury :

  • Madame Nicole BOBROWSKI, Chercheuse, Johannes Gutenberg University Mainz
  • Madame Cinzia FEDERICO, Chercheuse, Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia
  • Monsieur Patrick BACHELEREY, Professeur, Université de Clermont Ferrand
  • Monsieur Andrea DI MURO, Physicien, Institut de Physique du Globe de Paris
  • Monsieur Bernard MARTY, Professeur, Centre de Recherche Pétrologique et Géochimique
  • Monsieur Laurent MICHON, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Michel PICHAVANT, Professeur, Institut des Sciences de la Terre d'Orléans


Résumé:

Contraindre l’architecture et la dynamique des systèmes magmatiques est d’une importance capitale dans la compréhension des phénomènes volcaniques. Les principaux objectifs de cette thèse sont (1) de contraindre l’architecture du système magmatique du Piton de la Fournaise dans son ensemble, et (2) d’étudier l’évolution des magmas et les transferts de fluides magmatiques entre le manteau et la croûte. En couplant l’étude pétro-géochimique des magmas et des inclusions vitreuses et fluides avec celle du dégazage à travers le sol, nous développons une approche intégrée, focalisée sur le flanc ouest de l’édifice. Cette zone témoigne d’une activité éruptive et sismique récente très peu étudiée, traçant potentiellement des processus magmatiques profonds.

Nos résultats permettent de valider l’hypothèse d’une différentiation et d’un dégazage avancé des magmas au sein du manteau ainsi que le caractère décentré de la plomberie magmatique profonde sous le flanc ouest de l’édifice. Nous démontrons également que les magmas stockés dans la partie profonde de la plomberie magmatique préservent une certaine variabilité géochimique, principalement liée à de légères hétérogénéités de source et à des processus polybariques de cristallisation et d’assimilation. 

Les flux et la composition isotopique du CO2 émis à travers le sol du flanc ouest de l’édifice enregistrent le dégazage précoce des magmas au sein du manteau lithosphérique. Les variations temporelles des flux de CO2 à travers le sol, corrigés et filtrés de l’influence environnementale, peuvent ainsi être utilisées pour détecter les recharges du système magmatique central via des transferts magmatiques profonds. Nos résultats ouvrent des perspectives prometteuses quant à la surveillance des transferts magmatiques profonds sous les édifices volcaniques, même en conditions tropicales.

 

 

Le 2 Novembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Lisa CAVALERIE pour son doctorat en Epidemiologie. Cette thèse, dirigée par Monsieur Eric CARDINALE s'intitule ''Persistance de la fièvre de la Vallée du Rift à Mayotte : surveillance, modélisation et perceptions".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Pauline EZANNO, Directrice de Recherches, INRA Nantes
  • Madame Gwenaëlle PENNOBER, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Didier CALAVAS, Ingénier de recherches hors classe – H.D.R.
  • Monsieur Éric CARDINALE, Directeur de Recherches, CIRAD
  • Monsieur Philippe DESPRES, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Claude SAEGERMAN, Professeur, University of Liège

Résumé: La fièvre de la Vallée du Rift (FVR) est due à un virus zoonotique transmissible par une grande diversité de vecteurs. L‘objectif de cette thèse était de faire un état des lieux de la situation épidémiologique de la FVR chez les ruminants à Mayotte en 2012-2013, d’évaluer la persistance de la maladie et enfin d’étudier les perceptions et les priorités des éleveurs au regard de cette maladie. Une diminution continue de la séroprévalence de 2010 à 2013 a été observée. En 2012-2013, le taux d’incidence est resté stable avec deux séroconversions pour 100 animaux/an. Le virus de la FVR n’a été détecté dans aucun des prélèvements réalisés dans le cadre de la déclaration officielle des avortements chez les ruminants (n=41). Des critères d’évaluation de la performance du dispositif de surveillance ont été proposés et ont mis en évidence une amélioration de la qualité des données entre 2010 et 2013. Un modèle dynamique de type SIR a permis d’estimer le niveau de transmission hôte-vecteur attendu qui expliquerait au mieux la séroprévalence observée de 2008 à 2013 à Mayotte. La probabilité de transmission hôte-vecteur estimée par ce modèle est cinq fois plus faible qu’attendue. Dans ces conditions, la probabilité de persistance de la FVR, en l’absence de nouvelle introduction d’animaux virémiques reste inférieure à 10%, cinq ans après l’introduction initiale du virus. Enfin, la priorisation des problèmes sanitaires à Mayotte par une démarche d’épidémiologie participative a mis en évidence que les cinq problèmes spontanément rapportés comme les plus importants chez les bovins sont, dans l’ordre, le charbon symptomatique, les tiques, le syndrome « bavite-fièvre-grippe», le syndrome « dermatophilose-boutons » et la diarrhée. La FVR est absente de ce classement mais les avortements arrivent en 9ème position et en première position selon le critère de « risque ». La surveillance, et les approches interdisciplinaires de modélisation et de sciences humaines doivent être poursuivies pour évaluer plus précisément le risque de réémergence de la FVR à Mayotte et ainsi anticiper les réponses à y apporter. La surveillance doit aussi s’adapter aux attentes des éleveurs et être pleinement intégrée aux dispositifs régionaux et nationaux. Mots clés : Fièvre de la Vallée du Rift, Mayotte, surveillance, modèle SIR, épidémiologie participative

 

 

Le 17 Novembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de VENKATACHALAM Mekala pour son doctorat en  Biotechnologie Microbienne. Cette thèse, dirigée par Monsieur Laurent DUFOSSÉ, et co-encadrée de Madame Mireille FOUILLAUD s'intitule " Molécules colorantes naturelles issues de la biodiversité marine fongique de La Réunion: Optimisation de la production, extraction et caractérisation des pigments polykétides de Talaromyces albobiverticillius 30548 ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Mireille FOUILLAUD, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Madame Sophie TOMASI, Professeur, Université Rennes 1
  • Monsieur Laurent DUFOSSÉ, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Danièle GIUFFRIDA, Professeur, Università degli Studi di Messina



Résumé :

La grande majorité des colorants alimentaires naturels, utilisés dans la formulation des aliments et des boissons, proviennent des pigments extraits de matières premières végétales. Plusieurs couleurs dérivées de plantes peuvent entraîner des problèmes de formulation. Des facteurs, comme par exemple, la région, le climat, l’environnement, la variété cultivée, ont un effet de nuances de couleurs, de résistance et surtout de stabilité dans le produit final. Par ailleurs, les champignons filamenteux du genre Monascus, Penicillium et Talaromyces sont connus comme d’excellents producteurs de pigments rouges. Ces pigments intéressent de ce fait les industries car ils sont stables, non-toxiques et peuvent être utilisés comme colorants alimentaires.
La recherche présentée dans le cadre de cette thèse de doctorat concerne la description des propriétés du pigment rouge que produit la souche de Talaromyces albobiverticillius isolée du milieu marin tropical autour de l’île de La Réunion. Les plans d’expérience (DOE) et la méthodologie des surfaces de réponses (RSM) ont été utilisés pour optimiser les conditions de culture et la formulation du milieu de fermentation, dans le but d’accroître les teneurs en polykétides colorés. Douze structures différentes ont été identifiées dans des extraits intracellulaires et extracellulaires des cultures fongiques, à l’aide de séparations et d’analyses spectroscopiques (HPLC-PDA-ESI/MS et RMN). Les pigments N-thréonine-monascorubramine, N-glutaryl-rubropunctamine et PP-O figurent ainsi parmi les 12 composants.
Avec la demande croissante de composés colorés naturels dans le secteur industriel, les champignons isolés du milieu marin semblent présenter de nombreux intérêts. Des essais ont ainsi été menés afin d’étudier 1) l’amélioration des conditions de fermentation en fioles agitées ou en fermenteur de 2 litres; 2) les effets de la teneur en sel marin sur la synthèse des pigments; 3) des méthodes d’extraction respectueuses de l’environnement. Globalement, ces résultats font ressortir le grand potentiel des champignons marins produisant ce colorant rouge et la possibilité d’obtenir les colorants alimentaires adaptés.


Mots clés :
Champignons marins ; Océan Indien ; Biodiversité microbienne ; Talaromyces albobiverticillius ; Polykétide ; Azaphilone ; Fermentation ; Pigments rouges ; Colorants alimentaires.

 

 

 

Le 27 Novembre 2017 se tiendra la soutenance de thèse de Madame Amandine FESSARD  pour son doctorat en Agroalimentaire. Cette thèse, dirigée par de Madame Fabienne REMIZE et  co-dirigée par Monsieur Emmanuel BOURDON s'intitule " Recherche de bactéries lactiques autochtones capables de mener la fermentation de fruits tropicaux avec une augmentation de l’activité antioxydante ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Marie-Christine CHAMPOMIER-VERGES, Directrice de Recherche, INRA
  • Madame Fabienne REMIZE, Professeur, Université de La Réunion
  • Madame Christine ROBERT DA SILVA, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Theeshan BAHORUN, Professeur, Université de Maurice
  • Monsieur Emmanuel BOURDON, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Emmanuel COTON, Professeur, École Supérieure d'Ingénieurs en Agroalimentaire de Bretagne Atlantique


Résumé:

Les bactéries lactiques sont utilisées pour la fermentation d’aliments dans le but d’augmenter leur durée de conservation et d’améliorer leurs propriétés organoleptiques et nutritionnelles. Dans le but de diversifier l’offre d’aliments fonctionnels et de limiter les pertes en produit frais, nous proposons des produits fermentés à base de fruits ou légumes, riches en antioxydants et plaisants pour le consommateur. Pour cela, mes travaux de thèse ont été menés en deux étapes : caractériser la flore bactérienne lactique présente à la surface de fruits et de légumes cultivés à La Réunion, puis sélectionner des bactéries autochtones possédant certaines propriétés fonctionnelles.
Ainsi, 77 bactéries lactiques isolées de papayes, de tomates et d’achards de la Réunion, appartenant aux genres Leuconostoc, Lactococcus, Weissella, Lactobacillus et Fructobacillus ont été caractérisées génétiquement et phénotypiquement. Parmi la grande diversité observée, certains isolats ont présenté des caractéristiques technologiques (conditions et vitesse de croissance, résistance aux stress environnementaux) et fonctionnelles (production d’exo-polysaccharides) intéressantes pour l’élaboration d’aliments fermentés, en particulier les isolats Weissellla cibaria 64 et 30, Leuconostoc pseudomesenteroides 60 et Lactobacillus plantarum 75. A partir de ces données, des étapes complémentaires de criblage ont été réalisées sur différents substrats (mangue, papaye, ananas, thé vert, thé noir) fermentés, en examinant leurs propriétés organoleptiques et leurs activités antioxydantes. Deux isolats, Lc. pseudomesenteroides 12b et W. cibaria 64, ont augmenté significativement la teneur en composés phénoliques et l’activité antioxydante de jus d’ananas Victoria au cours d’une fermentation de 48h. Le produit fermenté se conserve 16 jours au froid sans aucune altération et conserve l’ensemble de ses bénéfices nutritionnels. Une odeur et des goûts typiques ont été détectés dans les boissons fermentées obtenues. L’augmentation de l’activité antioxydante observée au cours de la fermentation résulte probablement du métabolisme des composés phénoliques par les bactéries. L’identification des molécules produites et des enzymes impliquées est nécessaire afin de comprendre les mécanismes mis en jeu.

Mots clés :
Fermentation lactique, antioxydant, nutritionnel, ananas, Weissella, Leuconostoc

 

 

Le 1er décembre 2017 se tiendra la soutenance de thèse de MonsieurChao TANG  pour son doctorat en Energétique, génie des procédés. Cette thèse, dirigée par Miloud BESSAFI s'intitule Modélisation régionale du climat et estimations des changements climatiques possibles du rayonnement solaire en surface en Afrique australe et dans le Sud-ouest de l'océan Indien ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Erika COPPOLA, Resarch Scientist, The Abdus Salam International Centre for Theoretical Physics
  • Madame Béatrice MOREL, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Madame Nathalie PHILIPPON, Chargée de Recherches – CNRS, Université Grenoble Alpes
  • Monsieur Miloud BESSAFI, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Christopher LENNARD, Senior Researcher, University of Cape Town
  • Monsieur Martin WILD, Professeur, Swiss Federal Institute of Technology Zurich



Résumé:

Les variations du rayonnement solaire en surface (SSR) peuvent avoir un impact significatif sur divers aspects du système climatique, et notamment sur le développement socio-économique d’un pays. Pour identifier les impacts possibles du changement climatique sur le rayonnement solaire en surface à l'échelle régionale (~ 50 km) en Afrique australe et dans le sud-ouest de l’océan Indien (0-40°S; 0- 100°E, SA-SWIO) jusqu'à la fin du 21ème siècle, des simulations climatiques ont été réalisées sur trois fenêtres temporelles de 10 ans : a) le passé 1996-2005; et b) le futur 2046-2055 et 2090-2099, en utilisant la version 4 du modèle régional de climat (RCM) RegCM (RegCM4), forcé par : 1) les réanalyses climatiques ERA-Interim (ERAINT) du centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (ECMWF) pour simuler un passé récent seulement; et 2) deux modèles globaux de climat (GCMs : HadGEM2-ES et GFDL-ESM2M) de l’exercice CMIP5 de simulations du climat passé et futur pour le scénario d’émissions RCP8.5. L’analyse de l’impact du changement climatique sur le SSR sur la base de ces simulations reste cependant limitée, à cause de leur couverture temporelle (3 périodes de 10 ans) et du nombre de modèles (2 GCMs, 1 RCM) et de scénarios (1 RCP) utilisés. Pour ces raisons, on a également analysé les données mensuelles produites dans le cadre du projet CORDEX-Afrique sur la période 1990-2099. Ces données sont issues des sorties de 5 RCMs forcés par 10 GCMs CMIP5, pour deux scénarios d’émissions, RCP4.5 et RCP8.5, en Afrique australe et sur une partie du SWIO (0-40°S; 0- 60°E).
   
L’analyse des sorties du modèle RegCM4 indique que : 1) le modèle, forcé par les réanalyses ERAINT et les deux simulations CMIP5, simule assez bien la climatologie saisonnière pour l’actuel et le passé proche (température de l'air en surface, précipitations et SSR), mais présente un biais négatif sur la couverture nuageuse (environ -20% en pourcentage absolu). 2) La variabilité interne des moyennes annuelles de SSR simulées par RegCM4 (environ 0.2 W/m2) est d'un ordre de grandeur inférieur au biais du modèle. 3) Le modèle simule des changements de SSR, pour le scénario RCP8.5, opposés à ceux des GCMs forceurs. 4) Le potentiel électrique, calculé à partir des simulations RegCM4 en utilisant une estimation du premier ordre, indique une variation inférieure à 2% par rapport au niveau actuel, à l’horizon 2099.

Il ressort également de l’analyse des simulations de l’ensemble CORDEX-Afrique que : 1) sur la période passée récente, les GCMs forceurs surestiment généralement SSR d'environ 1 W/m2 en été austral (DJF : Décembre-Janvier-Février), et de 7,5 W/m2 en hiver austral (JJA : Juin-Juillet-Août), tandis que les RCMs, forcés par ces GCMs, sous-estiment SSR d'environ -32 W/m2 et de -14 W/m2 en été et en hiver, respectivement. 2) Les projections multi-modèles de changement de SSR simulées par les RCMs et leurs GCMs forceurs sont assez cohérentes. 3) Les GCMs prévoient, en moyenne multi-modèles, une augmentation statistiquement significative de SSR d'environ 8 W/m2 en 2099 selon le scénario RCP4.5 et de 12 W/m2 en 2099 selon le scénario RCP8.5 sur le Centre de l’Afrique australe (SA-C), et une diminution de SSR, avec un degré de confiance élevé, d'environ -5 W/m2 en 2099 selon le scénario RCP4.5 et de -10 W/m2 en 2099 selon le scénario RCP8.5, pendant la saison DJF, en Afrique équatoriale (EA-E). Dans ces deux régions, les RCMs produisent, en moyenne multi-modèles, des tendances similaires (avec un degré de confiance élevé) à celles des GCMs, mais sur des zones d’extension spatiale plus faible que celle des GCMs. Cependant, pour la saison JJA, une augmentation de SSR, d'amplitude similaire dans les simulations GCMs et RCMs (~5 W/m2 en 2099 selon le scénario RCP4.5 et 10 W/m2 selon le scénario RCP8.5), est attendue dans la région EA-E. 4) Une diminution significative de la nébulosité (environ -6% en 2099) est attendue sur le continent sud-africain pour les GCMs comme pour les RCMs. 5) Le scénario RCP8.5 produit des changements d’amplitude supérieure de 2.5W/m2 pour les GCMs forceurs et de 5W/m2 pour les RCMs en 2099 à celle pour le scénario RCP4.5. 6) Comme pour les sorties du modèle RegCM4, les structures des biais ou des changements de SSR issu des RCMs du programme CORDEX-Afrique sont globalement corrélées avec celles de couverture nuageuse totale des RCMs.


Mots-clefs : rayonnement solaire en surface, changements climatiques, CMIP5, CORDEX-Afrique, modèle climatique régional, modèle climatique global, RegCM, Afrique australe, SWIO

 

 

Le 6 décembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Nathan CARON pour son doctorat en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives . Cette thèse, dirigée par Monsieur Georges DALLEAU et co-dirigée par Monsieur Nicolas PEYROT s'intitule "Estimation de la dépense énergétique chez des patients diabétiques de type 2 à l’aide d’un capteur « intelligent » ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Isabelle FOCK-BASTIDE, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Madame Anne VUILLEMIN, Professeur, Université de Nice
  • Monsieur Georges DALLEAU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Francis DEGACHE, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Lausanne
  • Monsieur Nicolas PEYROT, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Pierre PORTERO, Professeur, Université Paris Est

Résumé: L’objectif de cette thèse était de faire un bilan des méthodes et outils validés chez les patients DT2 et de développer une méthode d’estimation de la DE précise et adaptée à ces patients. Après avoir défini les activités quotidiennes les plus couramment réalisées dans une population de patients DT2 (Étude 1), nous nous sommes intéressés aux activités statiques et à la marche. Notre seconde étude a montré que le coût énergétique brut et net lors de la marche est respectivement 8,7 et 14,3 % plus élevé chez les patients DT2 en comparaison à un groupe témoin. Ce résultat mettait en avant la nécessité de valider une méthode d’estimation de la DE adaptée aux spécificités de la population diabétique. Les résultats de notre troisième étude ont démontré la validité de la DE estimée à partir d’un capteur intelligent et d’un algorithme existant pour différentes positions statiques et vitesses de marche chez des sujets DT2 et témoins. Enfin, dans une quatrième étude, trois équations d’estimation de la DE totale ont été développées à partir des données d’accélérations issues de trois capteurs intelligents (bas du dos, hanche et cheville) pour une population de sujets DT2 et témoins. Ces trois équations permettent d’estimer une DE totale lors d’activités statiques et de marches avec une différence moyenne respectivement de 0,009, -0,007 et -0,008 kcal/min pour le bas du dos, la hanche et la cheville en comparaison à celle de référence. Ainsi, ce travail de thèse a permis de valider trois équations d’estimation de la DE totale adaptés à une population de patients DT2, normo-pondérés ou en surpoids et âgés de 35 à 80 ans, basés sur les données d’un capteur intelligent.

 

 

Le 8 décembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Fonenantsoa MAURICA  pour son doctorat en Informatique. Cette thèse, dirigée par Monsieur Frédéric MESNARD et co-dirigée par Monsieur Etienne PAYET s'intitule "Analyses de terminaison des calculs flottants".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Sylvie BOLDO, Directrice de Recherches, INRIA
  • Madame Marianne MORILLON, Professeur, Université de La Réunion
  • Madame Laure GONNORD, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Lyon 1
  • Monsieur Amir BEN-AMRAM, Professeur, Collège Académique de Tel Aviv Yaffo
  • Monsieur Christian DELHOMME, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Salvador LUCAS, Professeur, Université Polytechnique de Valence
  • Monsieur Frédéric MESNARD, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Etienne PAYET, Professeur, Université de La Réunion



Résumé:

Le tristement célèbre Ecran Bleu de la Mort de Windows introduit bien le problème traité. Ce bug est souvent causé par la non-terminaison d'un pilote matériel : le programme s'exécute infiniment, bloquant ainsi toutes les ressources qu'il s'est approprié pour effectuer ses calculs. Cette thèse développe des techniques qui permettent de décider, c'est-à-dire connaitre de façon certaine, la terminaison d'un programme donné pour l'ensemble des valeurs possibles de ses paramètres en entrée.
En particulier, nous nous intéressons aux programmes qui manipulent des nombres flottants. Ces nombres sont omniprésents dans les processeurs actuels et sont utilisés par pratiquement tous les développeurs informatiques. Pourtant, ils sont souvent mal compris et, de fait, source de bugs. En effet, les calculs flottants sont entachés d'erreurs, inhérentes au fait qu'ils sont effectués avec une mémoire finie. Par exemple, bien que vraie dans les réels, l'égalité 0.2 + 0.3 = 0.5 est fausse dans les flottants. Non gérées correctement, ces erreurs peuvent amener à des évènements catastrophiques, tel l'incident du missile Patriot qui a fait 28 morts.
Les théories que nous développons sont illustrées, et mises à l'épreuve, par des extraits de codes issus de programmes largement répandus. Notamment, nous avons pu exhiber des bugs de terminaisons dues à des calculs flottants incorrects dans certains paquets de la distribution Ubuntu.

 

 

 

Le 8 décembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Marie HUTTE pour son doctorat en Agroalimentaire. Cette thèse, dirigée par Monsieur Patrick POUCHERET s'intitule "Développement des produits à haute valeur nutritionnelle à partir de la production du Canna à la Réunion".

 

 

 

Composition du jury :
Madame Françoise FONS, Professeur, Université de Montpellier
Monsieur Marc CHILLET, Chercheur, H.D.R., Qualisud
Monsieur Pierre CHAMPY, Professeur, Université Paris Sud
Monsieur Patrick POUCHERET, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Montpellier


Résumé:
Canna edulis, une plante amylacée pluriannuelle, de la famille Cannaceae, originaire d’Amérique du Sud, accumule de l’amidon dans son rhizome. L’objectif des travaux de thèse est d’étudier la culture du Canna à La Réunion en fonction des conditions pédoclimatiques et des saisons avec caractérisation de la qualité des rhizomes selon ses stades de développements. Sept parcelles expérimentales sont suivies sur deux sites contrastés: la Plaine des Palmistes et Bassin Plat. Tout au long de la croissance des plants, des données sont enregistrées sur la qualité des sols, la pluviométrie, les températures moyennes, et le rayonnement pour caractériser les sites. Des indicateurs de stades de développements sont suivis pour informer de l’état de maturité des plants et évaluer l’effet des conditions pédoclimatiques sur leur développement. Des échantillonnages réguliers sont réalisés pour caractériser le développement et la composition des rhizomes mais également les propriétés technologiques et intérêts nutritionnels en fonction de leurs maturités. C’est ainsi que des dosages d’amidons, de sucres libres, en lien avec la viscosité et la gélatinisation, de même que les teneurs en composés phénoliques et leur activité antioxydantes, ont été évalués sur plusieurs types de produits intermédiaires : rhizomes lyophilisés, amidons ou fibres alimentaires. Outre son caractère innovant dans le domaine des procédés d’extraction d’amidon à forte valeur ajoutée, la particularité de ce travail de thèse réside dans le fait qu’il s’inscrit dans le cadre plus vaste de mise en place de la filière Canna et de sa valorisation agronomique, technologique et nutritionnelle.

 

 

Le 13 décembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Delphine BARBARY RAMALINGOM pour son doctorat en Physique-Energétique. Cette thèse, dirigée par Monsieur Alain BASTIDE s'intitule "Optimisation topologique des transferts thermiques et massiques dans un canal vertical asymétriquement chauffé ".

 

 

Composition du jury :

  • Madame Lingai LUO, Directrice de Recherches, Université de Nantes
  • Monsieur Christophe MENEZO, Professeur, Polytech’ Annecy-Chambéry
  • Monsieur Jean CASTAING-LASVIGNOTTES, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Jean-Luc HARION, Professeur, Ecole des Mines de Douai
  • Monsieur Alain BASTIDE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Pierre-Henri COCQUET, Maître de Conférences, Université de La Réunion


Résumé:

Les transferts de chaleur entre deux fluides à des températures différentes sont des phénomènes courants dans de nombreux secteurs tels que l'industrie, le bâtiment ou encore les énergies renouvelables. Dans la plupart des cas, les deux fluides ne sont pas en contact, et le transfert s'effectue à travers une surface d'échange. Au sein de la paroi séparatrice, le mécanisme de transmission de la chaleur est la conduction, et, sur chacune des deux surfaces de contact avec les fluides, ce sont généralement les phénomènes de convection qui prédominent. Les travaux de cette thèse s'inscrivent dans le contexte des stratégies de maîtrise d'énergie où l'objectif de performance passe par l'optimisation des systèmes de transferts de chaleur. Les études effectuées s'intéressent à l'optimisation topologique des échanges de chaleur et de masse dans un canal vertical asymétriquement chauffé avec un écoulement de convection naturelle prédominant.
Dans un premier temps, nous avons identifié les verrous scientifiques à lever lors de la résolution de problèmes d'optimisation topologique en milieux continus. Un des points sensibles est la définition de l'interface fluide-solide à la fin du processus d'optimisation. En effet, une méthode couramment utilisée en optimisation topologique consiste à pénaliser la vitesse du fluide dans la zone correspondant au solide avec l'aide d'un terme de Brinkmann. Comme le coefficient situé devant ce terme ne correspond qu'à deux états (0 pour le fluide et ≠0 pour le solide), la stratégie est de recourir à des fonctions de régularisation qui permettent d'interpoler, entre autres, la conductivité thermique entre les domaines fluide et solide. Ces interpolations facilitent aussi l'utilisation des méthodes à base de gradient pour résoudre le problème d'optimisation. De plus, pour éviter les motifs en damier en fin d'optimisation, il est souvent conseillé d'utiliser des filtres numériques. Notre travail a porté sur l'introduction de nouvelles fonctions d'interpolation de type sigmoïde permettant d'améliorer la définition de la frontière fluide-solide pendant le processus d'optimisation. La taille de la zone intermédiaire, c'est-à-dire la zone ne correspondant ni au fluide ni au solide, a été calculée analytiquement et théoriquement pour montrer qu'elle a été réduite grâce à ces fonctions sigmoïdes. Outre le fait que la définition de la frontière entre les deux domaines s'effectue pendant l'optimisation topologique, cette nouvelle technique ne nécessite pas le recours aux filtres numériques et ne génère pas de motifs en damier. Nous l'avons validée sur deux cas référencés dans la littérature.
Dans un second temps, nous nous sommes intéressés aux transferts thermiques et massiques dans le canal vertical asymétriquement chauffé. En amont des travaux d'optimisation au sens topologique de ces transferts, une étude sur l'influence de la stratification thermique à l'extérieur du canal et l'influence du rayonnement de surface ont été évaluées sur différentes quantités thermiques et aérauliques. Cette étude a permis de mettre en évidence des grandeurs à prendre en compte pour définir nos fonctions coût dans les problèmes d'optimisation. Plus particulièrement, nous avons mis en évidence une variation de la taille de l'écoulement retour, ce qui contribue à augmenter les pertes de charge dans le canal. Nous avons aussi remarqué l'effet bouchon lié à la stratification thermique qui diminue la vitesse du fluide et influence donc l’énergie thermique au sein du canal. Nos travaux se sont concentrés sur l'expression de nouvelles fonctions coût pour la puissance mécanique, d’une part, traduisant ainsi les pertes de charge (malgré l'ajout de matière) dans le canal vertical et une nouvelle expression de la puissance thermique, d’autre part. Nous comparons les valeurs obtenues par notre algorithme avec celles couramment utilisées dans la littérature et montrons que ces nouvelles fonctions coût sont performantes. Elles ont pour effet de corriger les instabilités relevées avec les autres expressions et les formes topologiques obtenues permettent d’atteindre de bonnes performances thermiques et massiques.

 

 

Le 14 décembre 2017 se tiendra la soutenance de thèse de Monsieur Alassane OUATTARA pour son doctorat en Epidémiologie. Cette thèse, dirigée par Monsieur Jean-Michel LETT s'intitule ''Epidémiologie moléculaire des géminivirus responsables de maladies émergentes sur les cultures maraîchères au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire".

 

 

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Nathalie BECKER, Maître de Conférences, H.D.R., Muséum National d’Histoire Naturelle
  • Monsieur Nicolas BARRO, Professeur, Université Ouaga I Joseph Ki-Zerbo
  • Monsieur Jean-Michel LETT, Chercheur, H.D.R., CIRAD 3P
  • Monsieur Justin PITA, Professeur, Université Houphouët – Boigny
  • Monsieur Philippe ROUMAGNAC, Chercheur, H.D.R., CIRAD Montpellier
  • Monsieur Stéphane POUSSIER, Professeur, Université de La Réunion


Résumé :

Les épidémies virales constituent une menace majeure pour les cultures dans de nombreuses régions tropicales et subtropicales du monde. En Afrique de l'Ouest et Centrale, malgré la caractérisation d’une multitude de nouvelles espèces de géminivirus, les connaissances sur l‘épidémiologie des maladies virales émergentes restent incomplètes, notamment concernant la diversité et l’identification précise des espèces virales incriminées. Paradoxalement, si l’on considère que la plupart des maladies émergentes causées par les géminivirus sont liées à des virus infectant naturellement les plantes sauvages, et qui se seraient adaptés aux plantes cultivées introduites, la diversité des populations virales dans leurs écosystèmes naturels reste très largement méconnue. De plus, le caractère non pérenne de la majorité des plantes maraîchères suggère l’existence de plantes hôtes alternatives ou réservoirs, qui permettent aux populations virales de se maintenir lors des périodes d’intercultures. Par conséquent, pour lutter contre ces nouvelles maladies virales dévastatrices, il est primordial d'acquérir de meilleures connaissances de la diversité des populations virales des plantes cultivées et sauvages, de leurs répartitions géographiques, de leurs liens phylogénétiques, de leurs pathogénicités et des principaux facteurs épidémiologiques à l'échelle des agro-écosystèmes.
Ainsi, les travaux entrepris dans cette thèse ont porté sur l’analyse d’échantillons de plantes maraichères et non cultivées provenant de 48 localités réparties sur le territoire du Burkina Faso et de Côte d’Ivoire. Nos principaux résultats confirment à la fois la non-exhaustivité de notre connaissance de la diversité des géminivirus présent sur les cultures maraîchères, avec l’existence d’au moins cinq espèces de géminivirus impliqués dans la maladie du ToLCD-TYLCD, d’un gradient Nord-Sud de complexité des espèces de géminivirus au Burkina Faso, la prédominance du PepYVMLV sur les solanées cultivées et la présence de nombreuses plantes alternatives ou réservoirs.
Au regard de la découverte d’un nouveau composant d’ADN-B en association avec le PepYVMLV, les principaux paramètres du pouvoir pathogène du PepYVMLV en infection simple ou mixte avec le composant d’ADN-B ont été évalués en conditions contrôlées. Nos résultats démontrent que même si le PepYVMLV n’est pas un bégomovirus bipartite strict, l’ADN-B représente à la fois un activateur fort de la virulence, de l’accumulation du virus dans la plante et de la transmission par son insecte vecteur Bemisia tabaci, qui semblent concourir à sa prédominance sur le terrain. Une diffusion plus large de ce composant d’ADN-B représenterait une menace majeure pour la culture de la tomate au Burkina Faso, en Afrique et plus largement dans le monde.
L’élargissement des analyses par l’utilisation d’une approche métagénomique à non seulement permis de confirmer la présence d’une majorité des virus décrits préalablement avec les approches classiques, mais également la caractérisation de nouvelles espèces virales. L’analyse des réseaux d’associations virus-plantes hôtes et virus-virus ont montré des liens forts entre les populations virales associés à des groupes de genres de plantes cultivées et non cultivées soulignant la nécessité de considérer les agro-écosystèmes dans leur totalité pour lutter contre les maladies à géminivirus.
L’ensemble de nos résultats soulignent l’importance des travaux d’épidémiosurveillance et d'inventaire des populations virales sur les plantes cultivées et sauvages afin de comprendre le fonctionnement des communautés virales à l’échelle des agroécosystèmes et l’impact des perturbations anthropiques sur les processus d’émergence de nouvelles maladies.


 

 

 

 

Le 18 décembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Jennyfer YONG SANG pour son doctorat en Chimie Organique. Cette thèse, dirigée par Monsieur Olivier MEILHAC s'intitule " Synthèse de nouveaux agents chélatants PCTA du 68Ga - Application au marquage de lipoprotéines pour l’imagerie TEP de la plaque d’athérosclérose ".

 

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Clotilde FERROUD, Professeur, Conservatoire National des Arts et Métiers
  •     Madame Estelle NOBECOURT, Professeur, CHU Réunion
  •     Monsieur Daniel GRANDE, Directeur de Recherches, Institut de Chimie et des Matériaux – Paris Est
  •     Monsieur Jean-Pierre LAISSY, Professeur, Hôpital Bichat – Claude Bernard
  •     Monsieur Olivier MEILHAC, Directeur de Recherches, Université de La Réunion
  •     Monsieur Jimmy SELAMBAROM, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  •     Monsieur Raphaël TRIPIER, Professeur, Université de Bretagne Occidentale


Résumé:

Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité et de morbidité dans le monde. L’athérosclérose est à l’origine de 50 % des décès dans les pays industrialisés. Cette pathologie multifactorielle est caractérisée par l’accumulation de lipides dans la paroi des artères formant une plaque d’athérome. Les manifestations cliniques dues à la rupture de cette plaque dépendent du territoire vasculaire touché, allant de l’accident vasculaire cérébral ischémique à l’infarctus du myocarde. Pour pallier ce problème majeur de santé publique dont la prévalence est deux fois supérieure à l’Île de La Réunion par rapport à la Métropole, nous proposons de développer de nouveaux outils de diagnostic par l’imagerie utilisant la tomographie par émission de positon (TEP). À ce jour, aucun outil ne permet la détection précoce de ces plaques d’athérome. Nous avons choisi de marquer deux types de lipoprotéines (HDL et LDL) pour imager ces plaques. Elles possèdent toutes les deux des rôles opposés mais ont en commun un tropisme avéré pour la plaque d’athérome. Nos travaux ont permis la synthèse puis le radiomarquage d’un nouvel agent chélatant PCTA du Gallium 68 couplé à un biovecteur phospholipidique, la 1,2-distéaroyl-sn-glycéro-3-<wbr>phosphoéthanolamine (DSPE), qui a ensuite été insérée au niveau de la couche lipidique des lipoprotéines afin d’étudier sa biodistribution dans des modèles in vivomurin et ex vivo humain d’athérosclérose.

Mots-clés : Agent chélatant, Phospholipide,  Athérosclérose, Plaque vulnérable, HDL, Imagerie TEP.

 

 

NOBILE Cécile, Agronomie

Le 20 décembre 2017 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Cécile NOBILE pour son doctorat en Agronomie. Cette thèse, dirigée par Monsieur Jean-Marie PAILLAT s'intitule "Phytodisponibilité du phosphore dans les sols agricoles de La Réunion fertilisés sur le long-terme avec des résidus organiques : la dose d’apport est-elle le seul déterminant à prendre en compte ? ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Sabine HOUOT, Directrice de Recherches, INRA
  • Madame Edith LE CADRE, Professeur, Agrocampus Ouest
  • Monsieur Thierry BECQUER, Directeur de Recherches, INRA
  • Monsieur Mathieu BRAVIN, Chercheur, CIRAD
  • Monsieur Michel-Pierre FAUCON, Maître de Conférences, H.D.R., Institut Polytechnique UniLaSalle
  • Monsieur Philippe HINSINGER, Directeur de Recherches, INRA
  • Monsieur Jean-Marie PAILLAT, Chercheur, H.D.R., CIRAD



Résumé:

Le recyclage des résidus organiques (RO) en agriculture pourrait permettre de limiter l’utilisation des ressources minérales de phosphore (P), à condition de déterminer leur efficacité pour fournir du P aux cultures. L’objectif de ce travail était donc d’étudier les mécanismes déterminant l’effet des RO apportés au sol sur la biodisponibilité du P pour la plante (phytodisponibilité). Ce travail a été basé sur cinq essais de terrain à La Réunion, fertilisés sur une décennie avec des fertilisants organiques ou minéraux, et sur des expérimentations d’incubations en conditions contrôlées et de cultures de plantes en pot. Le P inorganique (Pi) et organique (Po) disponible du sol a été déterminé par des extractions (eau, Olsen), la technique des diffusive gradients in thin films (DGT) et la dilution isotopique associée à des membranes échangeuses d’ions. La capacité de sorption en Pi des sols a été évaluée avec des courbes de sorption. Le P phytodisponible a été déterminé en mesurant le P prélevé par la plante. Dans les différents types de sol (andosol, andique cambisol, nitisol et arenosol), l’apport de RO a augmenté le Pi disponible relativement au Po, suggérant que la minéralisation du Po issu des RO n’est pas un facteur limitant la disponibilité du Pi. Les RO ont augmenté le Pi disponible principalement par l’augmentation du pH du sol et par conséquent la diminution de sa capacité de sorption de Pi. Le P phytodisponible a augmenté avec le Pi disponible du sol, mais a diminué avec l’augmentation du pH du sol. Au-delà de la dose de P, l’effet de l’apport de RO à long-terme sur la phytodisponibilité du P semble principalement contrôlé par l’évolution induite du pH du sol.

Mots-clés : phosphate, indicateur de disponibilité, engrais, carbone organique, Matière fertilisante d’origine résiduaire (Mafor), Coefficient de partitionnement solide-solution (Kd)

 

 

 

Le 12 janvier 2017 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Anthony FINIZOLA, Maître de Conférences (section C.N.U. : 35), présentant ses travaux intitulés " Approche pluridisciplinaire des circulations de fluides au sein de volcans actifs ".

 

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Anne LE FRIANT, Directrice de Recherches, Institut de Physique du Globe de Paris
  •     Monsieur Patrick ALLARD, Directeur de Recherches, Institut de Physique du Globe de Paris
  •     Monsieur Patrick BACHELERY, Professeur, Université Blaise Pascal
  •     Monsieur Niklas LINDE, Professeur, Université de Lausanne
  •     Monsieur André REVIL, Directeur de Recherches, Université de Savoie
  •     Monsieur Jean-Claude THOURET, Professeur, Université Blaise Pascal



Résumé :

La thématique de recherche présentée est axée sur les systèmes hydrothermaux. Elle se scinde en 2 grandes parties :

* (1)  une approche « spatiale » sur les informations structurales associées aux circulations de fluides dans les édifices volcaniques et

* (2) une approche « temporelle » sur la dynamique des systèmes hydrothermaux.

(1) L’originalité de l’étude structurale des systèmes hydrothermaux tient à la fois à la méthodologie multidisciplinaire qui a été mise en place et à la quantité colossale de données recueillies sur chacun des sites d’étude. Cette approche a permis de contraindre les modèles interprétatifs.

De l’échelle métrique à plurikilométriques, elle a permis de mettre en évidence les particularités des transferts de fluides sur les limites structurales d’origine volcaniques (anciennes bordures de cratères ou de caldeiras), ou à plus grande échelle, le long d’accidents tectoniques. Les transferts de fluides s’opèrent aussi bien sur des zones allant de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres de large. 

Cette approche pluridisciplinaire a permis également de localiser certains phénomènes de scellage des systèmes hydrothermaux.

La mise en évidence de limites structurales, par le biais de l’étude de la circulation des fluides, est de première importance, comme ont pu l’attester les travaux effectués sur les volcans Stromboli et le Piton de la Fournaise réalisés avant les deux crises majeures de ces deux volcans en 2002-2003 et 2007 respectivement. Ces travaux ont clairement montré les relations existant entre circulation de fluides, perméabilité et fracturation, lorsque les édifices sont soumis à un changement de régime de contraintes.


 (2) Dans la partie dynamique des systèmes hydrothermaux, une nouvelle approche sur les modalités de transfert thermique est proposée permettant de dissocier les variations de l’intensité hydrothermale d’origine interne, des perturbations d’origine externe. Un volet développement instrumental a pu également être réalisé afin de quantifier la puissance relâchée par ces systèmes hydrothermaux, en particulier à l’aplomb des remontées hydrothermales.

 

 

 

Le 20 avril 2017 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Nicolas PEYROT, , Maître de Conférences (section C.N.U. : 74), présentant ses travaux intitulés "Analyse biomécanique de la locomotion et implication des capacités musculaires dans la performance motrice".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Laurence CHEZE, Professeur, Université de Lyon 1
  • Madame Marie Paule GONTHIER, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Franck BARBIER, Professeur, Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis
  • Monsieur Georges DALLEAU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Jean-Benoit MORIN, Professeur, Université de Nice - Sophia Antipolis
  • Monsieur Pierre PORTERO, Professeur, Université de Paris Est


Résumé :

Nos recherches portent sur l'étude des déterminants biomécaniques de la performance motrice et sportive dans les domaines du sport et de la santé, et intègrent la biomécanique de la locomotion et la physiologie musculaire.

Lors de la marche, des perturbations liées à des facteurs endogènes (pathologies) ou exogènes (conditions de marche) génèrent des mécanismes d’adaptation permettant de minimiser la dépense d’énergie, de maintenir l’équilibre postural et de conserver un niveau d’effort dépendant des capacités physiques des personnes. Nous avons mis en évidence que la plus faible capacité de force relative des membres inférieurs des personnes obèses influençait la biomécanique et l’énergétique de la marche, mais aussi la gestion de la vitesse préférentielle, favorisant ainsi les comportements sédentaires au détriment de la pratique de la marche. La réalisation d’un entraînement en force dans le cadre d’un programme de prise en charge de l’obésité est ainsi indispensable afin d’améliorer l’économie de marche, de faciliter la pratique des activités physiques de la vie quotidienne, et en retour, de favoriser le maintien de la perte de poids à moyen et long terme. Des solutions ont ainsi pu être proposées afin de diminuer les perturbations induites par différentes pathologies ou conditions de marche, permettant d’améliorer la capacité de marche des personnes, et plus globalement, la prise en charge des patients.

Nos recherches en biomécanique de la locomotion se poursuivent également dans le domaine de la course à pied. Nos résultats ont permis de mettre en évidence le rôle prépondérant des capacités musculaires des membres inférieurs dans la technique de pose de pied et la gestion des impacts en course à pied. Ce résultat est particulièrement important, puisque nous avons également montré que les impacts plus élevés générés par les coureurs arrière-pied sont un facteur de risque des blessures musculosquelettiques par répétition au niveau de la jambe, et plus spécifiquement la périostite tibiale ou la tendinopathie d’Achille.

Nos travaux sur l’étude des capacités musculaires lors de mouvements explosifs ont également permis de mieux comprendre l’influence du profil force-vitesse dans la performance en sprint. Nous avons aussi contribué au développement d’une méthode simple d’évaluation des relations force-vitesse-puissance des membres inférieurs lors d’un sprint en course à pied dans des conditions de terrain. L’étude de l’influence des propriétés musculaires dans la performance lors de mouvements explosifs répétés nécessite cependant d’intégrer les qualités d’endurance de force des individus. Dans les perspectives, nous souhaitons dans un premier temps caractériser cette propriété musculaire d’endurance de force au regard des capacités musculaires de force-vitesse-puissance, puis dans un deuxième temps déterminer l’influence respective de ces différentes propriétés musculaires force-vitesse et vitesse-endurance de force dans la performance motrice. L’étude de l’implication des capacités musculaires dans la performance motrice est pour nous un point essentiel de nos futures recherches.

 

 


Le 9 juin 2017 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Patrick GERARDIN, Praticien hospitalier, (section 4503 du C.N.U.), présentant ses travaux intitulés "  Impact à long terme des épidémies d'arboviroses : approches observationnelles, translationnelles et récapitulatives".

 

Composition du jury :

  • Monsieur Emmanuel CECCALDI, Professeur, Institut Pasteur - Paris
  • Monsieur Philippe DESPRES, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Khaled EZZEDINE, Professeur- Praticien hospitalier, CHU Henri Mondor
  • Monsieur Jean-Bernard GOUYON, Professeur- Praticien hospitalier, CHU de La Réunion
  • Monsieur Marc LECUIT, Professeur- Praticien hospitalier, CHU Necker Enfants Malades
  • Monsieur Denis MALVY, Professeur- Praticien hospitalier, Université de Bordeaux 2
  • Monsieur Patrick MAVINGUI, Directeur de Recherche CNRS, Université de La Réunion
  • Monsieur Olivier MEILHAC, Directeur de Recherche INSERM, Université de La Réunion
  • Monsieur Mathieu  NACHER, Professeur- Praticien hospitalier, Centre Hospitalier de Guyane
  • Monsieur Jean-François ZAGURY, Professeur, Conservatoire National des Arts et Métiers


 Résumé :

Les arbovirus sont des maladies transmises par des insectes hématophages. Les petites îles tropicales, du fait de leur sensibilité aux catastrophes sanitaires, des caractéristiques de leurs populations et de leurs infrastructures, sont des nœuds d'amplification des arboviroses épidémiques, comme l'ont démontré récemment les dynamiques de propagation mondiale des virus Chikungunya et Zika. Au décours de l'épidémie de Chikungunya qui a frappé l'île de La Réunion en 2005-2006, nous avons constitué des cohortes pour étudier l'impact à long terme de ce virus dans la population réunionnaise. Suite à l'émergence du Zika, déclarée par l'Organisation Mondiale de Santé (OMS), priorité urgente de Santé Publique d'enjeu mondial, nous avons également contribué à préparer notre communauté scientifique à faire face à une nouvelle épidémie, en nouant de nouvelles collaborations nationales et internationales. Mon projet scientifique d'habilitation à diriger la recherche résume dix années de recherches épidémiologiques conduites à l'île de la Réunion sur le Chikungunya et les perspectives qui en découlent, et propose d'intégrer nos équipes hospitalo-universitaires à la dynamique scientifique instaurée par l'OMS sur le Zika, au moyen de diverses approches observationnelles, translationnelles et récapitulatives (revue systématique et la méta-analyse). A l'occasion de la soutenance, nous ferons également le bilan de nos encadrements et des services rendus à la communauté scientifique et médicale sur la décennie passée.

 

 

Le 20 juin 2017 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Pierre-Armand CHOUVY, Chargé de Recherche au C.N.R.S., (section 39 du C.N.R.S. et section 23 du C.N.U.), présentant ses travaux intitulés "  La Géographie à l'épreuve de la drogue ", sous la direction de François Taglioni.

 

 

 

Composition du jury

  •     Monsieur Laurent CARROUE, Professeur, Université Paris VIII
  •     Monsieur Pierre KOPP, Professeur, Université Paris I
  •     Monsieur Gilles LAJOIE, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Stéphane ROSIERE, Professeur, Université Reims - Champagne Ardenne
  •     Monsieur François TAGLIONI, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Bernard TALLET, Professeur, Université Paris I


Résumé

Après deux décennies de recherches portant sur la production illégale et le trafic de drogues, le temps était venu d’opérer un retour réflexif sur des thématiques, des problématiques, des méthodologies et des pratiques de terrain propres à l’objet drogue. Un tel retour est bien sûr d’autant plus important que la drogue reste largement un impensé géographique et que tant les remarques et les questions de certains collègues que la teneur de certaines évaluations des articles de l'auteur ne laissent aucun doute sur les incompréhensions et la méfiance qui existent toujours à propos des recherches portant sur la drogue. Quel meilleur format, dès lors, que celui de l’HDR pour aborder longuement et librement les tenants et les aboutissants d’une telle recherche ?

Le volume "Position et projet scientifique" de l'habilitation, consacrée à l’impensé géographique de la drogue, se veut donc être une position de recherche conçue à grande échelle. La première partie consiste en une présentation de certains des objets de recherche à travers leur contextualisation sociétale et leurs problématisations géographiques : de l’intérêt sociétal et géographique de l’objet drogue et notamment de sa place dans les processus (géo)politiques, économiques et sociaux du recours à la production et au commerce illégaux de drogue et dans ceux des luttes, voire des guerres, auxquelles ils donnent lieu. Sont abordés, les causes et les conséquences des politiques et des actions permettant la mise en œuvre de la prohibition et notamment les raisons de l’échec de la lutte antidrogue, qu’il s’agisse de l’éradication forcée ou du développement dit alternatif.

La deuxième partie interroge l’impensé géographique de la drogue, l’objet drogue et ses pourtant nombreuses problématiques n’ayant que très peu intéressé les géographes, notamment français, et, dans une moindre mesure, le reste des chercheurs en sciences sociales. Un état de la littérature en sciences sociales mais aussi, bien sûr, en géographie, démontre la faible place occupée par les thématiques de la drogue et particulièrement par celles de la production agricole de drogue. Cette partie tente enfin d’expliquer ce manque d’intérêt pour l’objet drogue de la part des sciences sociales et particulièrement de la géographie, malgré une grande richesse de thématiques et de problématiques.

La troisième et dernière partie ambitionne d’améliorer la faisabilité des recherches sur la drogue en proposant une réflexion sur la théorie, la méthodologie et, bien sûr, la pratique du terrain, entre théorie et empirisme donc. L’accent est mis sur ce que la géographie, française surtout, peut apporter à l’étude des thématiques de la drogue dès lors qu’une partie de la discipline perpétue une longue tradition empirique qui contraste avec le caractère primordial des approches théoriques des autres sciences sociales, sociologie tout particulièrement. Les avantages et inconvénients des approches théoriques sont donc présentés en regard des potentiels et des contraintes des pratiques de terrain, la recherche ne pouvant certes faire l’économie de la théorie ou de l’empirie. Si les difficultés inhérentes à la pratique des « terrains drogue » permettent en partie d’expliquer le faible intérêt des sciences sociales et même (surtout ?) de la géographie pour l’objet drogue, il convient de proposer une méthodologie et même des méthodes concrètes de pratique de la recherche en terrain drogue. Cet aspect de l’HDR est fondamental dès lors qu’il témoigne de la possibilité qu’il y a de conduire des recherches de terrain sur de tels sujets, sujets trop longtemps restés hors du domaine du possible académique.

Enfin, de nouvelles perspectives de recherches sont proposées en guise de conclusion, la politique des drogues connaissant des transformations qui vont à n’en pas douter affecter les espaces de production et les producteurs de nombreuses régions rurales du monde : bouleversements en cours de certaines législations nationales portant sur le cannabis, impacts probables et autres conséquences involontaires de la redistribution prochaine de la carte mondiale de la production des dérivés du cannabis (avec ses conséquences sociales, économiques et politiques), mais aussi réflexion (théorique et pratique) sur la façon dont les paysages de la culture de plantes à drogue témoignent des divers contextes politico-territoriaux de différents Etats et des moyens dont ils disposent ou qu’ils mettent en œuvre (ou non) pour imposer la prohibition.

 

 

Le 3 octobre 2017 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Cédric DAMOUR, Chercheur associé (section C.N.U. : 61), présentant ses travaux intitulés " Modélisation et contrôle pour l’optimisation des performances et l’amélioration de la fiabilité de systèmes. ".

 

 

Composition du jury :

  • Madame Brigitte GRONDIN-PEREZ, Professeur, Université de La Réunion
  • Madame Marie-Véronique LE LANN, Professeur, INSA de Toulouse
  • Monsieur Lionel BOILLERAUX, Professeur, Université de Nantes
  • Monsieur Jean-Pierre CHABRIAT, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Rachid OUTBIB, Professeur, Université d’Aix Marseille
  • Monsieur Nicolas REGNIER, Professeur, INP de Bordeaux


Résumé :

L’amélioration de la fiabilité et l’optimisation des performances des systèmes sont au centre des problématiques de recherche dans de nombreux champs disciplinaires.
Cette HDR présente une synthèse des travaux de recherche menés dans les domaines de la modélisation, du contrôle et du diagnostic pour l’optimisation des performances et l’amélioration de la fiabilité de systèmes.
Ces travaux ont porté sur l’optimisation de la productivité d’un procédé industriel de cristallisation, sur l’amélioration de l’efficacité énergétique d’un procédé de décongélation alimentaire par micro-onde. Et ils portent aujourd’hui sur l’amélioration de la fiabilité et l’augmentation de la durée de vie des systèmes pile à combustible.
Les différents algorithmes de commande, les outils et méthodes de diagnostic, ainsi que les stratégies de contrôle tolérants aux fautes qui ont été développés sont présentés. Ces différents outils et stratégies ont été testés en simulation et validés expérimentalement sur les systèmes réels.
L’intégration de modules de diagnostic dans des algorithmes de commande a montré des résultats très intéressants. Cette stratégie a été testée sur le système pile à combustible et permet d’envisager de lever l’un des verrous technologiques qui freine la commercialisation à grande échelle de ces systèmes.
Les perspectives de recherche à court et moyen termes concernant l’amélioration de la fiabilité et l’augmentation de la durée de vie des systèmes pile à combustibles seront présentées.

 

 

Le 26 juin 2017 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Nicolas DIOTEL, Maître de Conférences, (section C.N.U. : 69), présentant ses travaux intitulés " La neurogenèse adulte : régulation oestrogénique, inflammatoire et implication de réseaux transcriptionnels ".

 

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Sylvie CLAEYSEN, Chargée de Recherches, H.D.R., Institut Génomique Fonctionnelle – Montpellier
  •     Madame Nathalie BECKER, Maître de Conférences, H.D.R., Muséum National d’Histoire Naturel
  •     Monsieur Philippe GASQUE, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Christian LEFEBVRE D'HELLENCOURT, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Olivier KAH, Directeur de Recherches, CNRS, Université de Rennes 1
  •     Monsieur Vincent PREVOT, Directeur de Recherches, INSERM, Université de Lille

 

 

 

Le 3 octobre 2017 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Pascal DUMAS, Chargé de Recherches (section C.N.U. : 67), présentant ses travaux intitulés " Communautés macrobenthiques : de l’écologie à la gestion des ressources ".


Composition du jury :

  • Monsieur Benoît BELIAEFF, Directeur de Recherches, IFREMER
  • Monsieur Matthieu LE CORRE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Tarik MEZIANE, Professeur, Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris
  • Monsieur Dominique PONTON, Directeur de Recherches, Institut de Recherche pour le Développement
  • Monsieur Laurent WANTIEZ, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Nouvelle Calédonie



Résumé :


L’étude de la structuration spatio-temporelle des communautés est une des plus anciennes problématiques abordées en écologie. Au détour d’exemples tirés de son court parcours, mais sans en faire le tour, le présentateur motivé abordera les thématiques par lui déclinées tout au long des quinze dernières années, coquillages et crustacés. Un comparatif orthogonal entre écosystèmes souterrains, mangroves et récifs coralliens permettra d’éviter les questions délicates tout en entretenant l’illusion horizontale d’exhaustivité. Au final, en marge d’une réflexion pragmatique sur les apports de l’écologie à la gestion opérationnelle des ressources, toute la vérité sera dévoilée sur les pratiques sexuelles secrètes des salamandres cavernicoles, crevettes estuariennes lascives, étoiles de mer turgescentes et autres mollusques impudiques

Le17 novembre 2017 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Hatem SMAOUI, Maître de Conférences (section C.N.U. : 05), présentant ses travaux intitulés " Autour de quelques problèmes de décision en théorie du choix social et en théorie des jeux ".

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Annick LARUELLE, Professeur, University of the Basque Country
  •     Monsieur Michel LE BRETON, Professeur, Toulouse School of Economics
  •     Monsieur Dominique LEPELLEY, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Philippe SOLAL, Professeur, Université Jean Monnet – Saint Etienne
  •     Monsieur Fabrice VALOGNES, Professeur, Université de Caen Normandie



Résumé :

Nos activités de recherche se situent principalement dans le domaine du choix social (ou théorie des choix collectifs) et de la théorie du vote,  où le thème central est la conception et l’étude de mécanismes de prise de décision collective. Depuis quelques années, nous nous intéressons aussi au domaine de la théorie des jeux où différents outils et concepts sont développés pour analyser les situations d’interaction de décideurs rationnels.  Le document de synthèse présente l’essentiel de nos travaux dans ces deux cadres de recherche dont l’un des objectifs communs  est la modélisation et  l’analyse des processus de décisions individuelles et collectives. 

La première partie est consacrée aux études axiomatiques et aux analyses probabilistes des règles de décision collective (fonctions d’agrégation, procédures de vote).  Le but de l’approche axiomatique est de comparer les mérites des méthodes d’agrégation en les confrontant à diverses conditions normatives. Les caractérisations axiomatiques sont généralement considérées comme étant les résultats les plus aboutis qui peuvent être obtenus grâce à cette démarche. Ils permettent notamment de justifier le recours à certaines règles de décision, en montrant qu’elles sont les seules à vérifier une liste (minimale) de propriétés « souhaitables ». L’approche probabiliste constitue un complément nécessaire à l’approche axiomatique. Elle permet de nuancer les résultats théoriques en mesurant la fréquence d’occurrence de situations de vote spécifiques.

Nos premiers résultats ont été obtenus en appliquant ces deux approches dans un contexte ordinal où les préférences de chaque individu sont représentées par un classement (complet et cohérent) des différentes options. Ce cadre dit arrowien reste dominant en théorie du vote, mais depuis un peu plus de dix ans, une littérature grandissante propose de remplacer les règles de vote par classement par de nouvelles méthodes dites de vote par évaluation, par valeur ou  par note. La première partie du document de synthèse prolonge et complète les résultats de la thèse en étendant le champ de nos analyses au vote par évaluation.  Nous présentons un ensemble d’études axiomatiques et probabilistes qui ont pour objectif de proposer de nouvelles justifications théoriques et empiriques en faveur de la règle de Borda et d’établir une première liste des conditions normatives vérifiées par le vote par  note à trois niveaux.  Nous présentons aussi notre contribution au renouvellement du cadre théorique des calculs de probabilités en théorie du vote et nos résultats les plus récents sur l’extension de ces calculs à un cadre commun englobant le vote par classement et le vote par note.

La deuxième partie du document est indépendante de la première. Elle est aussi  plus courte et reflète un intérêt relativement récent pour des thèmes de recherche dans le domaine de la théorie des jeux.  Elle est constituée de deux sections. Dans la première section, nous nous intéressons à une famille particulière de jeux non-coopératifs, celle des jeux de congestion.  Ce type de jeux modélise et étudie les situations de compétition pour des ressources limitées, où le bénéfice (ou le coût) qu’un joueur dérive de l’utilisation d’une ressource est déterminé par le nombre de joueurs qui partagent cette ressource. Notre contribution à ce champ de recherche est présentée à travers des résultats sur les équilibres de Nash (existence, identification et énumération exhaustive) dans deux sous-classes particulières de jeux de congestion.  La seconde section se situe dans la cadre des jeux coopératifs et décrit l’une de nos perspectives de recherche les plus prioritaires et les plus prometteuses : l’application des concepts de solutions de la théorie des jeux coopératifs aux problèmes de partage des ressources communes.

 

 

 

 

Le 17 juin 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Chantal TUFFERY-ROCHDI pour son doctorat en Didactique des mathématiques. Dirigée par Monsieur Dominique TOURNES et co-dirigée par Monsieur Luc TROUCHE, elle s'intitule : " Les ressources au cœur des pratiques des professeurs de mathématiques : le cas de l’enseignement d’exploration MPS en Seconde "

Composition du jury :

  • Madame Ghislaine GUEUDET, Professeur, Université de Bretagne Occidentale
  • Madame Cécile OUVRIER-BUFFET, Professeur, Université de Reims Champagne-Ardenne
  • Monsieur Alessio GUARINO, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Dominique TOURNES, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur André TOTOHASINA, Professeur, Université d’Antsiranana
  • Monsieur Luc TROUCHE, Professeur, Université de Lyon 1
  • Monsieur Frédéric TUPIN, Professeur, Université de La Réunion


Résumé:

Notre questionnement trouve sa source dans la mise en place, dans le cadre de la réforme du lycée de 2010, de l’enseignement d’exploration Méthodes et Pratiques Scientifiques (MPS) en Seconde. Cet enseignement pluridisciplinaire, visant à initier les élèves à la démarche scientifique dans le cadre d’un projet, a conduit les enseignants de mathématiques, à interroger et à modifier leurs pratiques. Nous proposons d’analyser ces changements sous l’angle des ressources et du travail des enseignants sur ces ressources. Nous mobilisons les cadres théoriques de la double approche didactique et ergonomique et de l’approche documentaire du didactique. Notre recherche est conduite à partir du suivi de professeurs de mathématiques impliqués en MPS et engagés dans différents collectifs disciplinaires et pluridisciplinaires. Ce suivi est complété par des entretiens avec les collègues des autres disciplines. Nous avons aussi effectué une étude sur l’offre des ressources disponibles pour l’un des thèmes proposés. Cette étude s’inscrit dans le programme de recherche ReVEA (Ressources Vivantes pour l’Enseignement et l’Apprentissage), soutenu par l’ANR. Notre thèse propose de montrer l’impact des ressources et de leur manque depuis la compréhension de la tâche prescrite jusqu’à la tâche effective, ainsi que celui des différents collectifs dans lesquels le professeur de mathématiques est impliqué. Elle questionne également les effets de ce travail sur le développement professionnel concernant en particulier la conception et la mise en œuvre de séances fondées sur des démarches d’investigation.

 

Le 28 juin 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Émeline VIDOT pour son doctorat en Littérature Comparée. Dirigée par Monsieur Carpanin MARIMOUTOU, elle s'intitule " La construction d'une identité réunionnaise de 1959 à nos jours : représentations culturelles et constructions discursives "

Composition du jury :

  • Madame Martine MATHIEU-JOB, Professeur, Université Michel de Montaigne – Bordeaux III
  • Madame Françoise SIMASOTCHI-BRONES, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Vincennes Saint Denis – Paris VIII
  • Monsieur Carpanin MARIMOUTOU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Bernard TERRAMORSI, Professeur, Université de La Réunion



Résumé:


Ce travail de recherche interroge les revendications identitaires (territoriales et politiques, individuelles et collectives) dans un corpus de discours engagés. Nous avons privilégié les discours des partis progressistes, des romans engagés des années 1970-1980, des récits de vie et des témoignages des enfants de la Creuse.

Les textes analysés mettent en lumière la construction d'un modèle politique de mise-soustutelle et accusent un processus de décolonisation qui étouffe les particularités et stigmatise l'identité créole. Les revendications portent sur l'autonomisation des décisions politiques et la considération des spécifcités régionales. Ces particularités locales, qu'elles soient géographiques, langagières ou culturelles, sont défendues comme des éléments constitutifs de l’identité de la Réunion. Cependant, l'identité réunionnaise est représentée dans un processus confictuel, où les éléments culturels sont hiérarchisés.

L'analyse des enjeux de la construction des identités en période postcoloniale montre une inévitable corrélation avec l'organisation de la société coloniale. Les structures de domination, transformées après 1946, corrélées aux effets de la départementalisation et de la mondialisation, entravent la construction d'une identité décomplexée. Dans ce contexte, le discours littéraire devient un moyen de résistance et permet aux subalternes de se réapproprier le discours sur soi et d'apporter une autre version de l'histoire.

Cette thèse interroge les enjeux de la construction de l’identité réunionnaise, dans le contexte des mutations sociales et politiques, et en considérant ses conséquences sur les individus. Elle souligne également l'absence de considération du fait colonial et de ses conséquences contemporaines en France.


Mots-clés :

Postcolonialisme, Ile de La Réunion, discours, identité sociale, identité politique, représentations, littératures intimes, société coloniale, migrations, décolonisations, résistances.

Le 28 juin 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Amandine JUNOT pour son doctorat en Psychologie. Dirigée par Monsieur Yvan PAQUET, elle s'intitule ‘’ Passion pour des activités de pleine nature et comportements environnementaux. Influence de la passion pour une APN sur la motivation environnementale’’.

Composition du jury :

  • Madame Ghozlane FLEURY, Professeur, Université de Nantes
  • Madame Elisabeth ROSNET, Professeur, Université de Reims
  • Monsieur Fabien FENOUILLET, Professeur, Université Paris Ouest Nanterre la Défense
  • Monsieur Yvan PAQUET, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Robert VALLERAND, Directeur de Recherches, Université de Québec


Résumé :

A La Réunion, les activités de pleine nature sont au cœur d’enjeux environnementaux importants. De plus en plus, ces activités sont présentées comme des pratiques passionnées. Selon le type de passion, l’engagement dans l’activité est différent et le degré d’ouverture à la nature et à l’environnement pourrait être impacté. En ce sens, la passion pourrait être un facteur clé dans le développement d’un pro-environnementalisme à la suite de la pratique de ces activités.
L’objectif de cette thèse est d’étudier le rôle de la passion pour une activité de pleine nature sur l’affiliation à la nature et le conflit vis-à-vis de la protection de l’environnement et leur influence sur la motivation environnementale, tout en soulignant le rôle des émotions et de l’attachement au lieu comme médiateurs.


Le 29 juin 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Claire GOAVEC pour son doctorat en Sciences économiques. Dirigée par Messieurs Jean-François HOARAU et Philippe JEAN-PIERRE, elle s'intitule " Vulnérabilité et résilience des Petites Économies Insulaires en Développement ",

Composition du jury :

  • Monsieur Jean-Philippe BOUSSEMART, Professeur, Université Charles de Gaulle – Lille 3
  • Monsieur Jean-François HOARAU, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Philippe JEAN-PIERRE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Serge REY, Professeur, Université de Pau et des Pays de l’Adour



Résumé:

L’allocation peu optimale de l’Aide Publique au Développement, la performance avérée de certaines des Petites Économies Insulaires en Développement ainsi que le problème de définition de ce groupe de pays nous amènent à nous poser la question suivante : le traitement spécifique des PEID de la part des institutions internationales est-il justifié ?

Nous nous sommes de prime abord focalisés sur les caractéristiques intrinsèques de ces petites économies, qui les rendent a priori plus exposées aux chocs externes. La première partie de notre analyse a ainsi eu pour but d’évaluer la vulnérabilité économique de ces territoires. Certaines des économies étant reconnues comme vulnérables affichent des résultats de performance économique et sociale remarquables. Afin de tenir compte de ce paradoxe, nous nous sommes attachés à quantifier cette performance de développement, de manière à aborder notre second thème : la performance de résilience de ces territoires.

Notre analyse nous permet quelques constats intéressants. Premièrement, la définition des concepts est un réel problème. Deuxièmement, bien qu’avérée, la vulnérabilité des PEID se trouve nuancée par le changement de construction de l’Indicateur de Vulnérabilité Economique que nous proposons. Troisièmement, la performance économique et sociale de certaines économies insulaires est indéniable. Quatrièmement, bien que le caractère résilient des PEID soit confirmé par notre analyse, cette résilience est particulièrement hétérogène au sein de ce groupe de pays. Enfin, l’étude des stratégies de développement de ces îles nous a conduits au constat suivant : il ne peut exister de stratégie commune à ces territoires différents.

 

Le 13 juillet 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Edouard PRUVOST pour son doctorat en Droit. Dirigée par Madame Mireille MARTEAU-LAMARCHE, elle s'intitule  " La transparence fiscale, modèle d'imposition du bénéfice des sociétés. ".

 

Composition du jury :

  •     Madame Florence DEBOISSY, Professeur, Université de Bordeaux
  •     Madame Véronique MAGNIER, Professeur, Université de Paris Sud
  •     Madame Mireille MARTEAU-LAMARCHE, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Taha BANGUI, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion


Résumé:


Le régime de transparence fiscale est traditionnellement associé au régime fiscal des sociétés de personnes. Cependant, une certaine lecture de la législation fiscale semble démontrer que ce régime pourrait connaître un champ d’application beaucoup plus large. En effet, l’évolution de la législation semble rompre avec le traditionnel critère d’attribution de ce régime d’imposition fondé sur la responsabilité illimitée de l’associé pour y substituer le critère de l’investissement personnel de ce dernier. En outre, il semblerait que le législateur ait depuis toujours été animé par le souci d’éviter une double imposition du bénéfice des sociétés de capitaux. De ce fait, il semblerait que certains critères de la transparence fiscale puissent également être remplis par les sociétés réputées « fiscalement opaques ». A cet égard, cette thèse a pour ambition de démontrer que le régime de transparence fiscale constitue le modèle d’imposition du bénéfice des sociétés. Enfin, cette étude propose une mise en perspective des avantages mais également des limites que présente le régime de transparence fiscale afin de proposer un régime prospectif plus souple et plus cohérent constituant le socle d’une fiscalité novatrice.

Le 21 septembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame FOLGOAT Adriana Jessica pour son doctorat en Sciences du Language. Dirigée par Madame Gillette STAUDACHER-VALLIAMEE, elle s'intitule " La dynamique linguistique des relations spatiales en créole réunionnais et sa contribution à la question de l’illettrisme ".

Composition du jury :

  • Madame Claire MOYSE, Directrice de Recherche émérite, L.A.C.I.T.O./CNRS - Paris
  • Madame Gillette STAUDACHER-VALLIAMEE, Professeure, Université de La Réunion
  • Monsieur Dominique TOURNES, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Georges VERONIQUE, Professeur émérite, Université d’Aix Marseille


Résumé :

Notre thèse, intitulée La dynamique linguistique des relations spatiales en créole réunionnais et sa contribution à la question de l’illettrisme, s’inscrit en linguistique descriptive et choisit d’interroger la problématique de la spatialité avec les outils et les méthodes de la linguistique fonctionnelle en synchronie dynamique pour le créole réunionnais (Martinet : 1989, Staudacher-Valliamée : 1999). Les enquêtes réalisées sur le terrain créolophone réunionnais rassemblent un corpus de 24 idiolectes dans un échantillonnage représentatif de plusieurs classes d’âge, de lieux géographiques et de difficultés de pratique du français (langue officielle du département). L’analyse syntaxique et prosodique des relations spatiales repose sur un échantillonnage de 607 syntagmes prédicatifs. Cette thèse établit le lien entre les relations spatiales, le programme valenciel (Tesnière, 1965), l’ordre des mots en structures prédicatives. Le modèle fonctionnaliste est complété par les paramètres de la sémantique générale de Pottier (1992). Cette thèse apporte un éclairage nouveau avec l’identification du système spatial créole réunionnais, ce qui permet de le classer parmi les langues à cadre verbal et satellitaire (Talmy : 2008). Par les toponymes, le système spatial est ancré dans la mémoire collective créole et l’Histoire insulaire créolophone. La tradition orale créole implique des situations d’illettrisme spécifiques. Nos informateurs témoignent de leurs situations d’analphabétisme, d’illettrisme et de leurs difficultés d’apprentissage. Les retombées didactiques et pédagogiques de notre recherche contribuent à la remédiation ainsi qu’à l’outillage pour l’apprentissage du système spatial français.


Mots clés : linguistique descriptive, synchronie dynamique, tradition orale créole, système spatial, corpus complexes, programme valenciel, illettrisme

Le 26 septembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Lydie VON PINE pour son doctorat en Histoire. Dirigée Madame Sophie GEOFFROY et co-dirigée par Monsieur Marc SMITH et co-encadrée de Monsieur Philippe LE TREGUILLY, elle s'intitule " Correspondance officielle de l’île de France au temps du gouverneur Bruni d’Entrecasteaux (1787-1789) ".

Composition du jury :

  • Madame Sophie GEOFFROY, Professeur, Université de La Réunion
  • Madame Cécile VIDAL, Directrice d’études, École des Hautes Études en Sciences Sociales
  • Monsieur Philippe HAUDRERE, Professeur, Université d’Angers
  • Monsieur Philippe LE TREGUILLY, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Marc SMITH, Professeur, École des Chartes - Paris


Résumé :

Le présent ouvrage a pour objet de rendre plus accessibles des sources manuscrites essentielles pour l’histoire des Mascareignes, sources aujourd’hui conservées aux Archives Nationales d’Outre-Mer (ANOM) à Aix-en-Provence. Il s’agit en l’occurrence de la correspondance adressée par les autorités de l’île de France à leur hiérarchie en métropole de 1787 à 1789, à l’époque du gouverneur d’Entrecasteaux. Les 7 registres concernés ont fait l’objet d’un inventaire analytique et 4 d’entre eux bénéficient d’une transcription intégrale.

Ces documents reflètent les multiples facettes de l’administration coloniale à la fin de l’Ancien Régime. Les questions économiques, notamment monétaires, les milices coloniales, la fortification des îles de France et de Bourbon, sont les principaux thèmes abordés. Dans le contexte de la rivalité franco-anglaise, l’île de France, place stratégique sur la route des Indes, est très convoitée, et craint à tout moment une invasion. Le gouverneur d’Entrecasteaux a pour principale mission de mettre en état de défense les deux colonies, et de soutenir militairement en cas de besoin les établissements français de l’Inde.


Mots-clés :


Administration royale, Ancien Régime, Conseil supérieur, D’Entrecasteaux, Ile de France (île Maurice), Bourbon (île).

Le 28 septembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Etienne OUEDRAOGO pour son doctorat en Sciences de l'éducation. Dirigée par Monsieur Frédéric TUPIN, elle s'intitule " La qualité de l’éducation au Burkina Faso : efficacité des enseignements-apprentissages dans les classes des écoles primaires ".

 

Composition du jury :

  • Madame Marguerite ALTET, Professeur, Université de Nantes
  • Monsieur Joël CLANET, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Jean-François MARCEL, Professeur, Université Jean Jaurès - Toulouse
  • Monsieur Frédéric TUPIN, Professeur, Université de La Réunion


Résumé:

Le thème de cette thèse se situe à l’intersection de plusieurs disciplines relevant des sciences de l’éducation : la pédagogie, la didactique, la psychologie, la sociologie afin d’éclairer ce qui relève de « la relation éducative scolaire ».

Notre objet de recherche se centre sur les facteurs d’efficacité, ou supposés tels, des enseignements-apprentissages dans des classes de CM1. Plus précisément, cette recherche porte sur les organisateurs qui structurent et déterminent les pratiques de classe des enseignants du Burkina Faso.
Ces classes ont été les lieux de collecte de nos données en 2013.

Une enquête exploratoire nous a permis de tirer leçon et de restreindre nos ambitions initiales en focalisant nos analyses sur les interactions entre l’enseignant et ses élèves au cours d’une séance pédagogique, en l’occurrence de grammaire.

Puis nous avons constitué un corpus composé d’entretiens et d’observations pour un public de 12 enseignants et 36 élèves.
Ainsi nous nous sommes évertués à rechercher les dimensions de trois organisateurs qui présentent les fréquences les plus élevées en comparaison des déclarations des élèves et des enseignants. La méthode retenue est déductive. Les résultats de cette recherche tendent à montrer que le domaine de  l’ « organisation pédagogique » domine dans les interactions en classe, suivi du « climat relationnel » puis, de façon ténue, de la « gestion didactique » peu présente dans les classes observées.

Notre ambition est de mieux comprendre les pratiques d’enseignement dans le but de suggérer des actions et des modes d’intervention en faveur de l’amélioration de la qualité de l’éducation.
 

Mots clés :

Qualité de l’éducation, pratique d’enseignement, efficacité de l’enseignement-apprentissage, interactions en contexte, organisateurs de l’action pédagogique.

Le 21 octobre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Laurent DIDIER pour son doctorat en Sciences Economiques. Dirigée par Monsieur Jean-Franoçois HOARAU et co-dirigée par Madame Pamina KOENIG, elle s'intitule "Commerce Sud-Sud et « nouvelle » géographie du commerce international : le rôle des économies émergentes".

Composition du jury :

  • Madame Pamina KOENIG, Professeur, Université de Rouen
  • Madame Sandra PONCET, Professeur, Université Panthéon Sorbonne - Paris 1
  • Monsieur Yves CROISSANT, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Jean-François HOARAU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Vélayoudom MARIMOUTOU, Professeur, Recteur, Académie de La Réunion
  • Monsieur Thierry MAYER, Professeur, Sciences Po - Paris


Résumé:

Cette thèse a pour objet d’examiner l’interaction entre les échanges commerciaux Sud-Sud et les mécanismes en présence dans cette « nouvelle » géographie du commerce international en apportant une attention toute particulière aux liens qui existent entre les BRICs (Brésil, Russie, Inde, Chine) et l’Afrique sub-Saharienne (ASS) puis entre la Chine et l’ASS. D’une part, les résultats mettent en évidence, de manière empirique, l’existence d’une démarche d’insertion active de la part des économies en développement, plus particulièrement d’un groupe de pays émergents, dans les relations commerciales Sud-Sud. Premièrement, l’hétérogénéité au sein même des BRICs est confirmée à partir d’un certain nombre de facteurs explicatifs des flux commerciaux bilatéraux avec l’ASS. Deuxièmement, le commerce Sud-Sud a un rôle déterminant dans la diversification géographique du commerce intra-Africain en termes de nouveaux partenaires commerciaux. Troisièmement, l’idée d’une réorientation du commerce depuis l’indépendance des ex-colonies vers la Chine au détriment des anciennes puissances coloniales a été validée empiriquement. D’autre part, les résultats soulignent l’impact significatif de la « politique de la Chine unique » (diplomatie économique) sur les flux commerciaux chinois et taiwanais. Enfin, les estimations confirment l’hétérogénéité des effets moyens et dans le temps des accords régionaux africains sur les échanges commerciaux selon la nature des partenaires, la forme des accords commerciaux ainsi que leur chevauchement. 


Mots-clés :

Commerce Sud-Sud, diversification géographique, basculement des échanges, diplomatie économique, accords régionaux, Afrique sub-Saharienne, BRICs, Chine, modèle de gravité.

Le 25 octobre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Aurélie TOSSEM pour son doctorat en Géographie. Dirigée par Monsieur Guy FONTAINE et co-dirigée par Monsieur Vincent VLES, elle s'intitule " Les cirques de La Réunion, un territoire touristique en devenir : questionnements et enjeux ".

Composition du jury :

  • Madame Sylvie CLARIMONT, Professeur, Université de Pau et Pays de l’Adour
  • Monsieur Philippe BACHIMON, Professeur, Université d’Avignon
  • Monsieur Guy FONTAINE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur François TAGLIONI, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Vincent VLES, Professeur, Centre Universitaire de l’Ariège



Résumé:

Le tourisme à La Réunion est un secteur jugé prometteur pour le développement économique de l’île mais de nombreuses questions subsistent concernant la fréquentation et le devenir des espaces touristiques. Ce travail de recherche a ainsi mis la problématique spatiale, notamment au niveau des cirques, au cœur de l’analyse. Cilaos, Mafate et Salazie sont les cirques de La Réunion et constituent l’originalité et l’une des images les plus attractives de l’île. Ils sont aussi au centre des problématiques liées à la conciliation du développement économique et de la protection environnementale. Après avoir abordé la phase de touristification des cirques qui a structuré des espaces, aujourd’hui en « mal développement », l’étude se focalise sur les pratiques, les représentations et les acteurs touristiques qui démontrent que les cirques sont devenus en réalité, un seul territoire, transformation qui devait jouer un rôle moteur pour la destination Réunion. La thèse s’inscrit alors dans une démarche de prospective territoriale qui soulève les enjeux de la gouvernance, dans la mise en place d’un projet de territoire touristique durable.


Le 8 novembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Victor MARGERIN pour son doctorat en Droit privé. Dirigée par Monsieur Ronan BERNARD-MENORET, elle s'intitule " La reprise des contrats de travail sous le prisme des marchés publics".

Composition du jury :

  • Madame Hélène HOEPFFNER, Professeur, Université Capitole – Toulouse 1
  • Monsieur Ronan BERNARD-MENORET, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Thierry LAMARCHE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Arnaud MARTINON, Professeur, Université Panthéon Sorbonne – Paris 1
  • Monsieur Laurent RICHER, Professeur, Université Panthéon Sorbonne – Paris 1


Résumé:

La reprise des contrats de travail est indéniablement déterminée par le transfert d’entreprise. C’est en effet en raison d’une telle opération que le législateur français prévoit, à l’article L1224-1 c.trav., que tous les contrats de travail en cours au jour du transfert sont automatiquement repris par le cessionnaire. Cependant, ce lien est aujourd’hui oublié sous un enchevêtrement de dispositifs alternatifs ou spécifiques, prévoyant une reprise des contrats de travail en dehors de tout transfert d’entreprise. Ces dispositifs ne sauraient avoir de reprises que le nom, et ne garantissent en rien aux travailleurs une protection similaire à la reprise légale. Ces développements s’expliquent notamment par l’échec du droit européen à harmoniser la législation des États membres sur le sujet. Le droit européen, ne souhaitant pas instaurer une protection uniforme, a fait le choix de n’apporter qu’une définition lacunaire des notions qui constituent pourtant l’essence du transfert d’entreprise. En somme, chaque État est donc libre d’interpréter à sa convenance les dispositions des directives successives, avec, pour seule régulation, l’œil avisé de la Cour de Justice de l’Union Européenne.

Cette cacophonie juridique est une opportunité certaine. En effet, au vu de la diversité d’appréhension du sujet par différents droits internes (principalement allemand, anglais et espagnol), une étude comparative permet de mettre à jour les avantages et les carences de notre droit français. Pour ce faire, il conviendra de partir du seul consensus européen sur la question : la perte d’un marché ne constitue pas un transfert d’entreprise. De la redéfinition de l’entreprise à la protection des droits de l’employeur et des salariés, la présente étude propose une simplification du droit du transfert d’entreprise.

 

Le 15 novembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Catherine THOMAS pour son doctorat en Anthropologie. Dirigée par Madame Laurence POURCHEZ, elle s'intitule "Accoucher en France aujourd’hui. Les enjeux de la profession de sage-femme et le positionnement des femmes face à la naissance médicalisée.".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Doris BONNET, Directrice de Recherches, Institut de Recherches pour le Développement
  • Madame Marie-Christine POUCHELLE, Directrice de Recherches, CNRS
  • Madame Laurence TABUTEAU-POURCHEZ, Professeur, INALCO
  • Madame Anne VÉGA, Chercheur H.D.R., Université Paris Ouest
  • Monsieur Didier DE ROBILLARD, Professeur, Université François Rabelais – Tours
  • Monsieur Charles-Edouard DE SUREMAIN, Chargé de Recherches, Institut de Recherches pour le Développement


Résumé:

À l’heure actuelle, les résultats périnataux en France demeurent parmi les moins satisfaisants en Europe malgré une très forte médicalisation. Les autorités de santé affirment reconnaître l’influence de la prise en charge et de l’accompagnement pendant la grossesse, l’accouchement et la période néonatale sur l’état de santé de la mère et de l’enfant mais l’offre de soins peine à s’élargir. Contrairement à ce que prévoient les lois concernant le libre choix du praticien en France, les parturientes ne sont pas à même de choisir le professionnel de santé qui les accompagnera lors de leur accouchement. De même, les sages-femmes, contrairement à ce qu’impose leur code de déontologie, ne sont pas en mesure de garantir à leurs patientes ni les conditions, ni le lieu de leur accouchement. De surcroît, peu d’entre elles exercent leur profession de façon autonome tout en pratiquant le plein exercice de leur fonction.
En centrant cette recherche anthropologique sur l’expérience des femmes et des sages-femmes dans leurs relations autour de la naissance et de l’accouchement, l’objectif de cette étude qualitative est de faire la lumière sur les tenants et les aboutissants de l’uniformisation de l’offre de soins. Dans un premier temps sont abordés les différents types d’accompagnement proposés aux femmes aujourd’hui ainsi que la place qu’y occupent les sages-femmes. Dans un second temps, l’étude de l’accompagnement global permet l'examen de la prise en charge des patientes et de ses liens de causalité avec les relations interprofessionnelles. Ainsi sont révélés les impacts de cette pratique sur le soutien à la parentalité et la nécessité d’une diversification de l’offre de soins.


Mots-clés :
Accouchement, profession de sage-femme, naissance, offre de soins périnatale, maternité.

 

Le 24 novembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Marie Myriam MAHABOT pour son doctorat en Géographie. Dirigée par Madame Gwenaëlle PENNOBER, elle s'intitule " Suivi morphodynamique des plages récifales de La Réunion en contexte d’observatoire ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Marie-Hélène RUZ, Professeur, Université du Littoral – Côte d’Opale
  • Madame Gwenaëlle PENNOBER, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Christophe DELACOURT, Professeur, Université de Bretagne Occidentale
  • Monsieur Marc ROBIN, Professeur, Université de Nantes
  • Monsieur Serge SUANEZ, Professeur, Université de Bretagne Occidentale
  • Monsieur Pascal TALEC, Docteur, DEAL Réunion
  • Monsieur Roland TROADEC, Docteur, Université de La Réunion


Résumé:

Ces travaux visent à inscrire le monitoring des plages récifales de l’île de La Réunion dans la « Stratégie Nationale de Gestion Intégrée des Zones Côtières » (2012). Elle oriente les recherches vers une démarche qualité (labellisée) sur le long terme qui se concrétise par la mise en place de protocoles de mesures normalisés déployés sur des sites ateliers. Le site de l’Ermitage devient, en 2012, le premier site atelier en zone tropicale et de type bioclastique labellisé à l’échelle nationale (AllENVI, puis INSU en 2014). La dynamique des plages d’arrière-récif demeure à ce jour peu étudiée à travers le monde. Les plages bioclastiques de La Réunion sont le produit de récifs coralliens décrits comme dégradés par les biologistes depuis les années 80. Elles sont confrontées à une très forte anthropisation. Des formes marquées d’érosion se lisent dans ces paysages littoraux. La révision des protocoles de suivi de la topographie des plages tout en exploitant les suivis historiques, vise à illustrer la pluralité des dynamiques en contexte d’arrière-récif. La diversité des processus et des échelles spatio-temporelles impliqués dans le fonctionnement hydro-sédimentaire des plages récifales nécessite la mise en œuvre de méthodes d’observation in situ adaptées, comparables et reproductibles. Dans cette étude nous exploitons surtout les suivis topographiques des plages à l’échelle évènementielle, saisonnière et pluriannuelle. Par l’analyse morphologique et volumétrique des séries de profils topographiques, la variabilité morphosédimentaire en zone intertidale et supratidale est décrite. La significativité de la mesure de la mobilité du trait de côte est questionnée dans un contexte de littoral arboré très présent sur les littoraux tropicaux. Les résultats confirment une tendance pérenne au recul et permettent de quantifier les processus en cours. La perte sédimentaire à l’échelle du profil est de l’ordre de à 0,5 à 2 m3/an sur une décennie pour une dizaine de profils. Toutefois, sur la même période deux secteurs de plage en aval transit tendent toujours à l’accrétion. Des recharges par transit latéraux de 0,7 à 1,6 m3/an sont mesurées. A une échelle de temps plus courte, le suivi de 3 évènements cycloniques et 2 houles australes depuis 2013 éclaire sur le rôle des cyclones dans le façonnement des plages d’arrière-récif. Leur forte prévalence à l’échelle du bassin océanique les inscrits dans le cycle de vie de la plage. Cependant, les résultats de cette étude montrent que la fréquence d’évènements paroxysmaux (cyclones, houles australes) d’intensité modéré sont aussi déterminants que l’impact d’un évènement exceptionnel de faible occurrence d’où l’intérêt d’inscrire ces suivis dans des observatoires pérennes.

 

Le 3 décembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Christine FRANCOISE pour son doctorat en Sciences de l'Education. Dirigée par Monsieur Frédéric TUPIN, elle s'intitule "De l’observation des pratiques des maîtres débutants : éléments de compréhension des organisateurs de pratiques typiques".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Marguerite ALTET, Professeur, Université de Nantes
  • Monsieur Joël CLANET, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Thierry PIOT, Professeur, Université de Caen Normandie
  • Monsieur Frédéric TUPIN, Professeur, Université de La Réunion


Résumé:

L’objectif de notre recherche est de tenter d’identifier les compétences professionnelles (Altet, 1996 et 2009) acquises ou en cours d’acquisition des maîtres novices durant leur année de stagiarisation (visée heuristique). Pour ce faire, nous nous inscrivons dans le paradigme écologique ou paradigme de la complexité (Clanet, 1997 ; Piot, 2014). Nous portons un intérêt particulier à l’acquisition des compétences liées à trois dimensions clés que sont la gestion du temps, la tâche et les interactions maîtres-élèves, dimensions étudiées notamment par les chercheurs intégrés au réseau OPEN (Observation des pratiques enseignantes). Nous postulons que le développement professionnel (Wittorski & Briquet-Duhazé, 2010), initié en début de carrière, est variable selon les novices et que cette variabilité est interdépendante du degré de maîtrise des compétences attachées à ces dimensions. Le niveau d’expérience constituant un axe majeur de notre recherche, nous opposerons, dans une approche contrastive, l’enseignant stagiaire à l’enseignant expérimenté, évoluant dans des situations similaires.

Si nous avons pour ambition de déceler des différences entre les stagiaires en formation professionnelle (variabilité inter-maîtres), nous visons également l’identification des « invariances qui dénotent la présence d’organisateurs des pratiques » (Clanet, 2001). Nous nous efforçons donc de repérer parmi les pratiques enseignantes mobilisées, les organisateurs des pratiques typiques des maîtres « novices ».

Pour ce faire, nous recourons à des méthodes mixtes, quantitative (questionnaires) et qualitative (observations et entretiens). Les questionnaires portent sur le niveau de maîtrise des compétences attendues (Référentiel de compétences, 2013) et sur les difficultés potentielles des futurs maîtres. La population enquêtée concerne les stagiaires eux-mêmes (N=178) ainsi que les maîtres d’accueil temporaire (MAT) (N=83) qui les accompagnent. Dans un second temps sont confrontés les deux corpus de représentations pour en évaluer le degré de congruence. Centrées sur trois dimensions organisatrices précédemment déclinées (Clanet, 2010), les observations portent sur six trinômes d’enseignants (un MAT et deux stagiaires N=18) oeuvrant dans des classes de cycle III. Nous prenons appui sur la dimension tâche, afin d’analyser les dimensions transversales temps et interactions. Plus précisément, les étapes communes, mises en évidence au sein de séances portant sur la résolution de problèmes – et partant la tâche donnée à l’élève – sont analysées via la gestion du temps et des interactions. Dans une perspective ergonomique (Leplat, 2000), nous mesurons enfin, à travers ces observations et des entretiens, l’écart entre tâche « prescrite » et tâche « effective ».
Les premiers résultats nous ont permis de dégager une typologie déclinant trois profils dominants parmi les maîtres stagiaires. En outre, il semble que s’agissant de l’enseignement des mathématiques à l’école élémentaire, les stagiaires rencontrent certaines difficultés communes, caractéristiques des premiers pas dans le métier. Pour autant, l’opposition initiale entre pratiques des stagiaires et pratiques des maîtres expérimentés laisse place à un continuum intégrant la complexité des pratiques d’enseignement donnant lieu à de multiples déclinaisons.
Au regard de l’analyse des résultats, la formation initiale des futurs professeurs des écoles pourrait être questionnée dans le but d’en améliorer la qualité via un processus réflexif.

Mots clés :
Compétences professionnelles – pratiques d’enseignement – développement professionnel – enseignants stagiaires – représentations professionnelles – contextes

 

 

 

Le 5 décembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Natacha CASSAM CHENAI pour son doctorat en Droit Fiscal. Dirigée par Madame Mireille MARTEAU LAMARCHE , elle s'intitule La rationalisation des dépenses fiscales en faveur des investissements immobiliers ultramarins des personnes physiques".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Mireille MARTEAU LAMARCHE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Frédéric DOUET, Professeur, Université de Rouen
  • Monsieur Alexandre MANGIAVILLANO, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Thibaut MASSART, Professeur, Université Paris-Dauphine


Résumé:

Les dépenses fiscales permettant de favoriser les investissements immobiliers ultramarins des personnes physiques, établies depuis maintenant une trentaine d’années, risquent pourtant d’être effacées du paysage fiscal français : d’une part, la fin prévue de ces dépenses approche à grand pas et d’autre part, ces dépenses font l’objet de nombreuses critiques et une partie de la doctrine milite pour leur suppression, au motif, principalement, que ces dépenses violeraient le principe d’égalité et qu’elles seraient trop coûteuses et ainsi néfastes aux finances publiques, sachant que le niveau de la dette publique est préoccupant et que la maîtrise des deniers publics est exigée tant au niveau national qu’au niveau européen.
Du moins, l’examen approfondi desdites dépenses fiscales et du droit les régissant permet de réfuter certaines idées reçues et permet d’offrir une nouvelle approche de ces dépenses. Cet examen révèle, contre toute attente, que ces dépenses contribuent au redressement des finances publiques et répondent ainsi à l’exigence de maîtrise des deniers publics. En outre, il montre que ces dépenses jouissent d’une grande légitimité et qu’elles doivent être maintenues et prorogées ; elles ne sont aucunement contraires au principe d’égalité et permettent même de faire prospérer ce principe ; qui plus est, elles permettent de concrétiser le principe de solidarité (notamment parce qu’elles contribuent à garantir le droit au logement et le droit à la santé), et constituent ainsi, des dépenses qualifiées d’« impérieuses », l’impériosité des dépenses étant un nouveau concept dégagé – ayant vocation à être utilisé pour toutes dépenses fiscales – permettant de faire le départ entre les dépenses qui doivent nécessairement être faites et qui pourraient être converties en dépenses budgétaires et celles qui ne le pourraient pas, eu égard au principe de nécessité de l’impôt. Cependant, pour de telles dépenses impérieuses, la question de la justification de leur nature fiscale est alors cruciale, d’où il suit qu’une méthode, permettant de déterminer si la nature fiscale de telles dépenses est justifiée, a été élaborée, laquelle a permis de montrer que la nature fiscale desdites dépenses favorisant les investissements ultramarins est appropriée.
Aussi légitimes que soient ces dépenses, elles ne sont toutefois pas exemptes de toute critique et mériteraient d’être réformées. Il s’agit notamment de mieux protéger les contribuables qui investissent aux fins d’obtenir un avantage fiscal (entre autres par le biais d’une lutte contre une insécurité juridique contestable) et de réduire certaines inégalités occasionnées par ces dépenses. En ce sens, et afin de mieux respecter le principe de solidarité, un certain nombre de propositions ont été émises (dont certaines pourraient profiter à l’ensemble des dépenses fiscales), au rang desquelles figure celle d’offrir aux contribuables la possibilité d'effectuer leurs investissements ouvrant droit à avantage fiscal, par le biais du service des impôts, lequel transfèrerait les fonds appartenant aux contribuables à une entreprise gérée par des personnes publiques, proposition renfermant de nombreux avantages.


Le 18 décembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Brice TOCKO pour son doctorat en Biologie des populations. Dirigée par Madame Hélène DELATTE, elle s'intitule :  : "  Richesse spécifique, diversité génétique et structuration des populations du complexe d’espèces Bemisia tabaci sur le manioc et plantes associées dans la zone CEMAC  ".

Composition du jury :

  • Madame Hélène DELATTE, Chercheur, H.D.R., CIRAD
  • Monsieur Michel DRON, Professeur, Université d’Orsay – Paris Sud
  • Monsieur Benoit FACON, Chercheur, H.D.R., The Center for Biology and Management of Populations
  • Monsieur Olivier GNANKINE, Maître de Conférences, Université de Ouagadougou
  • Monsieur Bernard REYNAUD, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Silla SEMBALLA, Professeur, Université de Bangui



Résumé:

L’étude de la richesse spécifique et génétique des ravageurs des cultures, vecteurs de virus phytopathogènes, dans un contexte d’invasion biologique en milieu continental, est indispensable pour la compréhension des mécanismes qui sous-tendent les émergences virales en Afrique Sub-saharienne. Le complexe d’espèce cryptique de Bemisia tabaci est composé de nombreuses espèces dont le groupe d’espèces Sub-Sahariennes qui sont inféodées au manioc en Afrique. Celles-ci sont directement impliquées dans la vection de nombreux virus provoquant la maladie de la mosaïque du manioc (CMD) ou celle de la striure brune (CBSV). Ces maladies entrainent de fortes pertes de rendement sur les cultures de manioc, qui figurent parmi les principales plantes à racine amylacées cultivées du continent Africain. Malgré les études réalisées, la diversité des espèces d’aleurodes sur manioc dans certains pays reste inconnue. En outre, peu d’information existe sur les flux de gènes au sein des espèces et potentiellement des sous-groupes génétiques récemment décrit au sein de ces espèces. C’est dans ce contexte que nous avons réalisé une étude génétique de 898 échantillons de Centrafrique et de 667 échantillons du Cameroun au moyen de marqueurs nucléaires (microsatellites) et mitochondrial (COI). Ces analyses ont permis la caractérisation de la variabilité génétique et de la différenciation intra et inter espèce. L’effet de possibles facteurs tels que la plante-hôte et l’origine géographique des individus analysés, souvent rapportés comme facteurs de structuration génétique chez l’espèce B. tabaci ont également été testés pour (i) déterminer la nature des espèces en circulation dans ces pays, (ii) comprendre la répartition de ces populations, (iii) évaluer l’étendue de leur diversité et structuration génétique, et (iii) considérer l’apport de ces connaissances dans la gestion des populations d’Afrique centrale. Nous avons ainsi pu décrire la présence en Centrafrique et au Cameroun de 6 espèces du complexe de B. tabaci et de 5 des sous-groupes d’une espèce (SSA1) de ce complexe (SSA1-SG1, SSA1-SG2, SSA1-SG1/2, SSA1-SG3, SSA2, SSA3, MED, MEAM1 et l’IO). Les abondances des populations d’aleurodes dénombrés sur manioc coïncident à des niveaux de type « pullulation » dans l’ensemble des zones échantillonnées, mettant en avant le statut de ces pays comme situés en zone épidémique. Ce travail de thèse a permis en outre de mettre en exergue le rôle de l’espèce SSA1-SG1 (P9H9/P18F5) dans la pullulation et l’expansion de la mosaïque africaine du manioc en Afrique centrale. Les populations de cette espèce et de cet haplotype en particulier ont été détectées comme dominantes et polyphages dans les pays échantillonnés. De même, au Cameroun, il été mis en avant que l’invasion et la pullulation de cet haplotype majoritaire pourrait être réalisé selon un processus d’invasion par hybridation avec les populations résidentes. Les données actuelles sur la distribution de cet haplotype dans ces deux pays tendent à montrer que non seulement le Cameroun et la RCA sont impactés par cette vague d’invasion mais pourraient l’être dans les pays limitrophes.

 

Le 26 janvier 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Antoine RIOU pour son doctorat en Écologie marine. Dirigée par Madame Pascale CHABANET, elle s'intitule :  : " Exploration analytique de la microchimie fine de l’otolithe pour l’écologie et l’étude de la gestion des stocks des poissons coralliens de l’île de La Réunion ".

Composition du jury :

  • Madame Pascale CHABANET, Directrice de Recherches, Institut de Recherches pour le Développement
  • Madame Karine POTHIN, Docteur, Réserve Naturelle Marine de la Réunion
  • Madame Martine POTIN-GAUTHIER, Professeur, Université de Pau et des Pays de l’Adour
  • Monsieur Gilles BAREILLE, Chercheur, Centre National de la Recherche Scientifique
  • Monsieur Henrich BRUGGEMANN, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Jacques PANFILI, Directeur de Recherches, Université de Montpellier



Résumé :

La gestion des ressources alimentaires doit passer par un équilibre entre activités humaines et une exploitation raisonnée de ces ressources. Sur l’île de La Réunion, la réserve naturelle marine oeuvre pour le maintien des populations de poissons traditionnellement exploitées comme le mérou macabit (Epinephelus merra, Serranidae) ou d’intérêt écologique (Acanthurus triostegus, Acanthuridae, et Plectroglyphidodon imparipennis, Pomacentridae).Pour mieux appréhender leur phase de vie larvaire souvent méconnue, la microchimie des otolithes a été utilisée pour retracer la vie des poissons dans un objectif appliqué à la gestion. Nos résultats ont permis de différencier la population de macabit à La Réunion en 3 groupes d’histoires de vie larvaires différentes sur un gradient nordsud, à partir de fortes variations en baryum, un élément trace provenant de l’environnement. Ces variations sont retrouvées également chez A. triostegus et P. imparipennis, lors de recrutement suite à des évènements cycloniques. Des sources de baryum ont été identifiées dans des eaux souterraines de La Réunion, mais aussi à l’échelle de l’océan Indien, aux Maldives et aux Iles Eparses. Le baryum s’est ainsi révélé être un élément trace à privilégier pour l’analyse de l’histoire de vie des poissons récifaux et pour révéler les caractéristiques spatiales et temporelles de la structure de leurs populations à l’échelle de La Réunion et dans l’océan indien. Des études complémentaires biologiques, chimiques et génétiques sont néanmoins nécessaires afin d’aboutir à des connaissances permettant d’adapter des mesures de gestion aux cycles biologiques des espèces.

 

Le 11 février 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Graziella CHUPPA TOSTAIN pour son doctorat en Biotechnologie environnementale. Dirigée par Monsieur Thomas PETIT et Madame Laëtitia , elle s'intitule :  "Traitement biologique de vinasses de distillerie en vue de la production de molécules d’intérêt et énergétiques".

Composition du jury :

  • Madame Laëtitia ADELARD, Maître de Conférences H.D.R., Université de La Réunion
  • Madame Hélène CARRERE, Directeur de Recherches, INRA
  • Madame Sabine GARABEDIAN, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Madame Elisabeth GIRBAL-NEUHASSER, Professeur, Université Paul Sabatier – Toulouse 3
  • Monsieur Thomas PETIT, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Thierry REGNIER, Associate professor, Tshwane University of Technology



Résumé:

Issues de la fermentation et de la distillation des mélasses de canne à sucre, les vinasses constituent, avec près de 150 000 tonnes annuellement produites, l'un des déchets de l’industrie agroalimentaire le plus abondant de l’île de La Réunion. De par leurs fortes teneurs en éléments organiques et minéraux, leur potentiel polluant est considérable et leur traitement un enjeu environnemental majeur.

Le recours aux micro-organismes tels que les champignons filamenteux et les levures constitue une alternative de dépollution pertinente et économiquement viable. Le traitement aérobie des vinasses conduit notamment à une baisse significative de leurs propriétés physico-chimiques. Les souches appartenant au genre Aspergillus se sont avérées être particulièrement efficaces pour le traitement des vinasses avec des rendements de DCO et de décoloration pouvant atteindre respectivement 77% et 40% de réduction. Par ailleurs ces traitements aérobies s’accompagnent de fortes productions de biomasse pouvant atteindre jusque 30 g.L-1 de biomasse sèche en fonction de l’origine des vinasses. Ces résultats suggèrent que certains micro-organismes, à l’instar d’Aspergillus, possèdent les outils enzymatiques nécessaires pour dégrader les molécules réfractaires présentes dans la vinasse et les convertir en molécules fermentescibles.

Aspergillus niger est un des ascomycètes les plus étudiés. Son génome a fait l’objet d’un séquençage et la plupart des gènes sont identifiés. Une analyse transcriptomique a permis d’appréhender les mécanismes mis en jeu lors de la croissance d’A. niger en milieu vinasse et mis en évidence la sécrétion d’enzymes hydrolytiques. Par ailleurs, nous avons cherché à valoriser cette biomasse sous forme énergétique. Ainsi le potentiel méthanogène de vinasses pré-traitées par voie aérobie a été évalué. Sous certaines conditions, ce potentiel a pu être amélioré jusqu’à 60% comparativement à celui de vinasses non traitées.




Mots-clés :
Vinasse, canne à sucre, champignons, prétraitement aérobie, enzymes hydrolytiques, digestion anaérobie, potentiel méthane

Le 18 février 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Olivier DUFOUR pour son doctorat en Ecologie. Dirigée par Monsieur Matthieu LE CORRE, elle s'intitule : " Reconnaissance automatique de sons d’oiseaux et d’insectes "

Composition du jury :

  • Monsieur Thierry ARTIERES, Professeur, Université d’Aix Marseille
  • Monsieur Thierry AUBIN, Directeur de Recherches, Université de Paris Sud
  • Monsieur Yves BAS, Chercheur, Muséum National d’Histoire Naturelle
  • Monsieur Vincent DELCOURT, Ingénieur, BIOTOPE
  • Monsieur Frédéric JIGUET, Professeur, Muséum National d’Histoire Naturelle
  • Monsieur Matthieu LE CORRE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Jérôme SUEUR, Maître de Conférences, H.D.R., Muséum National d’Histoire Naturelle


Résumé:

Cette thèse a consisté en l’utilisation d’outils d’informatiques pour recueillir des informations concernant l’écologie d’espèces animales.
L’objectif de départ était d’assembler des algorithmes capables de traiter des enregistrements acoustiques et de détecter, lister et dénombrer les sons éventuellement présents d’insectes, amphibiens et oiseaux. Pour ce faire nous avons testé de manière non exhaustive différents classifieurs et descripteurs de signal audio pour (première partie) organiser et participer à trois concours internationaux de reconnaissance automatique de sons d’animaux et (seconde partie) construire un outil de suivi d’abondance d’espèces d’oiseaux marins pélagiques sur l’île de la Réunion.

La première moitié de la thèse a été dédiée à la construction et au test de modèles de reconnaissance multiclasses (92 espèces animales : 82 espèces d’oiseaux (dont 66 passériformes), 9 espèces d’insectes, et 1 espèce d’amphibien, Pelophylax kl. grafi).

La seconde moitié de la thèse s’est concentrée sur la construction de détecteurs de cris de deux espèces d’oiseaux protégées dont les colonies sont particulièrement difficiles d’accès et menacées par le développement et les éclairages urbains : Le Pétrel de Barau (Pterodroma baraui, endémique de la Réunion et en danger d’extinction depuis 2008 d’après l’UICN) et le Puffin tropical (Puffinus bailloni).

Les concours internationaux de reconnaissance automatique de sons d’oiseaux (ICML4B, MLSP2013, NIPS4B, LifeCLEF Bird...) visent à recréer les capacités du cerveau humain. Il s’agit d’une thématique d’apprentissage machine connectée à l’intelligence artificielle, visant à faire avancer un domaine de l’informatique poussé par des solutions innovantes et ou bio-inspirées. Ces concours ne répondent pas aux besoins pratiques des biologistes soucieux d’utiliser la bioacoustique automatique comme outil de suivi de populations animales

Sur la base de nos expériences, nous concluons qu’il est peu pertinent de chercher un modèle de reconnaissance commun à toutes les espèces animales étant donné l’extrême variabilité des signaux de la biodiversité acoustique et que nous pouvons répondre à de forts et urgents enjeux de conservation par la construction de modèles monospécifiques capables de distinguer les signaux d’un seule espèce parmi tous les autres sons composants son environnement acoustique.

Dans le cadre du projet OMAIR (en étroite collaboration M. Mathieu Souquet et la thèse de M. Benoît Gineste), nous avons démontré que les suivis par acoustique passive offrent une alternative appropriée aux points d’écoutes sur le terrain parce qu’ils sont précis, autonomes, robustes, discrets et réduisent les dangers dus à l’observation (pour l’observateur et pour l’observé).

 

Le 25 mars 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Jonathan DURAND pour son doctorat en Physique de l’atmosphère. Dirigée par Monsieur Pierre TULET, elle s'intitule : " Modélisation de la dynamique et de l'évolution physico-chimique des gaz volcaniques lors de l'éruption d'avril 2007 du Piton de la Fournaise ".

Composition du jury :

  • Madame Céline MARI, Directrice de Recherches, Observatoire de Midi Pyrénées
  • Madame Aline PELTIER, Physicienne adjointe, Institut de Physique du Globe de Paris
  • Monsieur Hassen BENCHERIF, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Andrea DI MURO, Physicien adjoint, Institut de Physique du Globe de Paris
  • Monsieur Jean-Baptiste FILIPPI, Chargé de Recherches, Université de Corse
  • Monsieur Pierre TULET, Directeur de Recherches, Université de La Réunion



Résumé :

Le dioxyde de soufre (SO2) est un des principaux gaz émis lors des éruptions volcaniques. Au Piton de la Fournaise (La Réunion) environ 230 kT de SO2 ont été libérés pour la seule éruption d’avril 2007. Ces émissions ont provoqué d’importants problèmes sanitaires associés à des dégradations des infrastructures et des écosystèmes. Les mesures de SO2 réalisées par l’ORA ont relevé des concentrations supérieures aux seuils critiques pour la santé mais pas aux périodes où l’éruption était la plus intense. Cette étude consiste à utiliser le modèle meso-échelle atmosphérique Meso-NH pour simuler le transport de SO2 entre le 2 et le 7 avril, avec une attention portée sur l’influence des flux de chaleur provenant des coulées de lave. Trois domaines sont imbriqués de 2 km à 100m de résolution horizontale. Cette étude de modélisation couple simultanément (i) la dynamique atmosphérique de méso-échelle Meso-NH, (ii) un module de chimie en phase gazeuse et phase aqueuse, et (iii) un modèle de surface simulant une propagation de coulée de lave. Tous les flux (chaleur, vapeur, SO2, CO2 et HCl) sont déclenchées en ligne et sont fonction de la dynamique du front de propagation. Nos simulations reproduisent les observations des concentrations en surface de SO2 pour cette période et diverses analyses de sensibilité montrent que la distribution de soufre a été principalement contrôlée par le flux de chaleur de lave. Les dernières simulations incluent la modélisation du panache de vapeur d’eau lors de l’entrée de la lave en mer. Enfin, deux tests de sensibilités ont été réalisés sur la journée du 5 avril afin d’analyser les interactions dynamiques entre les différentes convections : au cratère et au dessus de la lave (flux de chaleur sensible) et lors de l’entrée de la lave en mer (flux de chaleur latente).

Le 31 mars 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Morguen ATIAMA pour son doctorat en Biologie des populations et Écologie. Dirigée par Monsieur Jean-Philippe DEGUINE, elle s'intitule : " Bioécologie et diversité génétique d'Orthops palus (Heteroptera, Miridae), ravageur du manguier à La Réunion ".

Composition du jury :

  •     Madame Anne-Marie CORTESERO, Professeur, Université de Rennes 1
  •     Madame Karen Mc COY, Directrice de Recherches, IRD
  •     Monsieur Jean-Philippe DEGUINE, Chercheur, H.D.R., CIRAD
  •     Monsieur Alain RATNADASS, Chercheur, H.D.R., CIRAD
  •     Monsieur Bernard REYNAUD, Professeur, Université de La Réunion


Résumé:

La culture du manguier à La Réunion est confrontée à un cortège de bioagresseurs, dont la punaise Orthops palus (Heteroptera, Miridae). Cette espèce est uniquement signalée en Ouganda et à La Réunion mais n’est considérée comme ravageur du manguier qu’à La Réunion. Peu d’études ont donc été consacrées à cet insecte, ce qui est à l'origine du manque de connaissance sur ce ravageur. L’objectif général de cette thèse est l’acquisition de connaissances sur O. palus. Il se décline en plusieurs objectifs spécifiques. Il s'agit, dans un premier temps, de caractériser la diversité de mirides présentes dans les vergers de manguiers de La Réunion. Dans un deuxième temps, l'objectif est de caractériser le cycle biologique d'O. palus et les interactions insecte-plantes. Enfin, dans un troisième temps, le dernier objectif consiste à étudier la distribution et la diversité génétique de l'espèce à La Réunion et dans la zone Sud-Ouest de l'Océan Indien (SOOI). Les principaux résultats de la thèse sont les suivants. La miridofaune des vergers de manguiers a été étudiée et, parmi les 13 espèces de mirides recensées, O. palus est l’espèce la plus abondante sur les inflorescences du manguier lors de sa floraison. Pour identifier O. palus au laboratoire et la reconnaître sur le terrain, trois outils originaux ont été construits (une clé d’identification, des séquences du Cytochrome c Oxydase I et une fiche de reconnaissance sur le terrain). Un élevage d’O. palus a été mis au point ; il a permis de caractériser son cycle biologique et de mesurer les durées de développement des différents stades. Parallèlement, l’inventaire in situ des plantes hôtes d’O. palus (15 espèces à La Réunion) a montré le caractère polyphage de espèce. Les études sur la diversité et la structuration génétique d’O. palus dans les îles du SOOI ont apporté des résultats importants. A La Réunion, la population d'O. palus est structurée en deux clusters, mais les facteurs structurant n'ont pu être totalement identifiés. A Maurice, une seule population est recensée et demeure différente de celles de La Réunion. Aucune race d’hôte n’a été mise en évidence, ni à La Réunion, ni à Maurice. Des flux de populations, dans les deux sens, ont été mis en évidence entre ces deux îles. Enfin, l’analyse de la diversité de l'ADN mitochondrial sur des individus prélevés sur quatre îles du SOOI (La Réunion, Maurice, Mayotte, Grande Comore) montre la présence d'au moins sept haplotypes dont la distribution confirme les échanges inter-îles. La dynamique spatiale et temporelle de l'insecte en relation avec sa stratégie de passage de l’année ainsi que les flux de populations à l’échelle du SOOI font l’objet de discussions transversales. Les résultats montrent qu’au-delà d'être une punaise s'attaquant uniquement au manguier, comme son nom le suggérait jusqu'à présent, O. palus est surtout une "Punaise des fleurs", susceptible de se maintenir toute l'année en se déplaçant, selon la disponibilité des ressources alimentaires, de plante en fleur à plante en fleur. Parmi les plantes participant à sa dynamique annuelle, plusieurs sont des plantes d'intérêt économique (letchi, jujubier, avocatier). Diverses perspectives de recherche sont proposées pour compléter les connaissances déjà acquises sur O. palus, notamment la compréhension des processus de dispersion des populations à l'échelle de l'agroécosystème, la vérification de la présence d’O. palus dans d'autres territoires du SOOI et l'étude de sa diversité génétique dans cette même région.

Enfin, à la lumière des résultats acquis dans la thèse, des propositions de gestion agroécologique des populations d’O. palus à l’échelle locale, ainsi que des recommandations sur les mesures de précaution à prendre pour éviter les flux de populations entre les pays de l’Océan Indien sont faites.

Le 29 avril 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Florence BOYER pour son doctorat en Biochimie. Dirigée par Monsieur Emmanuel BOURDON, elle s'intitule : "Stress oxydant et pathologie diabétique. Impact de l'hyperglycémie et de l'albumine glyquée sur les cellules cardiaques et adipeuses".

Composition du jury :

  • Madame Marjolaine ROCHE, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Theeshan BAHORUN, Professeur, Université de Maurice
  • Monsieur Emmanuel BOURDON, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur M.Faadiel ESSOP, Professeur, University of Stellenbosch
  • Monsieur Olivier JOUBERT, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Lorraine
  • Monsieur Christian LEFEBVRE D’HELLENCOURT, Professeur, Université de La Réunion


Résumé:

Le stress oxydant correspond à un déséquilibre entre les défenses antioxydantes et les espèces pro-oxydantes en faveur de ces derniers. Il joue un rôle central dans de nombreuses pathologies telles que l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires.
Le diabète est caractérisé par une hyperglycémie chronique, source d’un stress oxydant accru et de dommages oxydatifs tissulaires. Notamment l’hyperglycémie favorise la glycation des protéines aboutissant à la formation de produits avancés de glycation (AGE). Bien que l’action délétère des AGE soit reconnue dans le diabète, leurs rôles au niveau cardiaque et adipeux restent encore assez méconnus.
L’objectif de mon travail de thèse a été de déterminer les effets du stress oxydant, induit par l’hyperglycémie et l’albumine glyquée, au niveau des tissus adipeux et cardiaque, mais aussi au niveau de lignées cellulaires adipocytaires et cardiaques.
Mes résultats ont montré un impact délétère de l’hyperglycémie tant au niveau cellulaire que tissulaire. De plus, certains dysfonctionnements identifiés au niveau de cœurs ou de tissu adipeux provenant de modèle animaux diabétiques ont pu être reproduits in vitro par l’incubation de lignées cellulaires adipeuses ou cardiaques en présence d’albumine glyquée.
Cette étude propose de nouveaux éléments de compréhension sur les dommages de type oxydatif dans le cadre de la pathologie diabétique et ouvre de nouvelle piste d’étude sur le rôle spécifique que pourrait exercer les AGE issus de l’albumine au niveau du tissu adipeux et cardiaque.

 

Le 6 mai 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Laury BLAMBERT pour son doctorat en Biologie des populations. Dirigée par Monsieur Thierry PAILLER, elle s'intitule : "Biologie et chimie des Jumellea aromatiques de la Réunion. Application à la conservation et à la valorisation des espèces"

Composition du jury :

  • Monsieur Stéphane BARET, Docteur, Parc National de La Réunion
  • Monsieur Philippe FELDMANN, Directeur de Recherches, CIRAD Montpellier
  • Monsieur Michel GRISONI, Docteur, CIRAD Réunion
  • Monsieur Thierry PAILLER, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Bertrand SCHATZ, Directeur de Recherches, CNRS Montpellier
  • Monsieur Stéphane POUSSIER, Professeur, Université de la Réunion


Résumé:

La biodiversité de l’île de La Réunion a récemment été reconnue comme d’intérêt mondial. Depuis 2010 le territoire du Parc National de La Réunion est en effet classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette riche biodiversité fournit des services à l’homme, notamment par le biais des plantes aromatiques et médicinales, utilisées traditionnellement sur l’île. Aujourd’hui, la responsabilité de La Réunion vis à vis de sa biodiversité est grande et l’enjeu majeur consiste à la gérer et à la valoriser durablement.

Le faham est une orchidée emblématique et patrimoniale, endémique des Mascareignes (Réunion, Maurice), bien connue des réunionnais et largement consommée pour ses propriétés aromatiques et médicinales. L’appellation faham regroupe en réalité deux espèces: une espèce de haute altitude, Jumellea rossii, et une espèce de basse altitude, Jumellea fragrans. Actuellement, le faham est récolté en milieu naturel sur les domaines publics ou privés car il n’existe pas de système de production agricole. L’utilisation continue de cette ressource depuis maintenant plusieurs siècles menace fortement sa survie en milieu naturel. C’est dans ce contexte qu’a été créé le projet ORCHIFAH, qui vise à mettre en place une filière de production de faham respectueuse de l’environnement et offrant des garanties quant à sa conservation. Partie intégrante de ce projet, le présent travail a pour objectif d’étudier certains aspects de la biologie et la chimie des deux espèces de faham préalablement à la mise en place d’une filière agricole. Ainsi, le système de reproduction, la germination asymbiotique in vitro, les rythmes de croissance et de production de biomasse foliaire, et la composition métabolomique des deux espèces ont été étudiés. Les résultats concourent à améliorer la connaissance des espèces, et fournissent une base solide pour leur mise en culture, ainsi que pour la conduite d’actions de conservation appropriées.

Le 29 juin 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Laurent BRIDIER pour son doctorat en Physique énergétique. Dirigée par Monsieur Alfred Philippe LAURET, elle s'intitule " Modélisation et optimisation d’un système de stockage couplé à une production électrique renouvelable intermittente ".

Composition du jury :

  • Monsieur Mathieu DAVID, Maître de conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Stéphane LASCAUD, Ingénieur de Recherches, CEO EDF Store et Forecast
  • Monsieur Philippe LAURET, Professeur, université de La Réunion
  • Monsieur Bernard MULTON, Professeur, École Normale Supérieure de Rennes
  • Monsieur Patrice PONGERARD, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Xavier ROBOAM, Directeur de Recherches, CNRS,  École Nationale Supérieure Électronique Électrotechnique Informatique Hydraulique Télécommunication, Toulouse


Résumé:

L'objectif de cette thèse est la gestion et le dimensionnement optimaux d'un Système de Stockage d'Energie (SSE) couplé à une production d'électricité issue d’Énergies Renouvelables Intermittentes (EnRI). Dans un premier temps, un modèle technico-économique du système SSE-EnRI est développé, associé à trois scénarios types d'injection de puissance au réseau électrique : lissage horaire basé sur la prévision J-1 (S1), puissance garantie (S2) et combiné (S3). Ce modèle est traduit sous la forme d'un programme d'optimisation non linéaire de grande taille. Dans un deuxième temps, les stratégies heuristiques élaborées conduisent à une gestion optimisée - selon les critères de fiabilité, de productivité, d'efficacité et de profitabilité du système - de la production d'énergie avec stockage, appelée "charge adaptative" (CA). Comparée à un modèle linéaire mixte en nombres entiers (MILP), cette gestion optimisée, applicable en conditions opérationnelles, conduit rapidement à des résultats proches de l'optimum. Enfin, la charge adaptative est utilisée dans le dimensionnement optimisé du SSE - pour chacune des trois sources : éolien, houle, solaire (PV). La capacité minimale permettant de respecter le scénario avec un taux de défaillance et des tarifs de revente de l'énergie viables ainsi que les énergies conformes, perdues, manquantes correspondantes sont déterminées. Une analyse de sensibilité est menée montrant l'importance des rendements, de la qualité de prévision ainsi que la forte influence de l'hybridation des sources sur le dimensionnement technico-économique du SSE.



Mots clés :

Stockage d'énergie renouvelable, dimensionnement optimal, services réseau, optimisation heuristique.

Le 8 juillet 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Étienne FRUMENCE pour son doctorat en Biologie Médecine Santé. Dirigée par Madame Pascale GUIRAUD, elle s'intitule " Réponse cellulaire à l'infection par les arbovirus Sindbis et Zika. Effets d'un facteur environnemental : le cadmium ".

Composition du jury :

  • Madame Pascale GUIRAUD, Professeur, Université de La Réunion
  • Madame Nolwenn JOUVENET, Chargée de Recherches, CNRS, HDR, Institut Pasteur
  • Madame Marjolaine ROCHE, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Emmanuel BOURDON, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Pierre-Emmanuel CECCALDI, Professeur, Université Paris Diderot
  • Monsieur Walid RACHIDI, Maître de Conférences, H.D.R., Université Grenoble Alpes



Résumé:

Les arbovirus sont un groupe de virus transmis par des vecteurs arthropodes contaminant chaque année plusieurs centaines de millions de personnes à travers le monde. De nombreux facteurs environnementaux, comme les xénobiotiques peuvent influencer la propagation des infections virales, la susceptibilité de l’hôte et la sévérité de l’infection. Parmi eux, le cadmium, métal toxique est connu pour moduler la résistance de l’hôte lors des infections par les arbovirus.

Ces travaux de thèse se sont portés sur l’étude de l’alphavirus Sindbis et du flavivirus Zika infectant des cellules épithéliales humaines. Les résultats de cette thèse ont permis de démontrer que les cellules A549 étaient permissives à la souche épidémique de 2013 du virus Zika. Le virus se réplique efficacement et induit une apoptose de type mitochondriale dans les cellules A549. La réponse immunitaire innée des cellules a été caractérisée et le rôle des interférons de type I a été mis en avant. Ces résultats peuvent contribuer à une meilleure compréhension des mécanismes de pathogénicité de ce virus chez l’homme. Par la suite, les effets d’une exposition au cadmium lors des infections par les virus Sindbis et Zika ont été évalués. L’infection par le virus Zika n’a pas été modulée par l’exposition au cadmium in vitro. Mais de façon surprenante dans le cas de l’infection des cellules HEK 293, le cadmium a protégé les cellules des effets cytopathiques induits par le virus Sindbis. En présence de cadmium, l’apoptose induite par le virus a été inhibée et la réplication du virus Sindbis a été réduite.

 

Le 24 août 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Mohamed Toihir ABDOULWAHAB pour son doctorat en Physique de l’atmosphère. Dirigée par Monsieur Hassan BENCHERIF et co-dirigée par Monsieur Venkataraman SIVAKUMAR, elle s'intitule " Analyse de la variabilité et la tendance de l'ozone stratospherique au-dessus des tropiques et subtropiques sud ".

Composition du jury :

  • Madame Andréa PAZMINO, Physicienne adjointe, Université de Versailles Saint Quentin
  • Monsieur Hassan BENCHERIF, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Laaziz EL AMRAOUI, Chargé de Recherches, Météo France
  • Monsieur Alain HAUCHECORNE, Directeur de Recherches, Université de Versailles Saint Quentin
  • Monsieur Thierry PORTAFAIX, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Alain SARKISSIAN, Physicien adjoint, Université de Versailles Saint Quentin
  • Monsieur Venkataraman SIVAKUMAR, Professeur, University of Kwazulu Natal


Résumé:


L’ozone joue un rôle primordial dans l’équilibre photochimique de l’atmosphère et participe à l’équilibre radiatif de la Terre. Dans la troposphère, l’ozone détermine la capacité oxydante de la majorité des gaz et agit comme un gaz à effet de serre ; tandis que dans la stratosphère l'ozone joue un rôle vital pour la biosphère en filtrant les radiations ultraviolettes les plus dangereuses. D’où l’intérêt de surveiller la variation de l’ozone continuellement à différents endroits du globe.
Dès le début des années 80, il a été constaté une diminution inquiétante et progressive de l’ozone stratosphérique, du fait notamment de l’augmentation des émissions de composés halogénés synthétiques (chlore, brome iode ou fluor). Ce constat a conduit à la signature du Protocole de Montréal en 1987 dont l’objectif est de mettre en place une politique internationale visant à réduire les émissions des substances qui contribuent à l’appauvrissement de la couche d’ozone. Trente ans après la signature du Protocole de Montréal, les concentrations de ces substances commencent à diminuer dans l’atmosphère, le trou dans la couche d’ozone au-dessus de l’Antarctique diminue progressivement (Salomon et al., 2016) et un recouvrement de la couche d’ozone est prévu avant 2050 (OMM, 2014).
Il est nécessaire aujourd’hui de poursuivre les efforts de surveillance de l’ozone à l’échelle du globe et de bien suivre son évolution en tenant compte des forçages qui modulent ses concentrations dans différentes couches de l’atmosphère. Dans ce travail, nous utilisons des mesures d’ozone effectuées par différents instruments d’observation opérationnels sur un ensemble de sites tropicaux et subtropicaux de l’hémisphère sud. Ces jeux de données d’observation ont été structurés et combinés pour construire des bases des données fiables et homogènes, afin d’étudier la variabilité et d’estimer les tendances de l’ozone. La caractérisation des forçages contribuant à la variabilité de l’ozone est basée sur le développement et l’utilisation d’un ensemble d’outils numériques de traitement du signal, dont les transformées de Fourier et les décompositions en ondelettes.
En plus des outils statistiques, un modèle d’estimation des tendances est mis en œuvre. Il s’agit du modèle Trend-Run adapté au LACy et utilisé pour la quantification des forçages et l’estimation des tendances décennales (Bencherif et al., 2006 ; Bègue et al., 2010). Les résultats des tendances obtenus pour l’ensemble des sites étudiés montrent une amélioration de la couche d’ozone avec des taux variables entre 0 et 2.78% par décennie. Cette amélioration est observée surtout aux latitudes subtropicales au-dessus de 22km.

Le 13 septembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Benoit GINESTE pour son doctorat en Ecologie marine. Dirigée par Monsieur Mathieu LE CORRE en partenariat avec le bureau d'études BIOTOPE, elle s'intitule "Étude de la biologie et de la vulnérabilité au développement anthropique des oiseaux marins nocturnes à La Réunion ".

Composition du jury :

  • Monsieur Yves HANDRICH Chargé de Recherches, H.D.R., Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien
  • Monsieur Sébastien JAQUEMET, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Matthieu LE CORRE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Mathieu SOUQUET, Directeur stratégique Océan Indien, Biotope
  • Monsieur Yann TREMBLAY, Chargé de Recherches, Institut de Recherches pour le Développement
  • Monsieur Éric VIDAL, Directeur de Recherches, Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale



Résumé:

Les activités humaines sont à l’origine de la plupart des menaces actuelles pesant sur la biodiversité. Dépendant des milieux marins et terrestres pour leur survie et leur reproduction, les oiseaux marins sont particulièrement exposés aux pressions anthropiques. Dans les îles urbanisées où nichent des oiseaux marins, les aménagements urbains et industriels provoquent de la mortalité, induite par les collisions ou par la pollution lumineuse, responsable d’échouages de jeunes individus attirés par les lumières artificielles. Les oiseaux marins nocturnes, et notamment les Procellariidae, sont particulièrement concernés par ce phénomène mondial, car de nombreuse d’espèces, dont certaines sont endémiques et menacées, nichent dans des îles urbanisées, singulièrement dans la ceinture intertropicale. Des campagnes de sensibilisation et des opérations de sauvetage sont localement mises en place pour secourir les oiseaux impactés par les aménagements. C’est le cas de l’île de La Réunion dont la population humaine dépasse les 850 000 habitants et qui abrite 4 espèces de Procellariidae nicheurs dont 2 espèces endémiques et menacées de disparition. Des opérations de sauvetages sont réalisées en continue depuis 1996. Cependant, du fait du caractère diffus de ces perturbations, les impacts de ces aménagements sur les individus et sur les populations ont rarement été quantifiés. Dans une optique de conservation et afin de réaliser des études environnementales objectives et pertinentes, permettant de proposer des mesures d’évitement, de réduction et de compensation des impacts (la séquence Éviter, Réduire, Compenser ou « ERC »), il est nécessaire de disposer d’informations sur la répartition des espèces susceptibles d’être impactées, sur leur comportement de vol et d’une évaluation de leur vulnérabilité vis-à-vis des aménagements à différentes échelles temporelles et spatiales. L’objectif de cette thèse est donc d’évaluer la vulnérabilité des oiseaux marins nocturnes de La Réunion vis-à-vis des aménagements. Dans un premier temps, nous avons étudié, au travers de deux prospections acoustiques, l’évolution de la taille de la population et de la répartition des colonies de puffin tropical Puffinus bailloni à l’échelle de l’île sur une période de 19 ans. Dans un second temps, grâce à la technologie radar, nous avons caractérisé les patterns de vol du puffin tropical et du pétrel de Barau Pterodroma baraui à différentes échelles temporelles et spatiales. Nos résultats montrent une stabilité apparente de la population de puffin tropical malgré la forte pollution lumineuse, suggérant, entre autre, l’efficacité des opérations de sauvetage. Le puffin tropical et le pétrel de Barau présentent des patterns de vol spécifique (timing, altitude, saison, distribution spatiale). Les effectifs estimés de pétrel de Barau transitant par nuit suggèrent une population plus importante que celle connue actuellement, tandis que nos observations de puffin tropical sont cohérentes avec les estimations actuelles. Les jeunes pétrels de Barau s’envolent principalement durant les premières heures de la nuit. Des outils d’aide à la décision à destination des aménageurs, des gestionnaires et des services environnementaux de l’Etat ont été produits à partir de ces différentes informations. Nous avons également mis au point une méthodologie pour l’évaluation des impacts potentiels de projets d’aménagement sur les oiseaux marins. Nous avons ensuite proposé un ensemble de mesures générales d’évitement et de réduction des impacts des aménagements sur l’avifaune marine ainsi que des mesures potentielles de compensation, au travers notamment, de la création d’un fond fiduciaire. Nos travaux soulèvent également la nécessité de la poursuite des recherches fondamentales et appliquées sur ces problématiques.



Mots clés

Oiseaux marins nocturnes – Pterodroma baraui – Puffinus bailloni - La Réunion - prospection acoustique - radar ornithologique - répartition des colonies - estimation des effectifs - comportement de vol - vulnérabilité face aux risques de collision et d’échouage - séquence « Éviter, Réduire, Compenser »

Le 16 septembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Jérôme RIVIÈRE pour son doctorat en Electronique. Dirigée par Monsieur Jean-Daniel LAN SUN LUK, elle s'intitule " Conception et réalisation de rectenna en technologie guide d'onde coplanaire (CPW) pour de faibles niveaux de puissance ".

Composition du jury :

  • Monsieur Frédéric ALICALAPA, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Alexandre DOUYERE, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Jean-Daniel LAN SUN LUK, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Vikass MONEBHURRUN, Professeur adjoint, H.D.R., Centrale Supélec
  • Monsieur Christian VOLLAIRE, Professeur, Ecole Centrale de Lyon
  • Monsieur Tân Phu VUONG, Professeur, INP-Grenoble



Résumé :


Le sujet de thèse abordé lors de cette soutenance s'inscrit dans la thématique du LE²P sur l'autonomie énergétique des réseaux de capteurs. Ce travail est axé sur la partie réception et redressement du transfert de l'énergie sans fil pour l'apport d'énergie à des capteurs nomades. Ce procédé n'est pas nouveau et prend son origine dans les années 1950. Les connaissances dans l'appréhension de ce processus sont nombreuses pour certains guides d'onde tels que le microruban. Mais la nécessité de perçages dans ces structures de guide d'onde peut être contraignante et causer des disparités dans une chaîne de construction.

Ceci a motivé les travaux présentés qui utilise une technologie de guide d'onde coplanaire (CPW) peu exploitée. Ainsi, la conception d'un tel dispositif passe par la maîtrise d'un point de vue conceptuel et expérimental de cette technologie. La démarche consiste à utiliser ce guide d'onde coplanaire en minimisant les effets négatifs que peut engendrer ce dernier, pour s'abroger du besoin de perçage et faciliter la réalisation des dispositifs de redressement en limitant le nombre d'interactions humaines.

Le 20 septembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Julien HOARAU pour son doctorat en Biotechnologie. Dirigée par Monsieur Thomas PETIT, elle s'intitule " Développement d’un procédé de production de biodiesel par voie microbienne à partir de déchets organiques issus de l’agro-industrie réunionnaise ".

Composition du jury :

  • Madame Pascale DE CARO, Maître de Conférences, H.D.R., ENSIACET - Toulouse
  • Madame Isabelle GRONDIN, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Yanis CARO, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Alain MARTY, Professeur, INSA Toulouse
  • Monsieur Jean-Marc NICAUD, Directeur de Recherches, INRA
  • Monsieur Thomas PETIT, Professeur, Université de La Réunion


Résumé :

La Réunion dispose d’un gisement important de ressources organiques renouvelables dont une grande partie est sous forme de déchets liquides tels que les vinasses de distillerie, représentant plus de 150 000 tonnes d’effluent par an. Les problématiques de gestion de ces effluents sont fortement impactées par leur haute charge en élément organique et nécessitent la mise en œuvre de techniques de dépollution coûteuses. Leur valorisation en tant que matière première est donc une voie potentielle pour une gestion plus efficace et économiquement rentable. Parmi les nombreuses pistes de valorisation biotechnologiques existantes pour les vinasses de distillerie, nous nous sommes proposés dans ce projet de valoriser ces déchets sous forme de biodiesel. La sélection de microorganismes oléagineux (champignons filamenteux et levures) adaptés aux déchets liquides de distilleries locales en vue de leur transformation en biodiesel a mis en avant les capacités de croissance des souches de champignons filamenteux dont 60% de celles testées ont démontré une croissance supérieure à 8 g/L et allant jusqu’à 20 g/L, avec des capacités de mobilisation des ressources nutritives de la vinasse jusqu’à 50% de l’azote et du carbone organique. L’adaptation du procédé à la levure oléagineuse Yarrowia lipolytica, connue comme microorganisme oléagineux modèle pour la production de biodiesel a mis en évidence une carence en phosphate limitante pour la croissance de ce microorganisme, ainsi qu’une amélioration de 80% de la biomasse produite observée après ajout de KH2PO4. Par ailleurs, la mobilisation du matériel enzymatique d’un microorganisme à forte croissance sur vinasse a également permis d’obtenir une amélioration de la production de biomasse levurienne, laissant entrevoir la possibilité de valorisation d’un cocktail enzymatique spécifiquement adapté à la dégradation de vinasses de distilleries. Enfin, l’évaluation de protocoles de transformation des lipides plus efficaces a été réalisée en cherchant à limiter les coûts liés au séchage et à l’extraction des lipides avant méthanolyse. L’application de la transestérification directe de la biomasse a permis une production plus importante de biodiesel comprise entre 10 et 90 % selon l’humidité de la biomasse, démontrant la possibilité de supprimer l’étape d’extraction des lipides. Par ailleurs, la combinaison de catalyseurs basiques et acides permet d’augmenter les rendements en biodiesel à partir de biomasse humide pour se rapprocher des performances obtenues sur biomasse sèche.

 

Le 23 septembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Emmanuel PICHON pour son doctorat en Chimie. Dirigée par Madame Anne BIALECKI, elle s'intitule " Recherche de molécules naturelles bioactives issues de la biodiversité marine de la zone Sud-Ouest de l’Océan Indien ".

Composition du jury :

  • Madame Anne BIALECKI, Professeur, Université de La Réunion
  • Madame Isabelle GRONDIN, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Madame Jacqueline SMADJA, Professeur émérite, Université de La Réunion
  • Monsieur Ali AL-MOURABIT, Directeur de Recherches, Institut de Chimie des Substances Naturelles
  • Monsieur Michel FREDERICH, Professeur, Université de Liège
  • Monsieur Olivier GROVEL, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Nantes


Résumé :


Les travaux de thèse présentés dans ce manuscrit portent sur l'étude de quatre éponges marines issues de la zone Sud-Ouest de l’Océan Indien : Plakortis kenyensis, Theonella swinhoei, Haliclona fascigera et Fascaplysinopsis reticulata. Les travaux entrepris comprenaient l'étude chimique de ces éponges incluant l'extraction, l'isolement et l'identification des métabolites secondaires par différentes techniques chromatographiques (CLMP, CLHP...) et spectroscopiques (UV-visible, HRMS, RMN 1D et 2D...). Douze métabolites secondaires ont été isolés de ces éponges dont six de structures nouvelles, à savoir : l’acide 2,5-époxydocosan-6-én-21-ynoïque (HF1), un acide gras atypique isolé de l’éponge Haliclona fascigera ; la 8-oxo-tryptamine (FR2), la 6,6’-bis-(débromo)- gelliusine F (FR3), la 6-bromo-2’-déméthyl-3’-N-méthyl-1’,8-dihydroaplysinopsine (FR6), la 5,6-dibromo-2’- déméthyl-3’-N-méthyl-1’,8-dihydroaplysinopsine (FR7) et la 5,6-dibromo-3’-déimino-2’-déméthyl-3’-oxo-1’,8- dihydroaplysinopsine (FR8), cinq alcaloïdes indoliques isolés de l’éponge Fascaplysinopsis reticulata. La valorisation des molécules isolées a ensuite été envisagée via l'évaluation de leurs activités biologiques. Parmi les douze molécules isolées, sept ont montré une activité antipaludique, trois une activité inhibitrice du quorum sensing de la bactérie bioluminescente Vibrio harveyi et cinq une activité anti-microfouling par inhibition de l’adhésion et/ou de la croissance de souches microbiennes marines.


Mots clés :
 
Océan Indien, Eponges marines, Plakortis kenyensis, Theonella swinhoei, Haliclona fascigera, Fascaplysinopsis reticulata, métabolites secondaires, activité antipaludique, activité anti-microfouling, activité inhibitrice du quorum sensing, activité antimicrobienn

Le 26 septembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Santatra RAVELOMANANTSOA pour son doctorat en Microbiologie. Dirigée par Philippe PRIOR, elle s'intitule " Biologie des populations du complexe d’espèces Ralstonia solanacearum appliquée à l’épidémiologie du flétrissement bactérien de la pomme de terre à Madagascar ".

Composition du jury :

  •     Madame Caitilyn ALLEN, Professeur, University of Wiscosin
  •     Madame Isabelle RAMONTA, Professeur, Université d’Antananarivo
  •     Madame Isabelle ROBENE, Chercheur, H.D.R., CIRAD 3P
  •     Monsieur Claude BRAGARD, Professeur, Université Catholique de Louvain
  •     Monsieur Stéphane POUSSIER, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Philippe PRIOR, Directeur de Recherches, CIRAD 3 P



Résumé :

Le complexe d’espèces Ralstonia solanacearum (ceRs) constitue un groupe de souches génétiquement hétérogène, responsable du flétrissement bactérien chez une vaste gamme d’hôtes pouvant compromettre la pérennité de l’agriculture d’aujourd’hui. Récemment, une épidémie sévère et atypique de flétrissement bactérien sévit dans les bassins de production de pomme de terre des hauts plateaux centraux malgaches. Le contrôle et le déploiement de cultivars résistants pour la gestion durable de l’épidémie impliquent la caractérisation au préalable de l’agent pathogène d’une part, la compréhension de la structure et l’organisation spatiale des populations du ceRs prévalentes dans les bassins, d’autre part. Nous avons exploré la diversité génétique du ceRs pour caractériser et comprendre les graves épidémies de flétrissement bactérien qui sévissent à Madagascar. Une large collection de souches (n=1224; 75 sites) est constituée. Les souches sont assignées aux phylotypes I, III, et la grande majorité associée à l’épidémie appartiennent au groupe IIB-1 (‘Brown rot’ des anglo-saxons) signalé pour la première fois à Madagascar. L’approche MLVA (RS2-MLVA9) a révélé leur apparenté aux souches IIB-1 distribuées mondialement, suggérant ainsi une introduction malheureuse à Madagascar. Trois populations clonales se propagent par des tubercules infectées. Cette étude a également permis de définir pour la première fois la structure des populations des souches du phylotype III. Le génotypage des souches malgaches du phylotype III, avec le schéma hautement résolutif RS3-MLVA16 que nous avons développé, a révélé une forte diversité génétique structurée géographiquement en onze populations clonales bien différenciées. Cette structure reflète un caractère endémique des populations suggérant l’absence de transmission par tubercules. Les souches malgaches sont différentes de celles d’Afrique continentale. Les souches IIB-1 et III présentent deux modèles épidémiologiques différents. Les variétés de pomme de terre cultivées à Madagascar n’ont montré aucune résistance génétique vis-à-vis du panel de souches malgaches. Cependant, dans nos conditions expérimentales les accessions du CIP 720118 et 800934 sont résistantes aux souches I-31 non détectées pour l’instant à Madagascar, mais prévalentes dans l’Océan Indien. Nous disposons ainsi d’un outil robuste pouvant être appliqué à l’étude du phylotype III, d’une vue globale de la structure des populations et d’épidémiologie du ceRs.

 

Le 26 septembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Emmanuelle DORLA pour son doctorat en Chimie. Dirigée Madame Isabelle GRONDIN, elle s'intitule " Étude phytochimique et propriétés bioactives de Peperomia borbonensis (Miq.) Piperaceae ".

Composition du jury :

  • Madame Anne-Marie CORTESERO, Professeur, Université de Rennes 1
  • Madame Isabelle GRONDIN, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Madame Caroline STEVIGNY, Professeur, Université Libre de Bruxelles
  • Monsieur Philippe LAURENT, Docteur, Université de La Réunion


Résumé:

Les maladies impliquant des micro-organismes représentent un problème majeur de santé publique en raison du fort taux de mortalité provoqué par l’accroissement et l’émergence de souches résistantes. De même, les régions tropicales du Monde et La Réunion doivent faire face depuis plusieurs années à la pression accrue d’arthropodes ravageurs de cultures et vecteurs de maladies. Pour lutter contre ces arthropodes, des pesticides synthétiques aux conséquences désastreuses sur l’Homme et l’environnement sont principalement utilisés. Un phénomène grandissant de résistance aux molécules conventionnelles est observé chez ces pathogènes. Face à ce constat, il est primordial de proposer de nouvelles molécules aux propriétés biocides. Dans le cadre de ces travaux de thèse, un criblage biologique préliminaire réalisé sur vingt plantes endémiques et indigènes de La Réunion a mis en évidence l’activité antibactérienne et acaricide des extraits acétate d’éthyle de plusieurs espèces végétales. En raison de son large spectre d’activités biologiques, l’espèce Peperomia borbonensis (Miq.) a été sélectionnée pour une investigation chimique et biologique approfondie. La suite de ces travaux de recherche a été consacrée à l’isolement par fractionnements bio-guidés et à l’identification des composés bioactifs non volatils. Quatorze molécules, dont un amide de structure nouvelle, ont été ainsi caractérisés. Par ailleurs, les propriétés insecticides de l’huile essentielle de cette Piperaceae ont été démontrées contre la mouche du melon Bactrocera cucurbitae.

 

Le 7 octobre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Somasekhar Reddy KANDUKURI pour son doctorat en Physique énergétique. Dirigée par Monsieur Jean-Daniel LAN SUN LUK et co-encadrée par Messieurs Nour Mohammad MURAD et Richard LORION, elle s'intitule " Spatio-Temporal Adaptive Sampling Techniques for Energy Conservation in Wireless Sensor Networks ".

Composition du jury :

  •     Monsieur Denis GENON-CATALOT, Maître de Conférences, Université Pierre Mendés France
  •     Monsieur Jean-Daniel LAN SUN LUK, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Richard LORION, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  •     Monsieur Abdelhamid MELLOUK, Professeur, Université Paris-Est Créteil Val de Marne
  •     Monsieur Nour Mohammad MURAD, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  •     Monsieur Jean-Marc THIRIET, Professeur, Université Grenoble Alpes


Résumé:

Wireless sensor networks (WSNs) technology have been demonstrated that to be an useful measurement systems for numerous both indoor and outdoor applications, such as environmental monitoring, which possess many sort of environments, namely as forest fire detection, weather forecasting, water supplies, air pollution monitoring, natural resource protection, and so on, elderly care, industrial, structural buildings monitoring.
The independant nature of WSNs from the existing infrastructure, virtually, the WSNs can be deployed in any sort of location, and provide the senor samples accordingly from both time and space. On the contrast, the manual deployments by humans can be achievable only at a high cost-effective nature and involve significant work. In real-world applications, the feasibility of the wireless sensor networks can only be maintained, if certain challenges are overcome. The lifetime limitation of the distributed nodes and user interfaces are amongst these challenges. The lifetime restriction and energy conservation are the major challenge in nodes, in order to achieve the contributions to the solution of these challenge have been an objective of this thesis.

Redundant data transmissions are likely to happen repeatedly in Wireless Sensor Networks (WSNs). According to the literature survey, energy-efficiency predominately relies on data aggregation rather than routing or duty-cycling approaches. As data redundancy dominates the power usage in communication costs, in order to identify and reduce the redundant data transmissions by individual nodes, we propose a hybrid data aggregative window function (DAWF) algorithm for exploiting both spatial and temporal data redundancies in WSNs. Furthermore, the proposed novel approach aims to process the hybrid filtration using both compressive and prediction based techniques in sensor nodes (SN) as well as in cluster-head (CH) nodes. In this regard, the experimental studies of this work show that the DAWF mechanism can suppress a huge amount of temporal redundant data messages and can also save a huge redundant transmissions in sensor nodes, while providing reliable data messages towards the base station (BS), and which can also suppress a large amount of spatial redundant data transmissions by utilizing the optimal DAWF parameters of the CH node.

 

Le 17 novembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Maxime JACQUOT pour son doctorat en Biologie des populations et écologie. Dirigée par Monsieur Jean-Philippe DEGUINE, elle s'intitule " Biodiversité et fonctionnement écologique des agroécosystèmes à base de manguiers à La Réunion ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Sabrina GABA, Chargée de Recherches, H.D.R., INRA Dijon
  • Madame Sergine PONSARD, Professeur, Université Paul Sabatier – Toulouse 3
  • Monsieur Jean-Noël AUBERTOT, Directeur de Recherches, INRA
  • Monsieur Jean-Philippe DEGUINE, Chercheur, H.D.R, CIRAD 3P
  • Monsieur Dominique STRASBERG, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Philippe TIXIER, Chercheur, H.D.R., CIRAD Montpellier

Résumé: Dans les agroécosystèmes, l’utilisation de la biodiversité pour la régulation naturelle des arthropodes nuisibles vise à proposer une protection agroécologique des cultures, en alternative à la protection agrochimique actuelle. Notre étude a porté sur les agroécosystèmes à base de manguiers à La Réunion, avec l’objectif de comprendre les facteurs qui influencent la biodiversité et la régulation des arthropodes nuisibles. Cet agroécosystème est caractérisé par une importante diversité (797 espèces d’arthropodes et 114 espèces de plantes) et nos résultats ont révélé l’existence de contrôles ascendants et descendants positifs de cette biodiversité au sein des communautés. Nous avons également mis en évidence les services et disservices des espèces dominantes de fourmis envahissantes : deux d’entre elles fournissent un service de prédation et l’une d’elles réduit la diversité des ennemis naturels omnivores, ce qui semble expliquer la relation négative entre la diversité des omnivores et le service de prédation. Enfin, nous avons montré l’effet positif de la diversité des parasitoïdes et de la diversité des prédateurs, respectivement sur l’abondance des populations de la Cochenilles des Seychelles et sur le service de prédation. Le seul effet significatif du paysage qui a été décelé est l’effet positif de la proportion des vergers de manguiers sur l’abondance du Thrips Sud-Africain des agrumes. L’ensemble de ces résultats nous permet d’identifier deux leviers pour la protection agroécologique des vergers de manguiers : l’implantation d'enherbements diversifiés dans les vergers ; la gestion collective du paysage en y limitant la proportion des vergers de manguiers.

 

Le 22 novembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Abir HAFSI pour son doctorat en Biologie des populations et écologie. Dirigée par Monsieur Pierre-François DUYCK et en cotutelle avec l'Université de Sousse (Tunisie) sous la direction de Monsieur Brahim CHERIMITI, elle s'intitule " Gestion des populations par piégeage de masse en vergers et étude de la spécialisation d’hôte chez les diptères Tephtitidae ".

 

 

 

Composition du jury :

  •     Madame Kaouthar LEBDI GRISSA, Professeur, Institut National Agronomique de Tunisie
  •     Monsieur Mohamed Habib BEN JAMAA, Professeur, Institut National de la Recherche en Génie Rural, Eaux et Forêts - Tunisie
  •     Monsieur Brahim CHERIMITI, Professeur, Institut Superieur Agronomique - Tunisie
  •     Monsieur Marc DE MEYER, Chef du département de biologie, Musée Royalede l'Afrique Centrale
  •     Monsieur Pierre-François DUYCK, Chercheur, H.D.R, CIRAD 3P
  •     Monsieur Benoit FACON, Chercheur, H.D.R., INRA
  •     Monsieur Bouzid NASRAOUI, Professeur, Institut Superieur Agronomique - Tunisie


Résumé:

Les mouches des fruits de la famille des Tephritidae sont parmi les ravageurs les plus importants des cultures fruitières et légumières dans le monde. C’est notamment le cas en Tunisie où Ceratitis capitata (Diptera : Tephritidae) constitue un frein au développement des cultures fruitières. Dans cette thèse, j’ai testé l’efficacité de différentes méthodes de contrôle de cette espèce. Une détection précoce de la population imaginale avec la para-phéromone « trimedlure » est nécessaire avant l’application d’autres méthodes de lutte. Le bio-insecticide Spinosad est efficace dans la lutte contre C. capitata et représente une bonne alternative à l’insecticide organophosphoré Malathion, mais doit faire partie d’une approche de lutte intégrée incluant des systèmes de bait station et de piégeage de masse. Un système de bait station, constitué d’un attractif alimentaire (hydrolysats de protéines) et d’un insecticide (cyperméthrine), s’est avéré efficace dans la réduction des dégâts sur agrumes et pêchers dans les régions à faible densité de C. capitata. Ce système est également moins nocif que les traitements chimiques vers les insectes non-cibles. Dans les cultures d’agrumes, d’abricot et de figue, les populations de C. capitata ont pu être contrôlées par un système de piégeage de masse contenant un attractif alimentaire à base d’hydrolysats de protéines.
De nombreux cas d’invasions de Tephritidae sont connus dans le monde et plusieurs espèces constituent une menace pour la Tunisie. Dans cette thèse, j’ai mis en évidence les liens existants entre sept espèces de Tephritidae et leur gamme de plantes hôtes. Ce travail a permis de déterminer l’effet de la plante hôte sur les différents traits de leur valeur sélective. La hiérarchie observée dans les performances larvaires de chaque espèce de Tephritidae peut être expliquée en partie par la composition biochimique des fruits hôtes. Les espèces oligophages ont une meilleure survie dans les fruits très riches en eau alors que les espèces polyphages ont une meilleure survie dans les fruits riches en sucre, lipide et fibre. J’ai ensuite comparé la niche fondamentale de ces espèces à leur niche réalisée sur le terrain à La Réunion. Pour les sept espèces, la niche fondamentale est plus large que la niche réalisée ; la différence entre les deux niches est plus importante pour les espèces subissant la compétition avec des espèces dominantes sur le terrain. Également, les espèces spécialistes utilisent des plantes hôtes phylogénétiquement proches contrairement aux espèces généralistes. Ces résultats fournissent des informations utiles pour mieux comprendre les risques d’invasion chez les insectes phytophages.


Mots clefs :
 
Tephritidae, attract-and-kill, piégeage de masse, bait station, niche fondamentale, niche réalisée, éléments nutritifs, plante-hôtes, performance larvaire

 

 

Le 1er décembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur CUVILLIER Alexis pour son doctorat en Biologie Marine. Dirigée par Monsieur Henrich BRUGGEMANN, elle s'intitule " Herbiers marins de la réunion : fonctionnement et dynamique dans un contexte anthropise ".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Katia BALLORAIN, Docteur, Agence des aires marines protégées
  • Madame Pascale CUET, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Henrich BRUGGEMANN, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Lionel DENIS, Professeur, Université de Lilles
  • Monsieur Patrick FROUIN, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Mathew VANDERKLIFT, Principal Research Scientist, CSIRO


Résumé
:

A l’interface bentho-pélagique, les herbiers marins présentent une multitude de rôles écosystémiques essentiels, comme par exemple la protection du littoral ou être des réservoirs de biodiversité. Historiquement, les scientifiques et décideurs de La Réunion se sont focalisés sur l’écosystème récifal. Néanmoins, des prairies de phanérogames marines monospécifiques à Syringodium isoetifolium sont présentes de manière pérenne (3 hectares en 2013) au sein du complexe récifal de l’Ermitage / La Saline (côte ouest de La Réunion – océan Indien). L’objectif principal de cette étude était d’apporter les premières données sur l’écologie de ces herbiers marins. Pour cela une approche pluridisciplinaire a été développée. Un volet porte sur l’étude de la dynamique spatiale du paysage herbier sur 65 ans (dès 1950), ainsi qu’à une échelle saisonnière (2013-2015). Elle a permis de définir le rôle majeur des forçages hydrodynamiques et de l’eutrophisation. Un deuxième volet, sur l’analyse de la productivité de l’écosystème herbier et sa réponse métabolique face à des apports nutritifs (nitrate, phosphate), révèle une forte variabilité des bilans métaboliques (autotrophie ou hétérotrophie) en fonction des conditions environnementales, ainsi qu’un rôle de tampon sur les flux de nutriments, jusqu’à un certain seuil. En troisième lieu, des analyses isotopiques (δ13C et δ15N) ont permis d'identifier les sources de matière entrant dans l'écosystème et alimentant les réseaux trophiques associés aux herbiers. Deux communautés sont particulièrement concernées : les holothuries et poissons herbivores). L’étude a permis d’établir un lien trophique entre Holothuria leucospilota et les herbiers marins. Par ailleurs, le rôle essentiel des prairies sous-marines dans le maintien des populations de poisson herbivores récifaux (alimentation, nourricerie) a été mis en évidence, notamment pour des espèces dîtes « résidentes » (Leptoscarus vaigiensis et Siganus sutor). Des enquêtes locales ont révélé une méconnaissance de cet écosystème malgré leur potentiel économique et écologique.  Ces écosystèmes aux fonctions importantes doivent donc être mieux pris en compte dans la gestion du milieu marin réunionnais.

 

 

Le 9 décembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Clément TRYSTRAM pour son doctorat en Biologie Marine. Dirigée par Professeur Sebastien JAQUEMET, elle s'intitule "Ecologie trophique de poissons prédateurs et contribution à l'étude des réseaux trophiques marins aux abords de La Réunion".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Audrey DARNAUDE, Chargée de Recherches, 1ère classe, H.D.R., Université de Montpellier
  • Madame Audrey JAEGER, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Sebastien JAQUEMET, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Daniel PAULY, Professeur, The University of British Columbia
  • Monsieur Dominique PONTON, Directeur de Recherches, Institut de Recherches pour le Développement
  • Monsieur Evegeny ROMANOV, Docteur, Hydrô Réunion


Résumé:

Dans un contexte mondial de préoccupation sur la durabilité des pêcheries et dans un contexte local de raréfaction des ressources marines, mieux appréhender les facteurs responsables de la répartition des ressources disponibles à différentes échelles est un prérequis crucial à la mise en place d’un système de gestion intégrée, dite écosystémique, des pêches. A La Réunion, la pêcherie locale est encore mal connue et les récentes attaques de requins mettent encore plus en exergue le manque de connaissances fondamentales sur le fonctionnement des réseaux trophiques. L’objectif général de cette thèse est d’étudier les relations alimentaires entre différents prédateurs d’intérêt local, appartenant à plusieurs compartiments écologiques. L’échantillonnage, réalisé entre janvier 2012 et décembre 2014 en partenariat avec la filière pêche, s’est concentré sur les principales espèces d’intérêt commercial ou en interactions avec les pêcheries (captures accessoires et déprédateurs). La détermination des sources de matière organique dont elles dépendent, de leurs relations interspécifiques, ainsi que des facteurs de variation de leurs alimentations, a été réalisée grâce à l’analyse des isotopes stables du carbone (δ13C) et de l’azote (δ15N), ainsi que celle des contenus stomacaux. Les résultats montrent une grande disparité entre espèces capturées en surface et celles capturées entre profondeur.

Bien qu’associées au substrat, les espèces profondes (100-600m) dépendent indirectement de la production primaire de surface via leurs proies qui effectuent des migrations verticales dans la colonne d’eau. Cette dépendance aux organismes mésopélagiques induit un chevauchement alimentaire globalement important entre ces espèces, atténué par l’occupation de zones bathymétriques différentes. Leurs régimes alimentaires semblent très dépendant de leur habitat, avec une distinction entre la côte est et la côte ouest de l’île, probablement en lien avec des conditions courantologiques différentes. Leurs compositions isotopiques sont quant à elles fortement influencées à la fois par des facteurs environnementaux et intrinsèques, indiquant l’existence de modifications de leur régime alimentaire au cours de leur développement en lien avec les cycles de reproduction. La grande diversité du régime alimentaire de la plus petite espèce, Pristipomoides argyrogrammicus, a probablement favorisé le développement de celle-ci dont l’abondance augmente dans les captures, ce qui constitue une tendance inverse de celles des autres espèces.

Concernant les espèces de surface, celles-ci se répartissent selon un gradient côte-large, formant trois groupes aux régimes alimentaires distincts. Le requin bouledogue (Carcharhinus leucas) et la carangue grosse tête (Caranx ignobilis) exploitent des ressources similaires à  proximité de la côte, tandis que le requin tigre (Galeocerdo cuvier) s’alimente sur le bord du plateau insulaire. La dorade coryphène (Coryphaena hippurus) et le thon banane (Acanthocybium solandri) présentent une forte spécialisation sur un nombre limité de familles de proies, consommant majoritairement des stades pélagiques post-larvaires d’espèces côtières. Le δ13C mesuré dans le sang de C. leucas suggère des variations saisonnières de la distance à la côte de ses zones d’alimentation, certainement en lien avec son cycle biologique. Les requins tigre semblent former une population homogène constituée d’individus généralistes tandis que les requins bouledogue forment une population hétérogène d’individus spécialisés sur des ressources différentes.

Ces résultats indiquent qu’une approche centrée sur l’habitat conviendrait à la gestion des espèces profondes, tandis qu’une approche centrée sur les espèces serait plus efficiente pour les espèces de surface.

 

 

Le 12 décembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Fanny LE SAGE pour son doctorat en Biochimie et Biologie Moléculaire. Dirigée par Madame Marie-Paule GONTHIER , elle s'intitule "Impact de la bactérie parodontale Porphyromonas gingivalis sur l’état inflammatoire et redox des cellules adipeuses dans le contexte de l’obésité - Effet protecteur des polyphénols de la plante médicinale Antirhea borbonica ".

 

 

Composition du jury:

  •     Madame Marie-Paule  GONTHIER, Professeur, Université de La Réunion
  •     Madame Laurence HOAREAU, Docteur, STEMCIS
  •     Madame Cécile VINDIS, Directrice de Recherche, INSERM
  •     Monsieur Rémy BURCELIN, Directeur de Recherche, INSERM
  •     Monsieur Olivier MEILHAC, Directeur de Recherche, INSERM
  •     Monsieur Patrick POUCHERET, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Montpellier



Résumé:

L’obésité est une maladie métabolique se caractérisant par une accumulation anormale et excessive de graisses corporelles pouvant nuire à la santé. Un lien étroit a été établi entre l’obésité, le diabète et la dérégulation du microbiote. En effet, l’altération de l’écologie microbienne buccale et intestinale contribue aux désordres métaboliques et inflammatoires associés à l’obésité et à la résistance à l’insuline. Cependant, il manque encore des données sur les mécanismes moléculaires impliqués. Le développement de stratégies thérapeutiques utilisant des polyphénols d’origine végétale capables d’exercer des effets anti-bactériens, antioxydants et anti-inflammatoires est d’un grand intérêt. L’objectif du travail de thèse était d’évaluer l’impact de la bactérie parodontale Porphyromonas gingivalis et de son lipopolysaccharide (LPS) sur la réponse métabolique et inflammatoire des cellules adipeuses dans le contexte de l’obésité. De plus, ce travail de thèse avait pour but d’étudier le possible rôle protecteur d’un extrait riche en polyphénols issu de la plante médicinale Antirhea borbonica de La Réunion. Pour ce faire, des adipocytes murins 3T3-L1 et des adipocytes humains ont été exposés au LPS, et des souris db/db obèses et hyperglycémiques à la bactérie. Nos résultats ont mis en évidence la capacité du LPS et de la bactérie à induire un état pro-inflammatoire adipocytaire. Plusieurs cibles moléculaires ont été identifiées dont les récepteurs de l’immunité innée TLR2 et TLR4, leurs médiateurs intracellulaires MyD88 et NFκB ainsi que les adipokines IL-6, MCP-1, TNF alpha, PAI-1, leptine, résistine et adiponectine. Les agents bactériens ont également induit un stress oxydant en altérant la production et l’activité d’enzymes redox dont NOX2, NOX4, iNOS et SOD. De manière intéressante, les polyphénols extraits d’Antirhea borbonica ont exercé une action anti-inflammatoire et antioxydante contre les effets délétères du LPS. L’utilisation des modèles expérimentaux développés au cours de ce travail permettra de poursuivre l’exploration des voies moléculaires impliquées et d’identifier de possibles cibles thérapeutiques.


La soutenance est publique.

 

 

 

Le 12 décembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Carole BERTHOD pour son doctorat en Sciences de la Terre. Dirigée par Monsieur Laurent MICHON, elle s'intitule "Relations entre systèmes intrusifs et instabilités sur un volcan basaltique (Piton des Neiges, La Réunion)".

 

 

 

Composition du jury :

  • Monsieur Nicolas BELLASHEN, Maître de Conférences, H.D.R., Institut des Sciences de la Terre de Paris
  • Monsieur Vincent FAMIN, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur Philippe GONCALVES, Maître de Conférences, H.D.R., Université de Franche Comté
  • Monsieur Olivier MERLE, Professeur, Laboratoire Magmas et Volcans
  • Monsieur Laurent MICHON, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Xavier QUIDELLEUR, Professeur, Université de Paris Sud


Résumé:

De nombreux volcans basaltiques ont connu de multiples épisodes de déstabilisation tout au long de leur évolution. L’étude de ces édifices volcaniques a démontré l’importance considérable de leur architecture interne et de leur système intrusif dans le déclenchement des déstabilisations. Découlant d’observations indirectes, les modèles élaborés demeurent néanmoins interprétatifs. Sur l’île de La Réunion, l’importante érosion du Piton des Neiges, en rendant accessible sa structure interne, en fait un atout majeur pour combler ces lacunes d'observation.

La première partie de cette thèse se concentre sur les roches plutoniques à l’affleurement dans la rivière du Mât (cirque de Salazie) afin d’accroitre les connaissances de la structure interne du Piton des Neiges. Notre étude multidisciplinaire permet de proposer l'existence d'une chambre magmatique plurikilométrique excentrée du sommet actuel du Piton des Neiges. Ce réservoir, situé à l’aplomb du cirque de Salazie, appartiendrait à un édifice plus ancien estimé à plus de 2 Ma. La chambre magmatique montre une variation lithologique depuis une bordure péridotitique composée de dunite et wehrlite cumulative (Fo81-90) vers une zone interne plus différenciée, composée de gabbro à olivine, gabbro et ferrogabbro (Fo70-79). Cette variation compositionnelle s'accompagne d'une variation structurale marquée par l'absence de structure dynamique en bordure, traduisant ainsi une cristallisation in situ et par l'existence de nombreuses structures dynamiques témoins de la convection dans le cœur de chambre.

Cette chambre magmatique est recoupée par un détachement injecté de plusieurs dizaines d’intrusions basiques et surmonté par une brèche d’avalanche de débris. La deuxième partie de cette thèse s’intéresse à l'histoire de ce détachement et à sa dynamique. La déformation cataclasique des minéraux primaires des roches plutoniques du détachement indique que cette structure s'est développée dans le domaine fragile. Une déformation ductile postérieure de basse température (< 250 °C), caractérisé par une cristallisation de chlorite, de pumpellyite, de zéolite et de calcite s'est ensuite développée dans le détachement. Ces résultats suggèrent que les édifices basaltiques s'effondrent par déformation le long de plans hydrothermalisés plutôt que sur de vastes systèmes hydrothermaux.

Au toit de la pile de sills, des intrusions sont brèchifiés et disséminés dans la brèche. La troisième partie de la thèse a pour objectif d'analyser l'impact de ces intrusions sur la stabilité des volcans basaltiques. Nous montrons, par une analyse détaillée du sill au contact avec la brèche, l'existence d’une fabrique magmatique asymétrique révélatrice d’un déplacement co-intrusif de l’unité sus-jacente lors de l'injection magmatique. Cette observation pionnière confirme les hypothèses préalablement formulées sur le rôle majeur des sills dans la déstabilisation des volcans boucliers.


Mot clés :

Volcan bouclier, La Réunion, Piton des Neiges, instabilités, déstabilisation, intrusion magmatique, sill, gabbro, chambre magmatique


 

 

Le 13 décembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Latufa YOUSSOUF pour son doctorat en Biochime et Biologie Moléculaire. Dirigée par Monsieur Christian LEFEBVRE D'HELLENCOURT, elle s'intitule "Fonctionnalisation de biopolymère de macroalgues pour encapsuler des principes actifs hydrophobes.".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Laura LALLEMAND, Chercheur, CYROI
  • Madame Marjolaine ROCHE, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Madame Cécile VINDIS, Directrice de Recherches, INSERM
  • Madame Sophie ZINN-JUSTIN, Directrice de Recherches, Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives
  • Monsieur Joël COUPRIE, Maître de Conférences, Université de La Réunion
  • Monsieur William HELBERT, Professeur, Centre de recherches sur les macromolécules végétales
  • Monsieur Dhanjay JHURRY, Professeur, Université de Maurice
  • Monsieur Christian LEFEBVRE D’HELLENCOURT, Professeur, Université de La Réunion



Résumé:

Le diabète est caractérisé par une hyperglycémie chronique mais également par un stress oxydant et une inflammation chronique conduisant à des complications cardiovasculaires telles que l’athérosclérose.
La curcumine est un polyphénol connu pour ses propriétés antioxydantes et antiinflammatoires. Elle est capable de neutraliser les radicaux libres et les médiateurs inflammatoires impliqués dans le développement des maladies métaboliques. De ce fait, la curcumine peut avoir une action préventive contre le diabète de type 2 et ses complications cardiovasculaires.

Cependant la curcumine, comme de nombreux médicaments hydrophobes, est très peu absorbée dans l’organisme. De plus sa métabolisation et son élimination rapide de l’organisme limite ses effets thérapeutiques.
Ainsi ce travail de thèse a consisté à mettre en place un système de vectorisation pour le transport de molécules hydrophobes comme la curcumine en utilisant les carraghénanes, des polysaccharides de macroalgues. Pour ce faire, les polysaccharides ont été tout d’abord extraits des macroalgues issues des Mascareignes en mettant en place et en optimisant un protocole d’éco-extraction. Ces polysaccharides ont ensuite été caractérisés par RMN puis fonctionnalisés pour former des micelles de taille nanométrique. Nos résultats montrent que ces nanovecteurs sont biodégradables, non toxiques et permettent d’améliorer l’introduction de la curcumine dans des cellules endothéliales humaines, ainsi que d’accroitre ses propriétés antiinflammatoires. Ces nanomicelles représentent donc potentiellement un moyen de transport prometteur de médicaments hydrophobes tels que la curcumine.



Mots Clés :
 
Macroalgues, alginates, carraghénanes, micelles, curcumine, anti-inflammatoire, diabète, athérosclérose

 

 

Le 16 décembre 2016 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Pauline GELIN pour son doctorat en Ecologie Marine. Dirigée par Madame Hélène MAGALON, elle s'intitule "Délimitation d'espèces et connectivité des coraux du genre Pocillopora dans l’Indo-Pacifique".

 

 

 

Composition du jury :

  • Madame Sophie ARNAUD-HAOND, Chargée de Recherches, IFREMER
  • Madame Pascale CHABANET, Directrice de Recherches, IRD
  • Madame Claudie DOUMS, Professeur, École Pratique des Hautes Etudes – Paris
  • Madame Cécile FAUVELOT, Maître de Conférences, H.D.R., IRD Nouméa
  • Madame Hélène MAGALON, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Didier AURELLE, Maître de Conférences, Université d’Aix Marseille
  • Monsieur François BONHOMME, Directeur de Recherches, Université de Montpellier
  • Monsieur Henrich BRUGGEMANN, Professeur, Université de La Réunion


Résumé :

Dans un monde changeant, la conservation et la gestion de la biodiversité sur le long terme nécessitent une connaissance de la répartition des taxons, mais également une estimation précise de leur diversité spécifique ainsi que des processus de spéciation ayant permis leur formation et des liens qui unissent différentes populations d’un même taxon (connectivité). En génétique des populations, ces liens sont les flux de gènes entre différentes populations. Il est crucial de connaître le degré de connectivité des populations, et ce pour différentes espèces marines, afin de déterminer les patrons de dispersion à différentes échelles spatiales et temporelles. La connaissance de ces patrons permet de dessiner des réseaux d’aires marines protégées de façon plus efficace afin de préserver et gérer la biodiversité.

Ce travail de thèse porte sur la connectivité des populations de coraux du genre Pocillopora dans le Sud-Ouest de l’océan Indien et l’océan Pacifique tropical. Ces coraux sont répartis sur toute la frange tropicale des océans Indien et Pacifique. Traditionnellement, les espèces étaient identifiées sur la base de critères morphologiques [17 espèces décrites dans Veron (2000)]. Différentes études utilisant des données génétiques ont révélé que la délimitation des espèces était parfois floue chez ces coraux. Ainsi, au cours de ce travail, l’utilisation de méthodes de délimitation d’espèces à partir d’ADN mitochondrial (ABGD, GMYC, PTP) et nucléaire (haplowebs), 16 hypothèses primaires d’espèces (PSH) ont été identifiées. Ces PSH ont ensuite été confrontées à des tests d’assignement à partir de marqueurs microsatellites, révélant un minimum de 18 hypothèses d’espèces secondaires (SSH).

Une fois que les hypothèses d’espèces sont définies, il est possible de réaliser des études de connectivité. Au cours de ce travail, deux hypothèses d’espèces présentant des écologies différentes ont été choisies pour mener ces analyses. La première, Pocillopora damicornis type β (PSH05) a été échantillonnée dans les lagons et la seconde, Pocillopora eydouxi (PSH09) a, quant à elle, été échantillonnée sur la pente externe. L’estimation de la structure génétique des populations a permis d’estimer les modes de reproduction (sexuée ou asexuée) chez ces deux hypothèses d’espèces et les analyses de connectivité ont révélé des patterns de structuration complexes pour chacune des SSHs.

 

Mots-clés :
Génétique des populations, hypothèses d’espèces, méthodes de délimitation d’espèces, tests d’assignement, scléractiniaires, Sud-Ouest de l’océan Indien, Sud-Ouest de l’océan Pacifique, microsatellites, séquences.

 

 

Le 18 janvier 2016 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Fabrice R. FONTAINE, Maître de Conférences (section C.N.U. : 35), présentant ses travaux intitulés "Des ondes de volume au bruit sismique : structure et déformation du manteau supérieur, dynamique des panaches mantelliques en domaine océanique et sismologie environnementale".

Composition du jury :

·         Madame Christel TIBERI, Chargée de Recherches, H.D.R., Université de Montpellier 2, CNRS·         ·          Madame Eléonore STUTZMANN, Physicienne, Institut de Physique du Globe de Paris
·         Monsieur Guilhem BARRUOL, Directeur de Recherches, Université de La Réunion, IPGP, CNRS
·         Monsieur Götz BOKELMANN, Professeur, Université de Vienne
·         Monsieur Jérôme DYMENT, Directeur de Recherches, Institut de Physique du Globe de Paris, CNR

Le 29 janvier 2016 s'est tenue la soutenance d'HDR de Madame Anne RECHOU, Maître de Conférences (section C.N.U. : 37), présentant ses travaux intitulés "Analyse de la dynamique de l’atmosphère soumise à différents phénomènes météorologiques dans les hautes et basses latitudes".

Composition du jury :

  •     Madame Nathalie HURET, Professeur, Université d’Orléans
  •     Monsieur Peter BECHTOLD, Principal Scientist, European Weather Centre
  •     Monsieur Hassan BENCHERIF, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Olivier BOUSQUET, Chargé de Recherches, H.D.R., Météo France
  •     Monsieur Alain HAUCHECORNE, Directeur de Recherches, Université de Versailles Saint Quentin



Résumé :

L’atmosphère est composée de couches quasi horizontales avec par exemple  la stratosphère et la troposphère séparées par la tropopause. La troposphère est caractérisée par une forte convection qui s’organise à grande échelle en six grandes cellules plus ou moins symétriques par rapport à l’équateur.

Au premier ordre,  cette représentation ne tient pas compte des nombreuses interactions et des nombreux transferts d’énergie, de matière et de quantité de mouvement entre les différentes couches et les différentes cellules qui peuvent cependant jouer un rôle important dans le climat. Un fil conducteur de mes activités de recherche a été de travailler sur les interactions entre les différentes régions de l’atmosphère.

Ainsi, mon travail est relatif à l’étude de processus associés aux phénomènes ondulatoires se développant dans l’atmosphère et leurs interactions/impacts sur l’écoulement atmosphérique en région polaire et en région tropicale.  Ensuite, la caractérisation de deux types de phénomènes météorologiques spécifiques, les cirrus tropicaux et les épisodes de précipitations intenses en région tropicale sera représentée.

L’analyse de mesures d’observations et des sorties de modélisation à méso-échelle permettra d’appréhender la première partie. La deuxième partie du travail s’appuie sur le développement de diagnostic spécifique pour extraire des informations issues de ré-analyse (approche grande échelle) et de mesures locales à petite échelle.

Le 23 mars 2016 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Maxime COURNOT, Praticien hospitalier (section C.N.U. : 4601), présentant ses travaux intitulés "Évaluation des outils diagnostiques et pronostiques dans les cardiopathies aiguës, chroniques et silencieuses".

 

 

 

Composition du jury :

  • Monsieur Victor ABOYANS, Professeur, Praticien Hospitalier, CHU de Limoges
  • Monsieur Meyer ELBAZ, Professeur, Praticien Hospitalier, CHU Rangueil
  • Monsieur Jean-Philippe EMPANA, Directeur de Recherches, INSERM
  • Monsieur Olivier MEILHAC, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Laurent MOLINIER, Professeur, Praticien Hospitalier, CHU de Toulouse
  • Monsieur Peter VON THEOBALD, Professeur, Praticien Hospitalier, CHU de la Réunion

Le 9 juin 2016 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Marc CHILLET, Chargé de Recherche (section C.N.U. : 68), présentant ses travaux intitulés "Élaboration de la qualité des fruits. Effets de contraintes biotiques et abiotiques".

Composition du jury :

  •     Madame Isabelle ANDRIANJOHANY, Professeur, Université d’Antananarivo
  •     Madame Isabelle FOCK-BASTIDE, Maître de Conférences, H.D.R, Université de La Réunion
  •     Madame Sabine GALINDO, Professeur, Université de Montpellier,
  •     Madame Félicie LAURI LOPEZ, Maître de Conférences, H.D.R., Université d’Avignon
  •     Madame Fabienne REMIZE, Professeur, Université de La Réunion


Résumé :

L’anthracnose est la principale maladie post-récolte des bananes et des plantains et est largement répandue dans toutes les zones de production bananières. Les formes les plus communes de la maladie sont l’anthracnose de quiescence et l’anthracnose de blessure. L’anthracnose de blessure se développe sur des fruits encore verts, à partir de lésions de la peau résultant des chocs occasionnés au cours des manipulations de récolte et d’emballage. Cette forme d’anthracnose engendre des dégâts beaucoup plus importants que l’anthracnose de quiescence car les nécroses se développent plus rapidement et sont plus larges et plus profondes.

Aux Antilles, cette maladie touche principalement les exploitations situées en zone de basse altitude. Les fruits provenant des parcelles d’altitude sont généralement moins affectés.

Après la mise au point d’outil pathologique et biochimique de la résistance des fruits à C. musae, une enquête diagnostic a pu être menée sur l’ensemble de la bananeraie guadeloupéenne afin d’établir des pistes de recherche sur les facteurs de sensibilisation des fruits à C. musae. Dans les zones de basse altitude, le stress au champ entraine une réduction de la vitesse de croissance des fruits et de ce fait une récolte de fruit physiologiquement âgés, au potentiel de résistance moindre. En altitude, les phases de croissance et de développement sont plus longues car les températures plus fraîches, engendrant de fait une récolte de fruits physiologiquement plus jeunes et donc moins sensibles au développement de l’anthracnose. L’éthylène n’est pas le facteur principal stimulant la reprise de l’activité parasitaire à partir du stade appressorial. C’est la maturation, et la perte des facteurs de résistance préformés, qui engendre la levée de quiescence du pathogène et le développement des nécroses.

La seconde thématique abordée concerne l’étude de l’effet de maladies foliaires des bananiers, comme la cercosporiose jaune et la maladie des raies noires, sur la maturation des fruits. Contrairement aux anthracnoses qui altèrent les fruits, les cercosporioses sont des maladies qui se développent uniquement sur les feuilles et jamais sur les fruits. Elles sont parmi les principaux facteurs limitant de la culture bananière dans le monde. Ces maladies ont un impact direct sur les phénomènes de maturation des fruits.  Elles accélèrent le développement des fruits au champ, mais pas la croissance. Les mécanismes liés à la maturation des fruits climactériques sont affectés ; outre un pic climactérique précoce, l’intensité de la crise respiratoire est plus élevée, au même titre que la production d’éthylène. Les biosynthèses des sucres et des polyphenols sont également affectées  par ces maladies. Les enzymes impliquées dans la dégradation de l’amidon sont stimulées précocement par le développement de la maladie. Les fruits se comportent comme des fruits beaucoup plus âgés physiologiquement. Les granules d’amidon, issus de fruits provenant de bananiers avec une cercosporiose, observés en microscopie électronique, montre des traces de dégradation biochimique à des stades très précoce du développement, indiquant une stimulation précoce des enzymes dégradant l’amidon. Ce vieillissement prématuré des fruits est également souligné par les résultats obtenus sur les teneurs en hormones des fruits issus de plants infectés ou non, notamment pour l’acide abscissique (ABA).

Le 15 juin 2016 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Serge ANDREFOUET, Chargé de Recherche (section C.N.U. : 67), présentant ses travaux intitulés "Contribution à l’étude de la biocomplexité des récifs coralliens de l’Indo-Pacifique : le cas des atolls".

Composition du jury :

  • Madame Claude PAYRI, Directrice de Recherches, Institut de Recherches pour le Développement, Nouméa
  • Monsieur Laurent BARILLE, Professeur, Université de Nantes
  • Monsieur Mathieu LE CORRE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Sylvain OUILLON, Directeur de Recherches, Institut de Recherches pour le Développement, Toulouse
  • Monsieur Eric THIEBAULT, Professeur, Université Pierre et Marie Curie - Paris 6
  • Monsieur Hiroya YAMANO, Professeur, National Institute for Environmental Studies, Japon



Résumé :

Les récifs coralliens de l’Indo-Pacifique constituent des systèmes extrêmement vulnérables à l’ensemble des perturbations anthropiques et naturelles attendues dans le siècle à venir. La petite taille des îles et leurs grandes dispersions géographiques sont des facteurs aggravants de vulnérabilité face aux risques d’aujourd’hui et de demain. Changement climatique et accroissement démographique constituent des sérieuses menaces pour la sécurité alimentaire des populations et le maintien de l’équilibre entre ressources, usages et qualité de l’environnement à long terme. Cette HDR présente une synthèse de la contribution à une recherche scientifique dédiée à l’étude et à la gestion des récifs coralliens à partir d’observations par télédétection et de modèles spatialement explicites.

La présentation orale traitera dans un premier du cheminement méthodologique et thématique, sur une vingtaine d’années, allant de l’évaluation des capteurs de télédétection pour l’identification d’objets benthiques coralliens à l’utilisation de produits de télédétection pour des études interdisciplinaire sur les processus en milieux coralliens et sur leurs conservations. Ce cheminement générique sera illustré sur les atolls, en partant d’exemples de projets simples de cartographie et d’inventaires d’objets récifaux, vers des projets « biocomplexes » de gestion des ressources utilisées pour la pêche ou pour l’aquaculture. Ceci permet de dresser un bilan synthétique des travaux en considérant le cadre de la biocomplexité des récifs coralliens.

Les perspectives de recherche des prochaines années seront développées. Elles incluent notamment des approches de planification systématique de la conservation sur critères d’habitats. Ces perspectives incluent en priorité des actions dédiées aux pays du Sud, notamment dans le Triangle de Corail.

 

Le 23 septembre 2016 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Gilles GADEA, Chargé de Recherche (section C.N.U. : 64/65), présentant ses travaux intitulés " Quand la biologie cellulaire aide à comprendre la pathologie ".

 

Composition du jury :

  • Madame Marie-Lise GOUGEON, Professeur, Institut Pasteur
  • Monsieur Pierre-Emmanuel CECCALDI, Professeur, Institut Pasteur
  • Monsieur Philippe FORT, Directeur de Recherches, Centre de Recherche de Biochimie Macromoléculaire
  • Monsieur Olivier MEILHAC, Directeur de Recherches, Université de La Réunion
  • Monsieur Pierre ROQUES, Directeur de Recherches, Commissariat à l'Energie Atomique


Résumé :

L’émergence mondiale du virus Zika (ZIKV) préoccupe au premier plan les organismes de santé internationaux. En peu de temps, la fièvre Zika a émergé comme un nouveau problème de santé publique au même titre que la Dengue et le Chikungunya et sa prévention est devenue une question particulièrement sensible. ZIKV est un virus zoonotique transmis à l’Homme par les moustiques du genre Aedes (Ae.). Isolé pour la première fois en Afrique Centrale, il s'est propagé en Afrique de l'Ouest puis, via l'Afrique de l'Est, vers l'Asie du Sud-Est formant le groupe viral asiatique. Le virus peut facilement muter et recombiner pour s'adapter aux espèces locales d'Ae. facilitant ainsi sa dissémination au sein de nouveaux territoires. ZIKV est un virus mal connu. La majorité des informations publiées sur le sujet concernent des données épidémiologiques. Je propose d’étudier sur des bases moléculaires l’interaction entre le virus et sa cellule hôte dans le but de comprendre les déterminants cellulaires responsables de la permissivité.

Le 3 octobre 2016 s'est tenue la soutenance d'HDR de Monsieur Frédéric FEDER, Maître de Conférences (section C.N.U. : 68), présentant ses travaux intitulés " Transfert et réactivité de contaminants majeurs et traces dans les sols volcaniques et tropicaux de l'île de la Réunion ".

Composition du jury :

  •     Madame Sabine HOUOT, Directrice de Recherches, INRA
  •     Madame Laëtitia ADELARD, Maître de Conférences, H.D.R Université de La Réunion
  •     Monsieur Philippe ACKERER, Directeur de Recherches, Université de Strasbourg
  •     Monsieur Emmanuel DOELSCH, Chercheur, H.D.R., CIRAD
  •     Monsieur Jean-Lambert JOIN, Professeur, Université de La Réunion



Résumé :

Les interactions entre la solution du sol et la phase solide sont au coeur de l'évolution des sols. Mes recherches ont consisté à étudier cette solution du sol notamment in situ au sein de sols hydromorphes dans un premier temps, puis dans les sols volcaniques et tropicaux de l'île de la Réunion. Le recyclage des produits résiduaires organiques (pro) en agriculture présente de multiples bénéfices mais peut également apporter des contaminants de diverses natures. Ceux-ci peuvent se dégrader intégralement, s'accumuler dans les sols, être prélevés par les cultures ou être lixiviés vers le sous-sol. Mes travaux ont essentiellement porté sur les nitrates et les éléments traces métalliques (etm). Afin de quantifier les transferts de ces polluants dans les sols et d'en comprendre les déterminants, ma démarche a été de mettre en place des expérimentations à plusieurs échelles spatiales (au laboratoire en colonnes de sol et en plein champ), puis à utiliser ces résultats dans des modèles de simulation afin de mettre en évidence les processus géochimiques en jeu et de simuler des impacts à long terme pour les etm ou à l'échelle régionale pour les nitrates.

Lors de l'épandage d'un lisier de porc riche en azote sous forme organique et ammoniacal, les nitrates sont essentiellement produits par nitrification avant d'être lixiviés, mais plus tardivement que les autres anions, notamment les chlorures initialement présents dans le lisier. Ainsi, pour deux grands types de sols de la Réunion (un cambisol andique et un nitisol), les transferts de nitrates sont ralentis du fait d'une capacité d'échange anionique, mais ils entrent en compétition avec les chlorures pour l'adsorption sur les charges, variables avec le pH, de ces sols. Néanmoins, ils demeurent disponibles pour les cultures plus longtemps, permettant une gestion agronomique des apports de pro et réduisant les risques de transferts vers le sous-sol. À l'échelle du territoire de l'ouest de la Réunion, les zones les plus vulnérables aux transferts de nitrates ont été identifié grâce aux caractéristiques des sols et à l'élaboration d'un indice de vulnérabilité. La mobilité des etm a été mesurée en colonne de sol ainsi qu'en conditions réelles sur le terrain. Les etm présentent un comportement très différent des nitrates puisqu'ils n'ont jamais montré de transfert au-delà des vingt premiers centimètres de sols. La problématique de contamination des nappes phréatiques ne se pose donc pas pour ces éléments. En revanche, nous avons utilisé un modèle empirique réalisant des bilans entrée / sortie pour quantifier l'accumulation à long terme des etm dans les couches superficielles. Ce modèle a été validé pour un sol sur lequel quatorze cycles de cultures maraîchères ont été menés. Un rapide dépassement des seuils réglementaires pour le zinc a été mis en évidence.

Mon projet de recherche s'articule autour de l'utilisation de deux sites expérimentaux, lourdement instrumentés, pour comprendre la dynamique des grands cycles biogéochimiques après apports de pro, mais également pour quantifier les flux de deux types de contaminants, les etm et les composés traces organiques, dans les différents compartiments de l'agro-écosystème et ce, sur le long terme. Le premier site est celui du soere pro de la Réunion. Il a été mis en place en 2013 sur la station du Cirad à La Mare. Des boues de step, des lisiers de porc et des litières de volailles sont apportés sur une culture de canne à sucre. Le second site est celui de la station de l'Isra (institut sénégalais de recherche agricole) à Sangalkam où des boues de step, des litières de volaille et des digestats de méthanisation sont apportés sur des cultures maraîchères. Dans ces deux situations, les flux d'eau et de solutés sont mesurés continuellement, les lixiviats, le sol et les cultures sont régulièrement échantillonnés. L'objectif est d'identifier les déterminants de la mobilité des contaminants entre les compartiments et de quantifier ces transferts. Par ailleurs, sur le site de la Réunion, les flux de CO2 et de N2O sont également mesurés plusieurs fois par jour afin d'améliorer le bouclage des cycles des éléments majeurs. Sur le site de Sangalkam, l'influence des pro sur la qualité nutritionnelle des cultures maraîchères et sur la résistance aux bio-agresseurs et aux ravageurs sera évaluée. Par ailleurs, nous déterminerons un niveau d'intensification durable optimal préservant la qualité des sols et n'impactant pas négativement les autres compartiments de l'écosystème, dont les cultures. L'acquisition de données de référence et le suivi sur le long terme des contaminants sont des étapes indispensables pour renseigner et utiliser des modèles permettant d'évaluer leur devenir et de prédire les éventuels risques associés.

Le 10 octobre 2016 s'est tenue la soutenance d'HDR de Madame Hélène MAGALON, , Maître de Conférences (section C.N.U. : 67), présentant ses travaux intitulés " De la connectivité à la délimitation des espèces et vice versa: cas des populations marines benthiques de l'Indo-Pacifique ".

Composition du jury :

  • Madame Sophie ARNAUD-HAOND, Chargée de Recherches HDR, IFREMER  
  • Madame Claudie DOUMS, Professeur, EPHE - Paris
  • Madame Claude PAYRI, Directrice de Recherches, IRD - Nouméa
  • Madame Virginie RAVIGNE, Chargée de Recherches HDR, CIRAD
  • Monsieur François BONHOMME, Directeur de Recherches, CNRS - Montpellier
  • Monsieur Henrich BRUGGEMANN, Professeur, Université de La Réunion



Résumé :

La connectivité représente les liens existant entre différentes localités (ou populations). En génétique des populations, ces liens sont les flux de gènes entre différentes populations. Il est crucial de connaître le degré de connectivité des populations, et ce pour différentes espèces marines, afin de déterminer les patrons de dispersion à différentes échelles spatiales et temporelles. La connaissance de ces patrons permet de dessiner des réseaux d’aires marines protégées de façon plus efficace afin de préserver et gérer la biodiversité.
Mes travaux sur la connectivité des populations marines dans le Sud-Ouest de l’océan Indien et l’océan Pacifique tropical se basent sur les résultats obtenus sur différentes espèces présentant des écologies, des cycles de vie et des traits d’histoire de vie très contrastés : les coraux du genre Pocillopora, deux espèces d’hydraires de la famille des Aglaopheniidae, et l’holothurie verte Stichopus chloronotus. Dans une première partie, je montrerai qu’avant toute étude de connectivité, il est important de délimiter l’espèce que l’on étudie. Une fois l’espèce étudiée bien délimitée, il est important d’identifier les individus partageant les mêmes génotypes au sein de chaque population, c’est-à-dire les clones issus de reproduction asexuée. Enfin, dans une troisième partie, une fois gardé un seul représentant par clone le cas échéant, je présenterai les résultats de structuration des populations de ces différentes espèces échantillonnées à l’échelle du Sud-Ouest de l’océan Indien. En conclusion, j’exposerai les forces et faiblesses de ces travaux, ainsi que les perspectives de recherche future, notamment avec l’apport de la génomique des populations.


Mots-clefs :

Génétique des populations, hypothèse d’espèces, assignement, scléractiniaire, hydraire, holothurie, Sud-Ouest de l’océan Indien, Nouvelle-Calédonie, microsatellites, séquences

Le 3 décembre 2015 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur François PAYET pour son doctorat en Histoire. Dirigée par Monsieur Yvan COMBEAU, elle s’intitule : " Politiques et Pouvoirs dans un cirque : Cilaos (1945-2001) ".

Composition du jury :   

  • Monsieur Yvan COMBEAU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Prosper EVE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Barthélemy MANJAKAHERY, Université de Tuléar
  • Monsieur Claude PRUDHOMME, Professeur émérite, Université de Lyon


Résumé:

Cette thèse s’appuie sur des recherches effectuées principalement aux Archives Départementales de La Réunion (Journaux et documents administratifs locaux…). Elle est la première étude dans l’histoire des temps présents sur la vie politique à Cilaos, dernière commune née sur l’île française de La Réunion en 1965. Sur ce territoire particulier, qu’est le cirque de Cilaos, les acteurs politiques ont un rôle primordial dans la mise en œuvre de son développement. Dans ce site, où les remparts forment une arène politique, tous les coups sont permis (fraude électorale, alliances improbables… ). Il forme un laboratoire idéal pour une étude de la société politique, des évolutions des comportements électoraux lors des élections municipales et cantonales et des enjeux cruciaux du développement économique et social. Irénée Accot, surnommé le « Lion », est une pièce majeure dans ce jeu de pouvoirs, Il œuvre à l’émancipation politique de sa commune face à sa ville-mère Saint Louis. A sa mort, son héritage idéologique est lourd à porter pour ses potentiels dauphins. La thèse analyse ces batailles pour la succession jusqu’aux scrutins de mars 2001.

 

Le 9 décembre 2015 s'est tenue la soutenance de thèse de Monsieur Jérôme GARDODY pour son doctorat en Sciences de gestion. Dirigée par Monsieur Patrick VALEAU elle s'intitule : " Le processus de pardon après une violation du contrat psychologique par le supérieur hiérarchique direct ".

Composition du jury :

  • Madame Géraldine SCHMIDT, Professeur, Université Panthéon Sorbonne – Paris 1
  • Monsieur Michel BOYER, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Philippe JEAN-PIERRE, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Pierre LOUART, Professeur, Université de Lille 1
  • Monsieur Pascal PAILLE, Professeur, Université de Laval – Canada
  • Monsieur Alain ROGER, Professeur, Université Jean Moulin – Lyon 3
  • Monsieur Patrick VALEAU, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion


Résumé

Le but de notre thèse est d’étudier les phénomènes de pardon par le subordonné, après une violation du contrat psychologique par le supérieur hiérarchique direct. Suivant une démarche qualitative de type théorisation ancrée-nuancée, cette recherche combine un cadrage théorique préliminaire et une étude empirique inductive afin d’élaborer un modèle retraçant ces processus de changements motivationnels. Dans le cadre de la revue de littérature, nous adoptons, tout d’abord, le paradigme individuel et perceptuel du contrat psychologique, tel qu’il fut défini par Rousseau (1989). Puis, nous concevons la notion de violation comme des réponses émotionnelles qui résultent de la croyance que le supérieur a échoué dans le maintien du contrat (Morrison et Robinson, 1997). Enfin, nous importons le pardon de la recherche en psychologie afin de remédier au peu d’attention portée au caractère non inéluctable des états de violation. Nous concevons, ici, ce concept selon une perspective globale intégrant à la fois des changements motivationnels intra-personnels et interpersonnels (McCullough, Worthington et Rachal, 1997).

Sur la base de 42 entretiens semi-directifs, nos données permettent de comprendre la façon dont les phénomènes de pardon post-violation émergent. Deux niveaux de résultats sont apportés. Le premier, descriptif, présente différents types de changements motivationnels développés par les subordonnés. Nous voyons, qu’à travers les pardons dits complet, intra-personnel et interpersonnel, ce concept s’avère protéiforme et se caractérise selon divers niveaux d’accomplissement. Le second niveau de contributions, plus explicatif, expose un modèle retraçant la façon dont les subordonnés passent de la violation au pardon. Nous mettons en évidence un processus composé de deux phases distinctes mais néanmoins complémentaires pour atteindre un pardon stable. La première, dite d’objectivation, initie les changements motivationnels et se définit comme un processus de détachement des subordonnés de leurs schémas négatifs de violation. Puis sur cette base, les individus entament un second processus de recadrage consistant à réévaluer les phénomènes de rupture de contrats psychologiques, de manière à ce que leurs interprétations ne donnent plus naissance à de vives émotions négatives. A la lumière des connaissances produites nous fournissons aux managers les moyens d’user d’une nouvelle compétence managériale, dite d’intelligence émotionnelle, afin de gérer leurs propres émotions mais également celles de leurs subordonnés, en tendant notamment vers des situations de pardon.



Mots clés :

Relation hiérarchique directe, contrat psychologique, états émotionnels négatifs, pardon, théorisation ancrée.

Le 14 décembre 2015 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Évelyne PAYET pour son doctorat en Géographie. Dirigée par Madame Gwenaëlle PENNOBER, elle s'intitule : " Dynamiques de dégradations à l’échelle de bassins versants côtiers de l’Océan Indien, étude appliquée de géomatique ".

Composition du jury :

  •     Madame Gwenaëlle PENNOBER, Professeure, Université de La Réunion
  •     Monsieur Sylvain BIGOT, Professeur, Université Joseph Fourrier – Grenoble 1 
  •     Monsieur Pascal Dumas, Maître de conférences,Université de Nouvelle Calédonie
  •     Monsieur Jean-Lambert JOIN, Professeur, Université de La Réunion
  •     Monsieur Solofo RAKOTONDRAOMPIANA, Professeur, Institut et Observatoire de Géophysique d'Antananarivo


Résumé:

Depuis le 20ième siècle, les  îles du Sud-Ouest de l’Océan Indien (SOOI) sont considérablement affectées par des dégradations d’origine anthropique. Ces dégradations s’expriment  principalement par des altérations de la biodiversité, des ressources et des sols. La mesure de l’empreinte spatiale de ces phénomènes au cours de temps constitue un champ de recherche pluridisciplinaire largement investi par les géographes via les outils de la géomatique. L’ échelle des bassins versant s’est imposée comme échelle d’analyse cohérente des faits relevant de la  biophysique et des facteurs anthropiques qui affectent la zone dite critique entre les roches, le sol, l’eau, l’air et les organismes vivants  qui déterminent la disponibilité de ressources nécessaires à la vie.

Cette thèse propose d’analyser les dynamiques spatiales en cours à l’échelle des paysages sur deux bassins versants du SOOI, en se focalisant sur les dynamiques d’occupation du sol qui affectent les processus érosifs. L’altération des sols  est un des facteurs clés de l’insécurité alimentaire et de la dégradation des environnements côtiers  par le processus d’hypersédimentation. Cette thèse s’interroge sur les processus affectant les bassins versants et sur les données spatiales à mobiliser dans des contextes très différents tels les territoires de La Réunion et de Madagascar.  Il est alors nécessaire de mettre en œuvre des approches reproductibles, cependant le manque de données relatif à la fracture technologique entre les pays développés et les pays sous-développés constitue un obstacle important. La disponibilité des données de télédétection en matière de diversité, de résolution et de fréquence d’acquisition des produits constitue dans ces contextes une offre intéressante. Ces données permettent d’observer de façon régulière et à différentes échelles les territoires, elles favorisent ainsi la production d’informations pour les espaces isolés ou peu renseignés. Ici, ces données sont exploitées dans le cadre d’une Approche Orientée Objet. Deux bassins versants sont suivis, le Fiherenana (Madagascar) et la Rivière des Pluies (La Réunion). Sur le  Fiherenana, l’étude des processus érosifs est abordée en considérant les dynamiques d’occupation du sol entre 2001 et 2013. Ces informations sont extraites du traitement d’images satellite SPOT 4 et 5. Les informations produites montrent une dégradation importante de la couverture forestière et ceci particulièrement dans le secteur de Ranobé (section avale). Cette zone enregistre une perte de plus de 230 km² de forêt sèche en 12 ans. L’emprise spatiale de l’érosion et les pertes de sols estimées selon le modèle RUSLE montrent ainsi une augmentation de l’érodabilité en raison de l’altération du couvert végétal. Sur la Rivière des Pluies, l’étude se focalise sur l’empreinte spatiale de deux processus l’anthropisation des planézes et son impact sur l’imperméabilisation des sols, ainsi que celle des mouvements de masse sur les fortes pentes. Ces phénomènes sont suivis à partir d’orthophotographies aériennes de l’IGN, entre 1997 et 2012. Les surfaces artificielles sur l’intégralité du bassin versant ont augmenté de 100 ha en 15 ans. Les dynamiques d’occupation du sol ont également permis de caractériser les glissements de terrain sur le site de Grand-Eboulis. On constate sur ce site un retrait de plus de 9 ha de végétation en 2003, représentant le glissement majeur survenu en 2002. Ces travaux apportent une réponse spatialisée et quantitative des dynamiques de dégradation en cours sur les bassins versants du SOOI.

 

Le 4 décembre 2015 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Sandrine DUPE pour son doctorat en Anthropologie. Dirigée par Madame Laurence POURCHEZ et co-dirigée par Madame Marie, elle  s’intitule : " Séparer les moustiques des humains. Reconfiguration des liens, des normes et des savoirs… Circulation d’acteurs, de normes et de savoirs en contexte post-colonial. ".

Composition du jury :

  • Madame Vanessa MANCERON, Chargée de Recherches, Université de Paris Ouest Nanterre la Défense
  • Madame Laurence POURCHEZ, Professeur, INALCO – Paris
  • Madame Marie ROUE, Directrice de Recherches, Muséum Nationale d’Histoire Naturelle – Paris
  • Monsieur Igor BABOU, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Christian GHASARIAN, Professeur, Université de Neuchâtel – Suisse
  • Monsieur Romain JULLIARD, Professeur, Muséum Nationale d’Histoire Naturelle – Paris
  • Monsieur Frédéric KECK, Directeur de Recherches, Musée du Quai Branly



Résumé:

En 2005-6, le virus du chikungunya, transmis par les moustiques Aedes albopictus, touche 38% des habitants de La Réunion. Cette épidémie marque la fin de l’usage systématique des insecticides et la refonte des politiques de santé. Les pouvoirs publics enrôlent les citoyens et les moustiques dans l’élaboration de nouvelles frontières, matérielles et symboliques, entre les deux espèces. Cette thèse a pour objectif d’interroger les effets de ces changements de pratiques sur les rapports sociaux de pouvoir en contexte post-colonial, et sur les relations entre humains et moustiques.

Pour saisir les dynamiques socio-naturelles à l’œuvre, une ethnographie combinatoire a permis d’observer les co-constructions de savoirs et de pratiques dans plusieurs espaces où s’organise la mise à distance des moustiques. Elle s’est appuyée sur le recueil de discours et l’observation de pratiques au sein du service de lutte contre les moustiques, au cœur d’une équipe de recherche sur la technique de l’insecte stérile (visant à relâcher des moustiques stériles sur l’île) et auprès de non professionnels de la lutte. Une collecte d’articles de presse et d’archives entomologiques ont achevé de constitué le corpus de données.

L’enjeu de cette thèse est de montrer que bien loin d’opérer une simple séparation entre humains et moustiques, les nouvelles pratiques de lutte ont intensifié leurs interactions.
Dans le même temps, le contrôle de la nature s’accompagne d’une reconfiguration des rapports de pouvoir, que l’analyse de la co-production de savoirs met en évidence. Cette thèse permet alors de penser les types d’interactions

Le 4 décembre 2015 s'est tenue la soutenance de thèse de Madame Carole LEBRETON pour son doctorat en Physique énergétique. Dirigée par Monsieur Michel BENNE, elle s’intitule : " Contrôle Tolérant aux Fautes en ligne d’une pile à combustible de type PEM : Contribution à la gestion de l’eau ".

Composition du jury :

  • Madame Brigitte GRONDIN-PEREZ, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Bruno AUVITY, Professeur, Polytech Nantes
  • Monsieur Michel BENNE, Maître de Conférences, H.D.R., Université de La Réunion
  • Monsieur Jean-Pierre CHABRIAT, Professeur, Université de La Réunion
  • Monsieur Daniel HISSEL, Professeur, Université de Franche Comté
  • Monsieur Sébastien ROSINI, Ingénieur-Chercheur, Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives


Résumé:

Le développement des Piles à Combustible (PàC) est en plein essor dans le contexte de transition énergétique mondial. La production d'énergie électrique par les PàCs possède l'atout majeur de ne rejeter que de l'eau et de la chaleur, sans émission de gaz à effet de serre.  Pour un développement et une commercialisation plus large des PàCs comme générateurs d'énergie, leur fiabilité et leur durée de vie.

Cette thèse est dédiée au Contrôle Tolérant aux Fautes appliquée à la gestion de l'eau dans les Piles à Combustible de type PEMFC. Une gestion appropriée de l'état d'hydratation de la PEMFC contribue à éviter les dégradations irréversibles de ses composants et ses performances, et par conséquent à un allongement de sa durée de vie et une augmentation de sa fiabilité.

La stratégie de Contrôle Tolérant aux Fautes Actif proposée est constituée d'une méthode de diagnostic basée modèle pour la détection et l'isolation des fautes et d'un contrôleur PID auto-adaptatif régulant la surstœchiométrie en oxygène. Il est à noter que cette stratégie a été validée sur un système PàC réel.