LE PROJET EUROPEEN LIFE+PETRELS

La Réunion est l'une des rares îles tropicales au monde à héberger deux espèces de pétrels endémiques. Malheureusement, si rien n'est mis en place rapidement pour conserver ce patrimoine naturel, ces deux espèces risquent d'alourdir la triste liste des 23 espèces éteintes d'oiseaux sur l'île. Cette perte de biodiversité serait une catastrophe écologique locale, mais aussi mondiale, car une fois disparus, il sera trop tard pour agir...

Depuis de nombreuses années, des actions pour la protection de ces espèces ont été mises en places par le Parc national de La Réunion, la SEOR, la BNOI, l'ONCFS et l'Université de La Réunion : lâcher de pétrels, Nuits Sans lumières, recherche des sites de nidification du Pétrel noir dans les plus hauts remparts de l'île...

Dans cette continuité, un nouveau projet européen d'envergure d'un montant de 3,1 millions d'euros dédié aux pétrels démarre cette année pour une durée de 5 ans avec les principaux partenaires qui travaillent depuis plus de 10 ans ensemble et qui se sont fédérés afin d'unir leur force pour conserver le Pétrel noir et le Pétrel de Barau : le projet LIFE+ Pétrels

Les objectifs du projet

L'objectif global de ce projet est d'empêcher l'extinction de deux pétrels endémiques en développant des outils démonstratifs et innovants afin de conserver ce patrimoine naturel et culturel.

Un tel projet permettra de réels bénéfices tels que :

  • Conserver deux espèces patrimoniales et endémiques, mais aussi beaucoup d'autres espèces
  • Créer des outils innovants et des stratégies durables pour enrayer la perte de biodiversité
  • Créer une dynamique concertée de conservation régionale
  • Fédérer un réseau d'acteurs multidisciplinaires
  • Créer des compétences et des emplois
  • Participer au rayonnement de La Réunion dans la zone océan Indien mais aussi dans le monde !

L'implication de l'université de La Réunion dans le projet

Grâce à ses différentes unités de recherche et à travers ses enseignements de niveau Licence et Master, lUniversité de La Réunion est très active dans le domaine de l’étude et de la conservation de la biodiversité réunionnaise. L’équipe universitaire impliquée dans le programme LIFE+ Pétrels est pluridisciplinaire et complémentaire.

Elle comprend des expertises en matière de :

Biologie et écologie : écologie et conservation des oiseaux marins tropicaux et des pétrels endémiques de La Réunion, impact des mammifères introduits sur les oiseaux marins et leurs habitats, génétique des populations appliquée aux espèces rares ;

Droit de l’environnement : cadre légal et réglementaire de la lutte contre les espèces envahissantes en milieu naturel ;

Socio-économie de l’environnement : valeur économique de la biodiversité en général et des pétrels endémiques en particulier ;

Géographie : analyse spatiale et cartographie.

L’unité mixte de recherche (UMR) ENTROPIE - ex laboratoire ECOMAR - étudie l’écologie et la conservation des pétrels endémiques de La Réunion depuis de nombreuses années et collabore avec le Parc National, la SEOR et la BNOI pour identifier les causes de raréfaction de ces espèces et mettre en place des actions de conservation adaptées. Utilisant des moyens technologiques modernes et adaptés, l’UMR ENTROPIE mène des recherches scientifiques internationalement reconnues.