Ma thèse en 180 secondes

Organisée par la CPU et le CNRS en France, Ma thèse en 180 secondes est un concours international de vulgarisation destiné aux doctorants. Les candidats doivent exposer leurs recherches de manière simple en moins de trois minutes. La finale régionale, organisée par l’université de La Réunion, est l'occasion de faire découvrir la recherche réunionnaise à un large public. Deux des gagnants de cette finale représentent l’université de La Réunion lors de la demi-finale nationale à Paris. 

Au delà du concours, c’est une expérience formatrice et riche en émotions pour tous les candidats.

Vendredi 6 mars avait lieu la finale régionale du concours ma thèse en 180 secondes. C'est devant plus de 400 personnes que les dix doctorants finalistes ont fait l'exercice de décrire leurs recherches en trois minutes chrono.

Ils se sont préparés pendant un mois avec leur coach, Benoît Dubin, pour exposer leurs travaux de manière dynamique, concise et accessible.

Le jury était composé de Anne-Laure Morel (présidente et fondatrice de Troskal), Olivier Danguillaume (journaliste au Quotidien), Gaël Potin (directeur du muséum d'histoire naturelle), Norbert Naranin (compagnie Cirké Craké) et de Aline Peltier (directrice de l'Observatoire volcanologique du piton de la Fournaise).

Et c'est dans une ambiance chaleureuse orchestrée par Bruce Régent, le maitre de cérémonie, que les finalistes sont allés au-devant de la scène tour à tour :

  • Jade Christen (IRISSE)
  • Ophélie Lo-Thong (DSIMB)
  • Aroul Chanemougame (PIMENT)
  • Jonathan Turpin (PIMIT)
  • Hasina Rasoamanana (PVBMT)
  • Ali Jaafar (DéTROI)
  • Sophien Horri (LCF)
  • Maareva Payet (PIMENT)
  • Eloïse Checkouri (DéTROI)
  • Maxime Chaput (CIRAD, Recyclage et risque)

Après délibération, le premier prix du jury a été remporté par Hasina Rasoamanana qui effectue ses recherches sur une bactérie du sol attaquant les cultures à Madagascar et dans le sud-ouest de l'océan Indien. Le deuxième prix du jury et le prix du public ont été attribués à Eloïse Chekouri (qui remporte également le prix Ploceus, prix du jury étudiant), pour ses travaux sur les plantes médicinales endémiques de La Réunion traditionnellement utilisées pour prévenir l'apparition des maladies cardiovasculaires.

Félicitations aux gagnantes qui iront représenter l'université de La Réunion à Paris et aux autres candidats pour leur courage et leur détermination.

visionner les vidéos des candidats

 

Vendredi 22 mars 2019, sur le campus universitaire du Moufia. Onze doctorants ont participé à quatrième édition du concours Ma thèse en 180 secondes

Issus de six laboratoires de l’université et du CIRAD, ils se sont préparés activement pendant plusieurs semaines. Ce défi de vulgarisation s’est déroulé avec succès, l’objectif a été atteint.

Le jury, présidé par Méthilde Sinama du cabinet F. Iniciativas, de Laurent Gaboriau (directeur de la Technopole), Johanna Martin (journaliste à RTL Réunion), Patrice Huet (directeur de la Cité du volcan) et Jonhattan Vidal de la Direction des affaires culturelles.

Les canddats :

  • Maïté Bernhard, PIMENT
  • Camille Paquez, LGSR-IPGP
  • Bhavani Bernard, LGSR
  • Christophe Maillot, PIMENT
  • Josselin Le Gal La Salle, PIMENT
  • Emeline de Boisvilliers, OIES
  • Daniel Poultney, CIRAD recyclge et risque
  • Annabel Céleste, UMR ESPACE-DEV
  • Maximin Bonnet, CEMOI
  • Mickael Rakotobe, PIMENT
  • Hélène Caillet, PIMENT
  • Eve Etienne, PIMENT

Le premier prix du jury et le prix du public ont été remporté par Maximin Bonnet. Il est doctorant au Centre d’économie et de management de l’océan Indien (CEMOI) et consacre sa thèse à la filière bovine allaitante à La Réunion. Il a su expliquer au public comment il cherchait les meilleurs scénarios pour en développer la production.

Le deuxième prix du jury a été décerné à Annabel Céleste. Elle est doctorante dans l’unité mixte de recherche Espace Dev qui réunit quatre universités (Guyane, Antilles, Montpellier, Réunion) et l’IRD. Elle étudie les stratégies de territorialisation maritime et l’intégration régionale des îles françaises de l’océan Indien.  Elle a expliqué les enjeux que représentent, pour la France La Réunion, Mayotte et les îles éparses.

Maximin et Annabel remportent 800€ par prix qu’ils pourront utiliser pour leur thèse ou leur insertion professionnelle.

visionner les vidéos des candidats

La grande finale régionale du concours Ma Thèse en 180 secondes, s'est tenue vendredi 30 mars 2018 sur le campus du Moufia.

Le, jury, chargé de départager les canadidats, été composé de : Bernard Siegmund (directeur de eRcane), Danielle Gros (administratrice CPME), Jean-Philippe Lutton (Journal de l'île de La Réunion), Sonia Ribes (directrice muséum histoire naturelle) et Virginie Grosdemouge (1er prix jury 2017).

Douze doctorants de l'Université de La Réunion ont présenté leur sujet de recherche en trois minutes, en termes simples, à plus de 400 personnes venues les soutenir. 

  • Paul GUILLOU
  • Léa JOFFRIN
  • Frederik KURZROCK
  • Estelle LABOUREUR
  • Keshikha MAHADEO
  • Elodie NCHOUWAT
  • Rehan NOORDALLY
  • Tahina RALITERA
  • Faly RAMAHATANA
  • Elsa RAZAFINDRABENJA
  • Clara ROHRLICH
  • Melissa TAN

Trois d’entre eux ont été distingués : Melissa TAN à remporté le premier prix du jury, Frederik KURZROCK à remporté le prix du puclic. ils ont représenté l'université de La Réunion mors de la demi-finale nationale debut avril 2018. Elsa RAZAFINDRABENJA quant à elle, remporte le deuxième prix du jury.

visionner les vidéos des candidats

Onze finalistes (dix doctorants et un jeune docteur) se sont succédés sur scène devant plus de 250 personnes. lors de la finale régionale du concours Ma thèse en 180 secondes.

Le jury était composé de Louis-Bertrand Grondin (formation professionnelle et apprentissage à la région Réunion), Pascale Chabanet (représentante de l'IRD), Anne-Laure Morel (présidente et fondatrice de Torskal), Christelle Floricourt (journaliste Réunion premiere), Georges Dalleau( vice-président recherche et valorisation de l'université) et Florian Guibbal (lauréat du concours 2016).

Les candidats :

  • Delphine Lin-Kwong-Chon, LE2P
  • Amélie Klein, LCF
  • Arthur Ah-Nieme, PIMENT
  • Sandra Bos, PIMIT
  • Cécile Nobile, CIRAD recyclage et risque
  • Alexandre Dijoux, PIMENT
  • Anne-Claire Dorsemans, DETROI
  • Edouard Lebon, PIMENT
  • Virginie Grosdemouge, PIMENT
  • Clément Trystram, ENTROPIE

Le premier prix du jury a été attribué à Virginie Grosdemouge. Elle prépare une thèse intitulée "Evaluation et retour d’expérience d’un éco-quartier en milieu tropical: le cas du quartier de Ravine Blanche à l’Ile de La Réunion".

Le jury a aussi recompensé de son deuxieme prix Clément Trystram, qui a soutenu en début d'année sa thèse sur l' "Ecologie trophique de poissons prédateurs et contribution à la compréhension des réseaux trophiques marins aux abords de La Réunion".

Le prix du public a été décerné à Sandra Bos, cette doctorante du laboratoire PIMIT poursuit une thèse intilulée "Les facteurs viraux moléculaires impliqués dans la pathogénicité du virus Zika chez l'homme".

Virginie Grosdemouge et Sandra Bos ont defendu les couleur de l'université de La Réunion lors de la demi-finale nationale à Paris le 14 juin 2017.

 

Visionnez les vidéos des candidats